Comment se protéger du soleil

Comment se protéger du soleil

Par Jacqueline Simoneau

Crédit photo: iStockphoto.com

Attention aux UVA

On aime tous avoir un teint basané quand revient l’été. Mais le soleil rime avec danger.

On sait que les UVB sont responsables des coups de soleil, mais on est moins au fait que ce sont les UVA qui causent les intolérances solaires, contribuent au cancer de la peau et accélèrent le processus de vieillissement en pénétrant dans le derme où ils altèrent les fibres de collagène et d’élastine.

Et contrairement aux UVB dont l’intensité atteint un maximum entre 11 h et 15 h, en plus de faiblir l’hiver, les UVA sont actifs du lever au coucher du soleil, et ce, tout au long de l’année. Ils traversent même les vitres!

Ce n’est pas tout: les UVA représentent 95% du rayonnement UV et ils sont 20 fois plus nombreux que les UVB! Raison de plus pour bronzer avec sagesse en mettant votre corps sous haute protection.

Conseils pour le visage

  • À la ville, une crème de jour ou un fond de teint avec filtre solaire intégré fait le travail si vous passez peu de temps à l’extérieur. Mais pour les sorties longue durée, les jours de canicule et les activités de plein air, utilisez un vrai produit solaire avec FPS 15 ou plus. Les formules cosmétiques ne résistent généralement ni à l’eau ni à la transpiration et ne bloquent pas les UVA. 

  • Aucun produit solaire n’offre une protection complète contre les UV. Règle générale, un FPS 15 protège à 93%, un FPS 30, à 97% et un FPS 60, à 98%. Notez également que le FPS indique seulement le degré de protection contre les UVB. Donc, sélectionnez une formule à «large spectre», qui agit à la fois contre les UVB et les UVA. 

  • Appliquez vos produits solaires au moins 30 minutes avant de sortir pour que les ingrédients actifs soient absorbés et puissent agir. Sans compter que si vous les étalez sous le soleil, ils se dilueront au contact de la sueur, ce qui réduira leur efficacité. 

  • Les indices de protection solaire ne s’additionnent pas. Vous ne serez donc pas doublement protégée en superposant une crème hydratante et un fond de teint munis d’un indice solaire. La protection la plus élevée primera. 

  • Les oreilles, le nez, le haut du front et les lèvres sont particulièrement vulnérables aux cancers cutanés. Tartinez-les généreusement. 

  • N’attendez pas d’éprouver une sensation de brûlure avant de remettre une bonne couche de crème solaire. Faites-le toutes les deux heures, minimum. 

  • Même bronzée, vous pouvez attraper des coups de soleil. La rougeur peut être imperceptible, mais les dommages, eux, seront bel et bien réels. Le bronzage ne protège pas non plus contre le cancer cutané. Ne baissez pas la garde. 

  • Temps nuageux ou pas, appliquez scrupuleusement votre écran solaire puisque 80% des UV traversent les nuages. Sans compter les soudaines trouées dans les nuages qui, elles, diffusent la totalité des UV. 

  • Santé Canada souligne qu’une exposition régulière aux rayons UV peut augmenter le risque de cataracte et causer des dommages oculaires. Portez des lunettes solaires dotées d’un bon anti-UV. 

  • L’Association canadienne de dermatologie rappelle que les écrans solaires perdent leur efficacité avec le temps. Vérifiez souvent la date de péremption. Et ne les laissez pas traîner dans le coffre à gants de la voiture ou le sac de plage, car les températures élevées accélèrent leur détérioration.

Conseils pour le corps

  • Ne vous savonnez pas juste avant une exposition au soleil pour ne pas éliminer le film lipidique qui protège l’épiderme. 

  • L’utilisation du rasoir, de la cire ou d’un dépilatoire provoque une légère desquamation de la peau, ce qui la fragilise et la rend plus vulnérable aux agressions des UV. Les rougeurs et les irritations causées par l’épilation peuvent aussi entraîner l’apparition de taches brunes. La bonne idée: attendre de 24 à 48 heures après l’épilation avant de vous exposer au soleil. Impossible? Appliquez un écran à indice élevé sur la zone épilée. 

  • Des études ont démontré que les gens appliquent généralement moins d’écran solaire que la quantité requise. Le hic: en étirant sa crème au maximum, on réduit son degré de protection. La norme: 2 mg de produit solaire pour chaque cm2 de peau. Soyez prodigue! 

  • Près de 40% des rayons peuvent pénétrer jusqu’à une profondeur de 50 cm dans l’eau claire. Même avec une formule hydrofuge, multipliez les applications. Et si vous pratiquez des sports nautiques, revêtez en plus un t-shirt serré: mouillé, il constitue encore une bonne protection. 

  • Épongez-vous après chaque baignade, car les gouttelettes d’eau attirent les rayons par un effet de loupe. Risque élevé de brûlure! 

  • Selon l’Association canadienne de dermatologie, la plupart des gens pensent à appliquer un écran solaire lorsqu’ils vont à la plage ou à la piscine, mais ils l’oublient souvent lors d’événements sportifs ou culturels à l’extérieur. Après vous être offert une super protection, enfilez une chemise ou une blouse à col pour protéger votre cou et apportez un chapeau à large bord (les casquettes ne couvrent pas les oreilles); privilégiez les sorties avant 11 h et après 16 h, et tenez-vous le plus possible à l’ombre des arbres ou des édifices. 

  • Prêtez une attention particulière aux parties du corps souvent oubliées: le bas du dos (le t-shirt remonte souvent quand on se penche), l’arrière des genoux et le dessus des pieds. 

  • Le saviez-vous: le golf est l’une des activités sportives entraînant la plus forte exposition au soleil. Pas surprenant. Les coins d’ombre sont rares et les surfaces réfléchissantes (gazon, sable, eau) sont nombreuses. Une hyper protection s’impose. 

Conseils pour les cheveux

  • Le soleil, le vent, l’eau salée et le chlore fragilisent les cheveux, les déshydratent et ternissent leur éclat. Plus encore, le chlore peut entraîner – par phénomène d’oxydation – une décoloration: les blonds verdissent, les bruns roussissent, les roux virent à l’orangé! 

  • Mettez-les sous abri – avant la baignade et les longues balades en vélo ou à pied – avec un super écran solaire capillaire qui gaine la fibre capillaire et la protège ainsi des agressions. 

  • Rincez immédiatement votre crinière à l’eau claire en sortant de la piscine ou de l’eau salée. 

  • Troquez votre shampoing habituel contre une formule conçue pour déloger en douceur les résidus de sable, de sel et de chlore. 

  • Chaque matin, vaporisez sur vos cheveux une protection capillaire avec filtres UV. 

  • Pour lisser les écailles et redonner brillance et souplesse à votre tignasse, recouvrez-la une ou deux fois par semaine d’un masque ultra nourrissant. 


    Vous aimerez aussi:


    Le soleil, c'est comme l'alcool: trop, c'est néfaste, à petites doses, c'est bon pour notre santé et notre humeur. Alors comment s’en faire un allié? En faisant preuve de bon sens...
     Soins des pieds et des mains
    Nos mains et nos pieds doivent se faire tout beau pour l'été. Trucs et conseils pour réussir ces soins.
    Avec les rides, les cheveux sont les premiers à trahir notre âge et à nous rappeler que les années s’accumulent...
Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos