À chaque type de cheveux ses soins

À chaque type de cheveux ses soins

Par Frédérique Laliberté

Crédit photo: istockphoto.com

Avant de choisir ses produits capillaires, on doit d’abord déterminer la grosseur des cheveux. «Ils sont composés de 80% de protéines et de 20% d’eau et d’hydrates de carbone. Sachant cela, on comprend que plus un cheveu est gros, moins il a besoin de soins à base de protéines», explique Léopold Bissonnette, coiffeur et président de Coiffure Québec. Ensuite, on détermine le type de cheveux: normaux, secs, gras, etc. «Le coiffeur pourra ainsi élaborer une prescription adaptée à la cliente et conseiller des soins spécifiques», poursuit le spécialiste.

À noter: on utilise bien souvent trop de shampooing et de revitalisant. «Une noisette au creux de la main suffit», précise Richard Delouya, coiffeur, styliste et consultant pour la marque Herbal Essences. Quant aux produits coiffants (crème, mousse, fixatif, etc.), plus on en superpose, plus on alourdit la chevelure, qui affiche ensuite une apparence terne. «Il faut apprendre à faire les bonnes combinaisons», conclut le spécialiste.

Cheveux normaux

L’entretien. «À cause du stress et de la pollution, je préconise d’emblée à mes clientes un shampooing quotidien afin de rafraîchir la chevelure. On termine par l’emploi d’un revitalisant qui apporte de la brillance aux cheveux», dit Richard Delouya. Et les produits deux en un? Seulement les matins pressés ou à l’hôtel, car ces combinés peuvent entraîner un manque de revitalisant.

Le coiffage. «Il est primordial de protéger les cheveux de la chaleur du séchoir ou des fers à l’aide d’un sérum thermal ou d’un produit coiffant», souligne Léopold Bissonnette. Et l’on tient toujours le séchoir à au moins 5 po (12,5 cm) de distance de la chevelure. On évite aussi de garder le fer en place trop longtemps au même endroit afin d’éviter de brûler les mèches.

Vrai ou faux? Les cheveux normaux sont forts et ne peuvent être endommagés. C’est en partie vrai. Un cheveu qui n’est pas endommagé suppose qu’il est assez fort pour résister aux diverses agressions amenées par le coiffage. Toutefois, même s’ils sont moins facilement dommageables, il faut les traiter comme une lingerie fine ou un tricot en cachemire en employant des produits appropriés.

Cheveux secs et cheveux gras

Cheveux secs

L’entretien. Les cheveux secs ont besoin d’un shampooing hydratant. Afin d’activer la glande sébacée qui fonctionne ici au ralenti, Léopold Bissonnette suggère de bien masser le cuir chevelu en appliquant le shampooing, sans toutefois frotter trop vigoureusement. L’emploi d’un revitalisant est essentiel. «Comme les cheveux secs ont besoin d’un traitement hydratant très intense, je suggère d’appliquer un masque revitalisant une ou deux fois par semaine», ajoute l’expert.

Le coiffage.
On applique des traitements sans rinçage afin de prolonger l’étape de revitalisation. On évite le plus possible l’utilisation d’appareils chauffants (séchoir, fers, etc.). Si leur usage est nécessaire, on utilise alors des produits qui, à la fois, protègent des agressions thermiques et procurent de la brillance.

Vrai ou faux? Avec des cheveux secs, on devrait toujours utiliser un shampooing clarifiant pour ainsi éliminer tous résidus de produits coiffants. Faux. Richard Delouya précise que des produits coiffants de qualité laissent peu ou pas de dépôts sur les cheveux. Employer un shampooing clarifiant une ou deux fois par mois suffira à éliminer tous résidus.

Cheveux gras

L’entretien. Selon Richard Delouya, il est nécessaire de faire un shampooing quotidien pour rafraîchir le cuir chevelu et éliminer le surplus de sébum. On évite de frotter avec trop d’intensité. «On applique le shampooing délicatement sur le cuir chevelu et on le laisse agir le temps de la douche. Puis, on rince à l’eau tiède», explique l’expert. À noter : un rinçage en alternance eau chaude/eau froide est loin d’être salutaire pour les cheveux, qui risquent d’être davantage gras le lendemain.

