Ménage du printemps: les trucs de Madame Chasse-taches

Ménage du printemps: les trucs de Madame Chasse-taches

Par Jessica Dostie

Crédit photo: JESHOOTS.COM via Unsplash

Le grand ménage du printemps n’est plus ce qu’il était. Selon Louise Robitaille, alias Madame Chasse-taches, nul besoin de paniquer en songeant à l’ampleur de la tâche qui nous attend. 

«C’était une obligation à l’époque où on chauffait nos maisons au bois, rappelle-t-elle. La tradition s’est installée parce qu’il fallait tout laver à grande eau, mais aujourd’hui, on n’a plus besoin d’en faire autant.»

«Je suggère de ne pas entreprendre plus de trois pièces par saison», indique-t-elle. Par exemple, on pourrait choisir de s’attaquer au salon ce printemps, en plus de la cuisine et de la salle de bain, qui doivent pour leur part être nettoyées en profondeur deux fois par année, et de garder la chambre à coucher pour l’automne.

S’il y a une tâche à laquelle on ne peut quand même pas se soustraire, c’est le lavage des vitres et des fenêtres, souligne l’experte, ne serait-ce que pour retirer la poussière qui s’y est accumulée au fil des mois. Et on n’a même pas besoin de produits spécifiques: une dilution de jus de citron ou de vinaigre dans de l’eau tiède fera parfaitement l’affaire.

Ménage vert

Même à ses débuts, dans les années 1990, Louise Robitaille a toujours privilégié les bonnes vieilles astuces d’antan: «Quand j’arrivais avec mon vinaigre et mon bicarbonate de soude, les gens étaient sceptiques, se souvient-elle. Maintenant, on revient aux anciens trucs de grand-mère et on lit beaucoup plus les étiquettes.»

À ce propos, Madame Chasse-taches conseille de faire le tour de nos armoires et de se questionner sur ce qui s’y trouve. «Souvent, on a 10 ou 12 produits nettoyants à la maison, mais ce n’est pas nécessaire. On peut très bien se débrouiller avec ce qu’on a sous la main.» Et si on n’a pas envie de fabriquer nos propres concoctions, il existe maintenant sur le marché plusieurs marques écologiques qu’on peut se procurer à l’épicerie ou à la pharmacie.

5 trucs qui fonctionnent vraiment

«Un bon truc ne se démode jamais», écrit Louise Robitaille dans son plus récent ouvrage. En voici cinq (parfois étonnants) qui ont fait leurs preuves depuis longtemps, en plus d’avoir été testés et approuvés par Madame Chasse-taches elle-même.

-> Traiter le cuir du canapé à l’aide de crème hydratante

-> Blanchir les tissus jaunis en les faisant tremper dans de l’eau tiède additionnée de vinaigre et de bicarbonate de soude, puis les laisser sécher au soleil. Ce mélange peut aussi être appliqué à l’aide d’une vieille brosse à dents pour détacher les joints de silicone de la douche ou du bain

-> Frotter les miroirs de la salle de bain avec un savon sec et un chiffon pour éviter la formation de buée. On obtiendra le même résultat avec un chiffon imprégné de glycérine. 

-> Nettoyer les traces de doigts sur l’inox à l’aide d’eau gazeuse, efficace également pour enlever les taches d’urine des animaux de compagnie sur un tapis.

-> Protéger les planches à découper en bois en les frottant avec de l’huile végétale.

Offert en librairie et en ligne: Le manuel de la maison propre – Les meilleurs trucs de Madame Chasse-taches, de Louise Robitaille, Les Éditions du Journal.

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Crier sur la plage

Vidéos