Le Bel Âge ne supporte plus votre navigateur. En savoir plus

Levons le voile sur les abus financiers faits aux ainés

Levons le voile sur les abus financiers faits aux ainés

Par Desjardins

Publireportage

Crédit photo: iStock

PUBLIREPORTAGE - Les abus financiers envers les aînés sont malheureusement de plus en plus courants. Apprenez à reconnaître l’exploitation financière et découvrez quelques actions à prendre dès maintenant pour l’éviter.  

«On parle d'exploitation financière lorsqu’une personne, généralement proche de vous, essaie de mettre la main sur ce qui vous appartient (votre argent, vos biens, vos renseignements personnels) en ayant en tête son propre avantage, et non le vôtre», nous explique Me Jean-François Hébert, avocat chez Desjardins.

Elle peut prendre plusieurs formes: chantage affectif pour soutirer de l’argent, pression pour cautionner un prêt hypothécaire ou pour liquider des actifs sans raison apparente, mauvaise utilisation d’une procuration, appropriation d’un héritage d’un proche avant son décès, etc.

Impliquant souvent une personne de son entourage, tel qu’un conjoint, un enfant, un autre membre de votre famille ou un ami, il peut être difficile de reconnaître une situation d’abus. C’est pourquoi il est important d’apprendre à déceler et à prévenir l’exploitation financière.


Comment la reconnaître? 

Des transactions bancaires inhabituelles, la disparition d’objets de valeur, le manque d’argent pour les dépenses courantes ou l’intérêt grandissant d’une personne de confiance pour vos finances personnelles sont des signaux qui devraient vous mettre la puce à l’oreille. Me Hébert rappelle que c’est en demeurant vigilant et en gardant un œil sur vos affaires que vous serez en mesure de déceler les indices d’exploitation financière.


6 actions pour vous aider à la prévenir 

1. Mémorisez les numéros d’identification personnelle (NIP) de vos cartes bancaires. Ne les divulguez pas à qui que ce soit et ne laissez pas de trace écrite.

2. Conservez vos cartes de débit et de crédit, même si vous avez besoin d’aide pour effectuer certains achats. Faites plutôt émettre une carte de crédit supplémentaire au nom de votre proche aidant au besoin. 

3. Effectuez vos transactions financières à des guichets d’établissements financiers reconnus. 

4. Maintenez vos avoirs financiers chez votre institution financière et ne conservez pas des sommes d’argent importantes à domicile.

5. Consultez vos transactions bancaires et restez informé de l’état de vos finances, même si vous avez un procureur.

6. Utilisez un mot de passe complexe lorsque vous effectuez des transactions financières en ligne et procédez à partir d’un réseau sans fil privé et sécurisé.


Vous avez besoin d’aide?

Si vous avez des questions par rapport aux abus financiers ou si vous avez des raisons de croire que vous en êtes victime, vous pouvez contacter votre institution financière ou appeler la ligne Aide Abus ainés au 1 888 489-2287.

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, rédactrice en chef

Fil de soi

Vidéos