Je gère mon temps d’écran

Je gère mon temps d’écran

Par Pascal Forget

Crédit photo: Laurence Labat

Selon le site data.ai, le temps d’utilisation des applications en 2022 au Canada est de plus de 4 heures par jour, une augmentation de 20 % par rapport à 2020. Malgré la fin du confinement, la tendance reste à la hausse. Si on ne se méfie pas, on pourrait frôler sous peu les 6 heures, comme c’est déjà le cas en Indonésie et à Singapour!

Sans contredit, la technologie est un outil précieux lorsqu’elle est bien utilisée. Elle nous permet, par exemple, de rester en contact avec la famille éloignée ou de faire des achats en ligne. Par contre, consulter notre téléphone, notre tablette ou notre ordinateur pendant des heures peut nous stresser et même nous pousser à l’isolement. Voici quelques trucs pour mieux gérer notre temps d’écran.

On évalue notre utilisation

Les téléphones portables sont maintenant munis d’outils qui peuvent nous aider à bien gérer notre consommation (voir plus bas). On les active si ce n’est pas déjà fait, et on y jette un coup d’œil régulièrement pour voir le temps consacré à chacune de nos applications. Si le nombre d’heures est plus élevé qu’on ne le pensait, il y a matière à réflexion. Dans le doute, on n’hésite pas à en discuter avec nos amis. L’expérience des autres peut nous être très utile.

On fixe nos limites

Semaine après semaine, on trouve qu’on passe beaucoup d’heures sur Netflix, sur Instagram, à jouer des jeux ou à discuter sur des sites de rencontre? La solution: mettre une limite pour chaque application problématique. Cela nous incitera à nous concentrer seulement sur le contenu qui nous intéresse et qui nous fait plaisir, sans nous perdre dans les dédales du contenu suggéré par des algorithmes.

On les chasse du lit

Il nous est sans aucun doute arrivé à tous de jeter un dernier coup d’œil à notre téléphone ou notre tablette avant de nous coucher… pour se rendre compte qu’on est encore en train de regarder des vidéos rigolotes sur YouTube deux heures plus tard! Pour éliminer toute tentation, mieux vaut laisser nos appareils hors de la chambre à coucher. Et, pour un sommeil au top, on décroche de nos écrans une heure avant de dormir. On veut lire? On pourra utiliser une liseuse, dont l’écran est plus doux pour les yeux.

On lui donne une sombre mine

Un truc simple: on configure l’écran de notre téléphone en noir et en blanc. Sans couleur, les jeux deviennent moins attrayants, et les photos et les vidéos sont fades. Pour l’iPhone, il suffit d’aller dans Réglages -> Accessibilité -> Affichage et taille du texte -> Filtres de couleurs. On sélectionne l’option «Nuances de gris». Du côté d’Android, il faut se rendre dans Paramètres -> Amélioration de la vision des couleurs -> Nuances de gris (selon notre modèle, on cherche «nuances de gris» ou l’équivalent).

On évite les soupers en tête-à-tête avec lui

Lors des repas, on gagne plutôt à parler aux gens autour de la table ou, si on mange seul, à écouter la radio, à lire un bon roman ou même à regarder au loin… Seule exception: quand on casse la croûte en vidéo avec quelqu’un!

Trois outils

● Les options gratuites Temps d’écran pour iPhone et l’application Bien être numérique sur Android permettent d’évaluer honnêtement notre temps d’écran et d’y mettre des limites.
● Avec l’application Forest – Restez Concentré pour iPhone (5,49 $) ou Android (version de base gratuite; 5,49 $ pour la version pro), on fait pousser un arbre virtuel, qui grandit tant et aussi longtemps qu’on n’utilise pas notre téléphone pour autre chose que la communication, le travail ou les études. Sinon, il meurt!
● Le bracelet connecté Apple Watch (à partir de 529 $, apple.com) ou Fitbit (à partir de 100 $, fitbit.com) nous prévient en cas d’inaction de notre part et nous encourage à nous éloigner de notre écran et à bouger!

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet de Linda Priestley

Coucou!

Vidéos