Le coiffage. Étant donné que l’huile bloque les follicules, les cheveux gras sont souvent fins. On préférera donc les mousses aux pommades ou aux huiles coiffantes. Pour apporter du volume, on peut opter pour un produit volumisant que l’on appliquera à la racine. La règle d’or: utiliser les produits en petite quantité et seulement là où c’est nécessaire.

Vrai ou faux? Les cheveux gras n'ont pas besoin de revitalisant. Faux. L’application de revitalisant ne les rendra pas davantage huileux. L’important est d’appliquer le produit dans les pointes, en évitant la racine.

Cheveux bouclés, colorés ou traités

Cheveux bouclés

L’entretien. Souvent plus sec, le cheveu bouclé est généralement rebelle et indiscipliné. Son principal ennemi : l’humidité, qui entraîne les frisottis que l’on déteste tant! Les shampooings et revitalisants pour cheveux bouclés combattent l’humidité et apportent plus d’élasticité. De plus, ils n’alourdissent pas les cheveux, ce qui permet de conserver des boucles naturelles bien définies. On démêle les cheveux bouclés sous la douche, avant le rinçage du revitalisant, en employant un peigne fourchette ou encore les doigts.

Le coiffage. On évite de continuellement passer ses mains entre les boucles si l’on veut préserver l’apparition de frisottis. «Moins on joue avec des cheveux bouclés, mieux c’est!», affirme Richard Delouya. L’emploi d’un traitement sans rinçage aura pour effet de lisser les cuticules et apportera de la brillance.

Vrai ou faux? Il est préférable d'employer un diffuseur avec le séchoir pour sécher les cheveux frisés. Tout dépend du résultat final espéré. Si l’on recherche un look naturel et moins volumineux, le séchage à l’air libre est souhaitable. Toutefois, pour davantage de volume, on utilise le diffuseur.

Cheveux colorés ou traités chimiquement

L’entretien. Plus faible à cause des interventions chimiques, ce type de cheveu a besoin d’être traité aux petits oignons! Certains shampooings peuvent avoir pour effet d’estomper une coloration. Pour éviter cela, les experts encouragent l’emploi de shampooing et de revitalisant qui protègent la couleur et assurent un regain d’hydratation.

Le coiffage. Les produits contenant des filtres protecteurs contre les rayons UV et enrichis d’actifs antioxydants sont tout désignés pour les cheveux endommagés par un traitement chimique. Les riches crèmes coiffantes ou encore les huiles et sérums sont parfaits pour adoucir les pointes sèches.

Vrai ou faux? Traiter les cheveux chimiquement est certainement le meilleur moyen pour les endommager. Faux. Les interventions chimiques ne sont plus ce qu’elles étaient. Beaucoup plus doux pour les cheveux, ces traitements agressent certes les cheveux, mais il suffit de bien les soigner pour éviter qu’ils ne s’endommagent davantage.

 Le bon diagnostic

Afin d’apporter un surplus de nutrition aux cheveux, Léopold Bissonnette conseille de visiter son coiffeur au moins une fois par saison. «Obtenir un diagnostic de l’état de nos cheveux nous permet d’avoir l’heure juste sur les soins et produits dont ils ont besoin», fait-il remarquer.

Vous aimerez aussi:

 Perte de cheveux: des recettes miracles?
Vous perdez vos cheveux? Les recettes miracles n’existent pas, malgré ce qu’en dit la publicité. Le point sur les traitements offerts contre la calvitie et leur efficacité.
 Soins des pieds et des mains
Nos mains et nos pieds doivent se faire tout beau pour l'été. Trucs et conseils pour réussir ces soins.
Avec les rides, les cheveux sont les premiers à trahir notre âge et à nous rappeler que les années s’accumulent...
Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos