Exit, taches pigmentaires!

Exit, taches pigmentaires!

Par Mariève Inoue

Crédit photo: Laurence Labat

Parsemant notre visage, notre décolleté ou nos mains, les taches brunes peuvent brouiller notre teint. Comment les prévenir et, quand elles sont déjà installées, comment les atténuer?

Au même titre que les rides ou la perte de fermeté cutanée, les taches brunes sont des indicateurs du temps qui file. L’importance qu’on leur accorde varierait toutefois selon les cultures: «Les femmes d’origine asiatique les ont toujours vues comme un signe de l’âge, bien avant les rides», affirme Marie-Hélène Lair, directrice de l’innovation responsable chez Clarins. C’est qu’elles nuisent à l’uniformité du teint, un symbole de beauté en Asie. Selon l’experte, les femmes caucasiennes seraient plus préoccupées par les rides que par les taches, «mais la demande chez elles pour les effacer est de plus en plus importante».

Comment les taches pigmentaires se forment-elles? Nous avons tous dans la peau des cellules appelées «mélanocytes». Ce sont elles qui produisent la mélanine (le pigment) qui, répartie de manière uniforme, nous donne notre carnation. Parfois, «ces cellules peuvent être surexcitées et déposer davantage de pigment dans notre peau, ce qui engendre une tache pigmentaire», explique le Dr Vincent Richer, dermatologue à la clinique Pacific Derm, à Vancouver.

Bien qu’il y ait plus d’un type de taches, «la plupart du temps, lorsqu’on parle de taches brunes, on a affaire à des taches solaires, qu’on appelle aussi parfois “taches de vieillesse”», confirme l’esthéticienne torontoise Vee Mistry, fondatrice du studio de soins faciaux SKINBYVEE. Ces taches témoigneraient des moments passés au soleil au cours de notre vie – surtout ceux où notre peau n’était pas adéquatement protégée.

Comment faire, alors, pour prévenir la formation de nouvelles taches et estomper celles qui sont déjà présentes? On éclaircit la situation en 10 questions.

 

Comment définit-on les différentes taches cutanées?

Les plus communes seraient les taches solaires, aussi appelées «lentigos solaires», le mélasma (aussi connu sous le nom de «masque de grossesse») et l’hyperpigmentation post-inflammatoire, qui apparaît, par exemple, après un bouton d’acné ou une brûlure. Dans ces trois scénarios, l’exposition aux rayons UV et des facteurs génétiques seraient en cause, selon le Dr Richer.

«Les taches peuvent apparaître dès la vingtaine, signale Marie-Hélène Lair, et seraient le signe d’anciens coups de soleil ou de boutons trop manipulés.» Dans le cas du mélasma, qui serait lié aux changements hormonaux, on remarquerait souvent une «accumulation de mélanine sous les yeux et sur les joues».

 

Comment les taches solaires diffèrent-elles des taches de rousseur?

Héréditaires, les taches de rousseur apparaîtraient dès un jeune âge, surtout chez les gens au teint très clair. Elles auraient tendance, elles aussi, à être exacerbées par l’exposition au soleil. Les taches solaires, elles, comme elles sont le résultat d’une accumulation de dommages solaires, seraient davantage présentes chez les personnes plus âgées.

 

Quelle est la meilleure façon de prévenir les taches pigmentaires?

Comme les taches sont liées à l’exposition solaire, il est primordial de réduire notre temps passé au soleil et de s’en protéger. On recherche l’ombre, on porte un chapeau et des lunettes de soleil, et on couvre notre peau à l’aide de vêtements. (C’est encore mieux s’ils sont dotés d’une protection anti-UV!) «Même en ville, il est important d’appliquer des protecteurs solaires si l’on souhaite prévenir l’apparition des taches», rappelle Marie-Hélène Lair. Trouver une crème solaire offrant un FPS d’au moins 30 à large spectre qu’on aime et l’appliquer tous les matins est un excellent début. Mais on ne doit pas négliger de la réappliquer régulièrement tout au long de la journée!

Produits suggérés:

Lotion de jour FPS 30, de Burt’s Bees (29,99 $).

Crème solaire minérale SOLIS+ FPS 30, d’IDC Dermo (39,99 $).

Écran solaire Urban Environment FPS 42, de Shiseido (45 $).

Anthelios Ultra-Fluide FPS 50+ , de La Roche-Posay (29,95 $).

Base invisible Sun Smart UVA + UVB FPS 30, de Lise Watier (41 $).

 

Quand dois-je m’inquiéter et consulter?

«Une tache solaire plus grosse que les autres, irrégulière, très foncée ou qui a du pigment hétérogène pourrait s’avérer être une forme de mélanome de type lentigo malin», établit le Dr Richer. Si on remarque une tache de taille plus importante que les autres qui grossit, le dermatologue recommande de consulter notre médecin.

 

À quoi dois-je porter attention afin d’éviter que mes taches ne se multiplient?

«En général, l’exposition aux rayons ultraviolets est le principal facteur qui aggrave les taches pigmentaires», explique le Dr Richer. Il mentionne aussi que, pour les taches qui ont une cause sous-jacente comme dans le cas de l’hyperpigmentation postinflammatoire, si la condition initiale n’est pas sous contrôle, on pourrait continuer de voir apparaître de nouvelles taches.

 

Toutes les carnations sont-elles sujettes aux taches?

Oui. Cependant, «les carnations plus foncées sont plus sensibles à leur apparition», dit Marie-Hélène Lair. Elles peuvent paraître davantage comme des taches sur un teint de peau pâle, tandis que, sur une carnation plus foncée, elles se traduiraient par un manque d’uniformité au niveau du teint près de la bouche, sur le cou ou, parfois, au niveau du front.

