Cheveux: couleurs de saison

Cheveux: couleurs de saison

Par Mariève Inoue

Crédit photo: Marc-Antoine Charlebois

Changer de tête est une façon simple, mais percutante de rafraîchir notre style. Zoom sur les grandes tendances de la rentrée.

 

Riche en nouveautés mode et beauté, l’automne est le moment idéal pour renouveler notre allure grâce à une nouvelle coloration ou une coupe fraîchement réalisée. C’est un fait: durant la pandémie, plusieurs ont pris la décision d’accepter leurs cheveux gris ou blancs naturels. Cette saison, avec la vie qui reprend peu à peu son cours, d’autres ont envie d’arborer une nouvelle image après deux années passées à se languir, estime Crystal Brown, directrice technique du salon Ricci Hair Co., à Edmonton, et ambassadrice coloriste pour L’Oréal Professionnel.

Depuis l’apparition de «l’ombré» (une coloration dégradée typiquement plus foncée à la racine et plus pâle aux pointes) il y a plusieurs années, les looks plus naturels gagnent du terrain. «On sent que les gens veulent revenir au naturel et misent davantage sur quelque chose de plus facile à entretenir», témoigne Marie-France Goyette, propriétaire, coiffeuse et coloriste au salon Hair Shop à Rosemère, au nord de Montréal.

Et même si, de manière générale, on favorise les nuances légèrement plus foncées à l’automne, il revient finalement à chaque personne de créer sa propre tendance, renchérit le coloriste Denis Binet. «Aujourd’hui, tout le monde a conscience du teint de sa peau, de la qualité de ses cheveux et de ce qu’il est possible de faire», confirme l’ambassadeur de la marque Pantene. Autrement dit, on assume la teinte qui nous plaît et nous sied!

On a envie de changement? On s’inspire des grands courants de l’automne et on fait le plein de conseils pour entretenir notre couleur.

Les gris et les blancs

Transition harmonieuse
Si on a pris la décision d’arrêter de colorer nos cheveux et d’assumer notre chevelure blanche ou argentée, on demande à notre styliste de nous faire des mèches plus pâles ou plus foncées. Ainsi, notre repousse se démarquera moins pendant la transition.

Coupe dynamique
Si on porte nos cheveux blancs ou poivre et sel au naturel, on opte pour une coupe contemporaine. «Une coupe plus courte, un carré ou un style un peu dégradé nous procurera une belle texture de cheveux et du dynamisme», souligne Denis Binet. Très important: on assume notre chevelure fièrement!

Comment entretenir mon gris ou mon blanc?
J’ajoute un shampoing violet à mon régime de soins capillaires. Il aidera à contrecarrer les reflets jaunes causés par l’eau du robinet ou le soleil et à garder notre couleur éclatante. «Parfois, ce n’est pas le premier qu’on essaie qui sera le produit parfait pour nous, avertit Denis Binet. Il faut magasiner un peu!» On l’utilise une fois par semaine ou toutes les deux semaines.

Produits suggérés: 

Shampoing déjaunissant Phytoargent, de Phyto (22$).

Revitalisant hydratant Stunning Silver, de Pantene (10,99$).

 

Les blonds

Embrasser la chaleur
Les reflets roux et dorés, considérés comme les ennemis jurés du blond depuis quelques années, reviennent en force cette saison. «Il est temps de délaisser le blond platine et d’opter pour une teinte plus chaude et lumineuse», déclare Crystal Brown. Les blonds miel, caramel et beurre ont donc la cote.

Le «brond» à l’honneur
Si la mode est souvent au blond clair pour la saison estivale, à l’arrivée de l’automne, on opte pour un «brond» – c’est-à-dire un mélange de blond et de brun – afin de foncer un peu notre chevelure. «Parfois, on ajoute des mèches plus foncées, ou encore un gloss, afin d’approfondir la couleur et d’obtenir un effet plus naturel», explique Marie-France Goyette.

Comment entretenir mon blond?
J’adopte des soins conçus exprès pour cheveux blonds. Il existe de plus en plus de produits pensés pour entretenir les mèches blondes, à savoir des shampoings et revitalisants, mais aussi des traitements et des sérums. Ces produits contiennent souvent un pigment bleuté ou violacé qui neutralise les reflets orangés indésirables.

J’utilise des traitements régulièrement à la maison. Au moins une fois par semaine, on chouchoute notre chevelure de miel à l’aide d’un masque hydratant ou protéiné. Le premier aidera à hydrater nos cheveux, tandis que le second contribuera à reconstruire notre fibre capillaire.

J’entretiens ma couleur en salon toutes les six à huit semaines. Comment rehausser la teinte de notre blond? Grâce à un gloss, un traitement semi-permanent qui aide notre chevelure à retrouver son éclat tout en espaçant les décolorations. «Le gloss permet de maximiser notre investissement», révèle Marie-France Goyette.

