Lecture de mars 2014

Par Betty Achard

Crédit photo: iStockphoto.com

Tissés serré

«Tout seul, on va plus vite. Ensemble, on va plus loin.» Ce proverbe africain s’applique parfaitement au parcours de Jean-Marie Lapointe. Lui qui a dû faire face à bien des difficultés personnelles et nous explique comment il a frôlé la mort, aide maintenant les «poqués» de l’âme et du corps, en accompagnant plusieurs jusqu’au bout du chemin. La lecture de ces récits poignants constitue une leçon d’authenticité et de compassion. 

Jean-Marie Lapointe, Je ne t’oublierai pas, Éditions Libre Expression, 202 p., 24,95$  

Écharpe, Aimée Verret

In extremis

De tout petits chapitres (des paragraphes, en fait) insérés dans un recueil en prose empreinte de pure poésie. Malgré la gravité des sujets abordés – la mort tragique d’Isadora Duncan, puis l’évocation touchante de tristes souvenirs –, on se laisse bercer, tout comme en écoutant la sublime chanson éponyme de Maurice Fanon.

Aimée Verret, Écharpe, Éditions Triptyque, 67 p., 17,00$

Une retraite épanouie, Dr Yves Lamontagne

De la vie devant soi

Certains la réclament à cor et à cri; d’autres la redoutent carrément. Or, pour le très expérimenté Dr Lamontagne, la retraite devrait être considérée comme «le début d’une nouvelle vie qui peut être enrichissante et gratifiante…», à condition de s’y préparer longtemps à l’avance. Grâce à son propre vécu et aux nombreux témoignages qu’il a recueillis au cours de «ses» carrières, ce radieux septuagénaire nous offre un guide précieux et fort bien documenté, mais sans prétention, agrémenté d’illustrations et de citations des plus drôles. 

Dr Yves Lamontagne, Une retraite épanouie, Éditions Québec Amérique, 160 p., 22,95 $

Les Aventures étranges et surprenantes d’Esther Brandeau, Susan Glickman

Il était une fois

En plein XVIIIe siècle, il faut un sacré culot à la jeune Esther Brandeau, de religion juive, pour fuir la France en embarquant sur le Saint-Michel en partance pour Québec. Elle est prête à tout pour réaliser son rêve, y compris à se présenter sous une identité doublement fausse… Mais son subterfuge sera rapidement dévoilé, et seul son exceptionnel talent de conteuse réussira, peut-être, à lui assurer la liberté.

Susan Glickman, Les Aventures étranges et surprenantes d’Esther Brandeau, moussaillon, traduit de l’anglais (Canada) par Christiane Duchesne, Éditions du Boréal, 240 p., 22,95$  

 
Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Crier sur la plage

Vidéos