 

Comment intégrer ces ingrédients à ma routine quotidienne?

Marie-Hélène Lair conseille d’utiliser les sérums aux propriétés antitaches le soir. «Les peelings sont à éviter durant les mois ensoleillés», ajoute-t-elle, car ils peuvent augmenter notre sensibilité au soleil. Si on veut ajouter l’acide glycolique à notre arsenal, Vee Mistry préconise les nettoyants, qui restent moins longtemps sur l’épiderme. Beaucoup moins agressant! On ajoute ensuite un sérum à la vitamine C, à l’acide lactique ou à la niacinamide et une crème hydratante avant de terminer avec notre écran solaire.

Si on veut tenter le coup avec un produit à base de vitamine A, on l’applique avant de se coucher et on superpose un masque de nuit hydratant afin d’en atténuer l’effet asséchant.

Produits suggérés:

Lotion pour le visage Marini Luminate, de Jan Marini (138 $).

Revitalift Triple Power LZR, de L’Oréal Paris (37,97 $).

Crème uniformisante illuminatrice Skin-Unify, de Filorga (98 $).

Bright Plus Émulsion hydratante anti-taches, de Clarins (68 $).

Masque de nuit Bright Botanical, d’Yves Rocher (54 $).

Timbres éclaircissants Peace Out Dark Spots, de Peace Out Skincare (34 $).

 

Quels actifs rechercher dans mes soins de la peau?

«Il y a sur le marché de merveilleux ingrédients qui peuvent nous aider à réduire nos taches pigmentaires!» s’exclame Vee Mistry. En voici quelques-uns.

Les ingrédients dans la famille de la vitamine A (comme le rétinol) aident à accélérer le renouvellement cellulaire, nous procurant un teint plus uniforme.

La vitamine C est un antioxydant puissant qui protège la peau des radicaux libres (l’une des causes du vieillissement cellulaire). Elle a également des propriétés éclaircissantes et anti-inflammatoires. On gagne, entre autres, à l’appliquer sous notre protection solaire.

La niacinamide travaille au niveau cellulaire pour éclaircir le teint, rendant les taches pigmentaires moins visibles. «Je trouve que la niacinamide procure des résultats particulièrement beaux lorsque la pigmentation est un peu plus rougeâtre, comme dans le cas d’une tache causée par un bouton d’acné», indique Vee Mistry.

Les AHA (acides alpha-hydroxylés), comme les acides glycolique ou lactique, sont des exfoliants chimiques qui peuvent aussi aider à illuminer et à éclaircir le teint.

L’hydroquinone est un ingrédient offert sur prescription qui aide à diminuer l’activité des mélanocytes. Selon le Dr Richer, son utilisation n’est pas recommandée à long terme, mais on peut y avoir recours sous la supervision d’un médecin.

Produits suggérés:

Sérum correcteur Radiance White, de Laboratoire Dr Renaud (110 $).

Sérum éclaircissant Faded, de Topicals (46 $).

Sérum super éclat vitamin(E) C*, de Garnier (18,99 $).

Sérum Strawberry Smooth BHA + AHA Salicylic Serum, de Glow Recipe (53 $).

Sérum correcteur à la vitamine C, de Neutrogena (36,99 $).

Sérum Bye Bye Dark Spots, d’IT Cosmetics (35 $).

 

Quels traitements en institut de beauté ou en clinique d’esthétique peuvent aider à les estomper?

L’esthéticienne Vee Mistry aime utiliser une machine à DEL qui agit à différentes profondeurs dans la peau pour cibler les taches pigmentaires ainsi que d’autres signes de l’âge comme les rides et la perte de volume. Un traitement aux microaiguilles (microneedling) peut aussi contribuer à éclaircir le teint et à atténuer la pigmentation, car il stimule le renouvellement des cellules de la peau. Les peelings, parfois proposés en cures, aident à exfolier les cellules à la surface de la peau, procurant un bon coup d’éclat.

En clinique, la lumière intense pulsée (traitement IPL), une technologie qui met à profit une lumière à large spectre, peut atténuer les rougeurs et les taches solaires sur une peau pâle. Les lasers pigmentaires permettent aussi de cibler les taches de manière très précise et sécuritaire, révèle le Dr Richer, qui évoque aussi les traitements de resurfaçage au laser. Bien qu’ils aient un temps de récupération plus long, ces traitements amélioreraient en outre la texture de la peau, l’apparence des ridules et sa luminosité.

Certains des traitements doivent être répétés si on veut en optimiser les résultats. «En général, les résultats peuvent durer jusqu’à un ou deux ans, surtout si on utilise des soins de la peau adaptés», indique le dermatologue.

 

La lumière bleue de mes appareils électroniques risque-t-elle d’aggraver mes taches?

Eh oui! En quantité suffisante, la lumière bleue ainsi que les autres lumières visibles peuvent «aggraver certaines conditions pigmentaires, révèle le Dr Richer. En général, la source de lumière doit être très puissante, comme celle du soleil.» Un écran d’ordinateur ou un cellulaire seraient toutefois des sources négligeables de lumière bleue: on n’a donc pas à s’en inquiéter outre mesure!

Produits suggérés:

Le Gommage corps – Eucalyptus, de Nécessaire (45 $).

Crème glycolique lissante, de Neostrata (45 $).

Crème pour le corps Bom Dia Bright, de Sol de Janeiro (63 $).

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet de Linda Priestley, Rédactrice en chef

Le bel âge, c’est nous!

Vidéos