Beauté au masculin: un problème, des solutions!

Beauté au masculin: un problème, des solutions!

Par Mariève Inoue

Crédit photo: iStock

Perte de cheveux, taches pigmentaires, rides, pores dilatés, irritations au rasage… les hommes ont aussi leur lot d’enjeux beauté! Zoom sur 8 inquiétudes et, surtout, leurs solutions, en institut ou à la maison.

Si la ménopause chez la femme est bien connue, l’andropause, phénomène plus ou moins similaire qui se produit chez l’homme, l’est beaucoup moins. Alors que la ménopause marque l’arrêt de la production d’hormones par les ovaires, l’andropause désigne plutôt une baisse de la production de testostérone chez l’homme, à raison d’environ 1 % par année, dès l’âge de 35 ou 40 ans. Mais comme cette diminution est graduelle, les effets ne se remarquent parfois que plusieurs décennies plus tard. Parmi ces derniers: une baisse d’énergie, une perte d’élasticité au niveau de la peau et une régénérescence cellulaire moindre. «Les os du visage se déminéralisent et les joues perdent leur volume. On peut également noter une déshydratation et, dans certains cas, l’apparition de taches pigmentaires», affirme la Dre Marie-Andrée LeBlanc, propriétaire de la clinique LeBlanc Médecine Esthétique. Si les problématiques abordées ici n’y sont pas toutes nécessairement liées, cela aide toutefois à mettre en perspective certains changements qui surviennent avec le temps. 

1) J’ai des rougeurs. 

À l’origine de ces rougeurs, des vaisseaux sanguins superficiels de la peau dilatés. La couperose est l’un des symptômes les plus fréquents de la rosacée. Mais à quoi est-elle due? Selon la Dre LeBlanc, elle peut relever de l’hérédité, d’une mauvaise circulation, d’une exposition trop fréquente au soleil, d’un changement brusque de température ou d’un manque d’eau ou d’huile dans la peau.

Quoi faire? On recherche des produits pour peau sensible ne contenant ni parfum ni alcool. «Le soleil étant un facteur aggravant, on n’oublie pas sa crème solaire, même l’hiver!» insiste la DreLoukia Mistos, dermatologue porte-parole de Neutrogena. On adopte aussi des soins contenant de la niacinamide, qui aide à contrer les rougeurs.  

En institut Notre dermatologue peut nous proposer des produits anti-inflammatoires, des antibiotiques topiques ou oraux, de même que des traitements au laser.

2) J’ai les pores dilatés. 

«Les pores dilatés font partie du vieillissement naturel de la peau», avance la Dre Mitsos. La surproduction d’huile des glandes sébacées et les dommages liés aux rayons UV peuvent aussi en être responsables.

Quoi faire? On nettoie sa peau matin et soir pour la débarrasser de l’excès de sébum et la garder propre! «Les exfoliants permettent de déloger tous les débris», précise la Dre Mitsos. Les soins contenant du peroxyde de benzoyle, des acides alpha-hydroxylés (AHA) et de l’acide salicylique peuvent aussi aider.

En institut On peut aller vers des crèmes aux rétinoïdes, ou des peelings à l’acide glycolique ou au laser. «De plus en plus, le Botox est aussi utilisé pour sa capacité à rétrécir les pores.»

Gel nettoyant corps Hydratant quotidien, d’Aveeno (8,99 $).

Nettoyant visage énergisant Soins Expert, de Dans Un Jardin (11,95 $).

Gel douche moussant Fraîcheur Ultra, de Dove Men+Care (7,49 $).

Désincrustant visage Protect&Care, de Nivea Men (8 $).

Gel moussant visage et corps Keracnyl, de Ducray (21,50 $).

3) J’ai des rides et ridules. 

Ah, les fameuses rides! Dur d’y échapper. Reflet de «toutes les expressions faciales faites au courant de notre vie, elles sont dues à la perte de collagène et d’acide hyaluronique dans la peau», estime la Dre LeBlanc. Avec l’âge, la peau devient effectivement plus mince, plus sèche et moins élastique. L’exposition aux rayons UV et à la pollution ainsi qu’une mauvaise hygiène de vie risquent d’accélérer leur apparition.

Quoi faire? On offre à notre peau des soins comportant des antioxydants, qui lutteront contre les radicaux libres, responsables des signes de vieillissement. Par exemple, on pourrait ajouter, sous son hydratant, un sérum comportant des antioxydants et d’autres ingrédients anti-âge reconnus (rétinol, vitamine C ou acide hyaluronique).

En institut Pour traiter les rides, on peut recourir à des techniques de lissage de la peau ou à des agents de comblement, entre autres. 

Soin restructurant Hydra-Sculpt, de Clarins Men (55 $).

Sérum tout-en-un anti-rides et fermeté Men G2, d’IDC (51,99 $).

4) J’ai des taches brunes. 

Souvent appelées «taches de vieillesse», ces taches pigmentaires sont dues à une accumulation de mélanine dans la peau sur les régions du corps souvent exposées au soleil, comme le visage et les mains. L’âge, les débalancements hormonaux et la génétique influencent aussi leur apparition. «La majorité des taches sont bénignes, mais certains pré-cancers ou mélanomes peuvent y ressembler», signale la Dre Mitsos. On surveille donc nos taches régulièrement, et on consulte notre médecin si on remarque des changements importants.

