Briser la glace

Briser la glace

Par Aline Pinxteren, Éditrice et rédactrice en chef

Crédit photo: Laurence Labat

Les températures se sont largement réchauffées, mais les conversations me semblent encore toujours un peu en hiver, comme si briser la glace était devenu plus ardu après le grand gel de relations humaines de la pandémie. Vous ne trouvez pas?

J’ai toujours été timide, mais ça n’a rien à voir, toutefois, avec ce que j’éprouve depuis le retour à la normale de nos activités sociales. On dirait que je ne sais plus comment tenir une conversation! Tout est poussif, voire stressant. Même parler météo ne vient plus naturellement. Les mots s’entrechoquent, les blagues se font maladroites et les réparties, inexistantes.

Quant aux embrassades… À vous aussi, cela vous fait tout bizarre de reprendre les bises sur les deux joues avec vos amis ou d’enlacer du monde? Et on ne parle même pas d’entamer une jasette avec des inconnus lors d’une activité ou d’une soirée, ce qui m’emplit d’un mélange d’appréhension et d’énervement rien qu’en l’écrivant!

Comment faisait-on avant, encore?

Le jour où nous avons pu enlever nos masques en public, quand je suis allée chercher un latte au café voisin, le tout-petit du client devant moi regardait les adultes fixement, avec surprise et même avec un certain recul. Puis, j’ai réalisé que sa fascination venait tout simplement du fait qu’il n’avait jamais vu de sa vie des gens avec le visage à découvert dans des endroits publics. Il a fallu qu’il s’habitue un peu plus chaque jour avant de retrouver le sourire. Et il faudra qu’on se réhabitue, nous aussi. Heureusement, nous avons tout l’été pour nous réchauffer à la chaleur des autres. Profitez-en bien!

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Éditrice et rédactrice en chef

Briser la glace

Vidéos