Produits suggérés: 

Traitement Blondage High Bright, de Redken (34,39$).

Masque nourrissant intense CAVIAR Anti-Aging, d’ALTERNA Haircare (55$).

 

Les roux

Roux lumineux
On commence à observer un regain d’intérêt pour les roux, qui s’avé- raient moins populaires depuis un moment.

«Certaines flirteront avec un roux cerise ou bourgogne, des nuances qui créent une lumière très jolie dans la chevelure», décrit Denis Binet.

La coiffeuse et coloriste Marie- France Goyette abonde dans ce sens, affirmant qu’on verra des roux plus intenses et vibrants pour l’automne, mais toujours avec de la dimension: «Il est rare de voir une couleur intégrale sur les longueurs et les pointes: on préfère jouer avec les effets de lumière.»

Cuivré automnal
Cette saison, on verra aussi «des roux qui tendent plus vers les cuivrés que le rouge ou le violet», avance Crystal Brown. On pense aux roux fraise, clairs ou à l’auburn.

Comment entretenir mon roux?
Je demande un gloss double au salon. «Après le rinçage de notre couleur, une deuxième application diluée avec un gloss transparent procurera davantage de brillance et une meilleure longévité aux colora- tions rousses», selon Crystal Brown.

J’utilise un traitement pigmenté. En plus de soins qui préviennent l’affadissement, on peut aussi intégrer à notre routine un traitement ou un revitalisant qui contient du pigment afin de raviver notre roux, couleur qui a tendance à se délaver facilement.

Je refais ma coloration à la maison. Ce ne sont pas toutes les couleurs de cheveux qui s’y prêtent, mais le roux est un bon candidat si on veut refaire notre coloration à la maison afin d’espacer les rendez- vous au salon. «On a tous un pigment rouge dans nos cheveux. Bien qu’il soit difficile à maîtriser et à contrôler sur les blondes, lorsqu’on opte pour le roux, c’est facile, car il ressort toujours», explique Denis Binet.

Produits suggérés:

Masque de dépôt de couleur Color Fresh, de Wella (24,50$).

Coloration permanente Nice’n Easy, de Clairol (12,50$).

 

Les bruns

Riches et chaleureux
«La mode tend vers les nuances plus chaudes, sans toutefois qu’elles soient cuivrées», précise Crystal Brown. L’inspiration: des éclats dorés subtils qui parsèment la chevelure.

Soif de dimension
«Cet automne et cet hiver, on verra beaucoup de marron chatoyant et des nuances allant de brun neutre jusqu’au plus foncé», prédit Denis Binet. Ce qu’on convoite: les reflets, sous forme de mèches ton sur ton plutôt que blondes. «L’idée est de créer de la nuance à l’intérieur du brun.»

Le carré convoité
Selon Denis Binet, les cheveux bruns sont particulièrement adaptés aux coupes plus courtes et définies. On pense à la coupe carrée et à la coupe shag, par exemple.

Comment entretenir mon brun?
«On protège nos cheveux du soleil et des outils chauffants: c’est la clé pour éviter que notre couleur ne se transforme de façon indésirable», recommande Crystal Brown. On le fait en utilisant des soins conçus pour cheveux colorés, mais aussi des crèmes et vapos protecteurs.

Produits suggérés:

Revitalisant Keep Me Vivid, de Matrix Total Results (25$).

Lait professionnel Serie Expert Vitamino Color, de L’Oréal Professionnel (31,55$).

 

3 astuces pour une couleur resplendissante

Quelques conseils de nos experts pour mieux entretenir notre coloration:

  • J’utilise un shampoing et un revitalisant exprès pour cheveux colorés. C’est la meilleure façon de prévenir l’affadissement.
  • Je réduis ma fréquence de lavage. Comme l’eau est l’ennemi numéro un de la coloration, le moins souvent on lave nos cheveux, le plus longtemps notre couleur restera vibrante.
  • Je n’espace pas trop les rendez- vous au salon. «Les colorations à la racine sont souvent à refaire aux quatre à six semaines», donne en exemple Marie-France Goyette. Et si on attend trop longtemps, une correction de couleur s’imposera peut-être.

Produits suggérés:

Shampoing hydratant et protecteur de couleur Bain Chroma Respect Chroma Absolu, de Kérastase (47$).

Shampoing Color Assure, de Nexxus (14,99$).

Gouttes préservatrices de couleur Power Drops, d’Oribe (72$).

Revitalisant rehausseur de brillance Color Radiance 8 Second Wonder Water, de L’Oréal Paris (12,99$).

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet de Linda Priestley

Dites don!

Vidéos