Quoi faire? La protection solaire est primordiale pour minimiser l’apparition de nouvelles taches. Du côté des soins de la peau, on se tourne vers les formules ayant une action éclaircissante, aux rétinoïdes, ou aux acides AHA, BHA ou LHA, par exemple.

En institut Des traitements au laser ou à la lumière pulsée traitent les taches pigmentaires, tout comme les peelings ou la cryothérapie. 

Lotion faciale triple protection, avec FPS 20, de Neutrogena Men (9,99 $).

5) J’ai des cernes. 

«Les cernes sont héréditaires ou dus à la fatigue accumulée», explique la Dre LeBlanc. Il y a deux types de problèmes liés aux cernes. D’abord, certaines personnes remarquent une région creuse sous leurs yeux ou des poches, qui créent des jeux d’ombre sur la peau. Sinon, on peut avoir affaire à de l’hyperpigmentation. «Certains vaisseaux près de la région donnent aussi parfois l’effet bleuté.» Les cernes creux viennent d’une perte de volume, naturelle avec l’âge. Quant aux cernes foncés, les principaux coupables sont le stress, le manque de soleil, le tabagisme et la consommation d’alcool. 

Quoi faire? Comme les vaisseaux sanguins dilatés contribuent aux cernes foncés, on les expose au froid. «Des compresses froides favoriseront la constriction des vaisseaux», indique la Dre Mitsos. On s’assure aussi de bien dormir. Les crèmes pour les yeux à la vitamine K ou à la vitamine C donnent également un coup de pouce.

En institut Les cernes creux se traitent à l’aide d’agents de comblement à base d’acide hyaluronique. Pour les cernes foncés, il existe aussi un traitement au plasma riche en plaquettes, qui stimule la production de collagène et d’élastine dans la peau.  

Anti-rides Défense yeux à l’extrait d’érable rouge, de CW Beggs and Sons (33 $).

Gel revitalisant yeux, d’Evolution Man (30 $).

6) J’ai l’air fatigué. 

Le teint terne est habituellement relié aux habitudes de vie. «La cigarette, l’alcool, l’alimentation et la sédentarité peuvent jouer un rôle», dit la Dre LeBlanc. Avec l’âge, la microcirculation ralentit et les tissus se relâchent. Lorsque la peau n’est plus entièrement lisse – à cause de pores dilatés ou de ridules, par exemple –, elle a tendance à moins réfléchir la lumière. C’est alors qu’on peut remarquer ce fameux manque d’éclat. 

Quoi faire? On cherche à rendre notre peau plus homogène et notre teint plus uniforme en misant sur l’hydratation et des soins qui lisseront sa texture. Parmi nos meilleurs alliés: les formules contenant de l’acide hyaluronique pour repulper, ou de la vitamine C pour son action antioxydante et son effet bonne mine. 

En institut On peut avoir recours à la mésothérapie, qui consiste à injecter un mélange comprenant de l’acide hyaluronique, des antioxydants, des minéraux et des vitamines dans la peau. Le but: lui redonner une belle densité, tout en l’hydratant en profondeur. Le plasma riche en plaquettes et le laser sont également des options. 

Hydratant multi-actions Barbe 3 jours et + Idealizer, de Vichy Homme (29 $).

Hydratant visage et barbe Barberclub, de L’Oréal Men Expert (12,99 $).

Crème Revitalisant total, de Shiseido Men (68 $).

7) J’ai de plus en plus de poils dans les oreilles et le nez.

«Avec l’âge, les poils du nez et des oreilles deviennent plus sensibles aux androgènes, qui agissent sur leur croissance», déclare la Dre Mitsos. Et les poils se trouvant à ces endroits ont tendance à devenir plus longs et foncés en vieillissant. 

Quoi faire? Les tailler à l’aide d’une tondeuse adaptée ou de petits ciseaux, et en faire l’entretien de façon régulière. 

En institut On peut opter pour l’épilation. Dans le cas des oreilles, un traitement à l’électrolyse ou au laser est également possible. 

8) Je perds mes cheveux. 

On connaît bien ce phénomène tout à fait naturel: certains hommes commencent même à perdre leurs cheveux dès la vingtaine. Le front et les tempes se dégagent progressivement et l’arrière de la tête se dénude. L’hérédité y est pour beaucoup, mais le stress et l’alimentation jouent également un rôle. La calvitie serait due à la fois à des changements hormonaux et à la génétique. Dans certains cas, une carence en vitamines ou certains médicaments exacerbent la situation.

Quoi faire? Des traitements comportant du minoxidil servent à freiner la chute de cheveux héréditaire et à stimuler la repousse. On trouve aussi sur le marché des comprimés à prendre par voie orale pour fortifier les cheveux et limiter leur perte.

En institut On peut tenter un traitement capillaire au plasma riche en plaquettes ou considérer la transplantation. La micropigmentation capillaire (tatouage du cuir chevelu) permet aussi de donner une apparence plus garnie.

Shampooing stimulant aux huiles essentielles Triphasic, de René Furterer (34 $).

Shampooing quotidien densifiant Going Big, de House 99 par David Beckham (25 $).

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos