Nettoyer vert!

Nettoyer vert!

Par Maryse Guénette

Crédit photo: iStockphoto.com

On s’en doutait, les produits nettoyants «ordinaires» contiennent souvent des substances potentiellement nocives pour la santé et pour l’environnement.

Santé menacée?

Dans un dépliant intitulé Les produits d’entretien chimiques ne sont pas sans tache et publié dans le magazine Protégez-Vous (on trouve ce document au www.option-consommateurs.org), Option consommateurs répertoriait les produits chimiques que l’on trouve le plus souvent dans les produits de nettoyage ainsi que leurs effets potentiels à long terme.

On y mentionnait notamment que l’ammoniac, présent dans des nettoyants pour les vitres, irrite les voies respiratoires, que le crésol et le phénol, que l’on trouve dans certains désinfectants, peuvent causer des dommages au foie et aux reins, que l’éther de glycol, qui se cache dans les nettoyants tout usage puissants, peut provoquer l’infertilité masculine, que le perchloréthylène, présent dans les dissolvants pour les taches, est cancérigène.

Ces informations vous font peur? Lyse Lefebvre, pharmacienne et consultante en toxicologie à la direction de toxicologie humaine de l’Institut national de santé publique, se fait rassurante. «Les produits nettoyants contiennent des produits chimiques, certes, mais leurs effets ne se font sentir qu’à long terme, soutient-elle. Et ils ne se trouvent dans les produits qu’en très petites quantités.» Utilisés correctement, les produits seraient donc relativement inoffensifs.

Alors, où est le problème avec les produits de nettoyage ordinaires? «C’est que les gens utilisent des produits beaucoup trop forts, poursuit Lyse Lefebvre. Pour faire son ménage de tous les jours, il faut privilégier les produits doux et éviter ceux contenant des solvants. Très puissants, ils restent dans l’air durant quatre à cinq heures après leur utilisation. Quelqu’un qui les utiliserait trois à quatre fois par jour en respirerait tout le temps…» La spécialiste suggère aussi de toujours lire le mode d’emploi et de ne pas dépasser les quantités recommandées.

Pauvre environnement!

Pauvre environnement!

Les substances contenues dans certains produits domestiques ordinaires sont aussi nocives pour l’environnement. C’est le cas notamment de certains sulfates (toxiques pour les organismes aquatiques en général) ainsi que du phosphate et du NTA (ces substances peuvent causer une augmentation des algues et des élodées dans les lacs, et provoquer leur asphyxie).

Sur l’emballage du produit que vous vous apprêtez à acheter, se trouve une mention à l’effet qu’il est exempt de l’une ou l’autre de ces substances? C’est une bonne chose. Il est inscrit qu’une grande proportion du produit se dégrade rapidement dans l’environnement? Encore mieux! Car pour qu’un produit soit bon pour l’environnement, il faut qu’après y avoir été rejeté, il puisse en disparaître rapidement.

Pour vous assurer que l’information à cet effet est exacte, assurez-vous de trouver sur le produit une mention à l’effet que celui-ci a subi un test de biodégradabilité de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE). Souvent, lorsqu’une telle mention apparaît sur une étiquette, le pourcentage du produit se dégradant à l’intérieur de 28 jours est également indiqué. Évidemment, plus ce pourcentage est élevé, moins le produit est nocif pour l’environnement.

Durant notre recherche, nous avons aussi trouvé de telles mentions sur des produits des grandes marques. Voilà qui ne surprend pas Lyse Lefebvre. «De plus en plus d’entreprises mettent sur le marché des produits verts, dit-elle. Et c’est une tendance qui ira en augmentant.» Ainsi, le fossé entre les produits ordinaires et les produits écologiques devrait se rétrécir au fil des ans. Bonne nouvelle!

Les grandes marques "vertes"

Les grandes marques

Les produits écologiques que vous retrouvez ici sont fabriqués relativement près de chez vous (au Québec et en Ontario), ils ne contiennent pas de produits chimiques, sont exempts de parfums, ou parfumés avec des huiles essentielles, sont vendus dans des contenants recyclés et/ou recyclables, ou encore en vrac, et se dégradent rapidement dans l’environnement. Ajoutons qu’ils sont rarement plus chers que les produits des grandes marques. Sont-ils efficaces? Fabricants et adeptes affirment que oui. Ne reste plus qu’à tester!

Bionature.
Ces produits, sur le marché depuis trois ans, sont fabriqués par Unica Canada, une entreprise de Boucherville. On y trouve du savon pour la lessive et pour la vaisselle, des produits d’entretien ménager, un nettoyant pour fruits et légumes et un shampooing pour animaux. Tous ces produits sont exempts de phosphate et sont biodégradables à 80% à l’intérieur de 28 jours. La liste des ingrédients apparaît sur l’étiquette. Dans les magasins de produits naturels. www.unicacanada.com

Bio Vert. Cette entreprise existe depuis plus de 30 ans. La plupart de ses produits – savon à lessive, assouplisseur, liquide et gel pour lave-vaisselle – sont dégradables à 100 % à l’intérieur de 28 jours. Au moment d’écrire ces lignes, Bio Vert s’apprêtait à mettre sur le marché des produits de dégraissage (nettoyants pour la maison, nettoyant pour salle de bains et détachant pour tissus et tapis) entièrement biodégradables à l’intérieur de 6 jours, une première en Amérique du Nord. Elle donnait également à ses produits un nouveau look. Légèrement parfumés, les produits Bio Vert sont exempts de dérivés de produits pétroliers, de chlore et de phosphate. Les ingrédients apparaissent sur l’étiquette, où se trouve également le logo Choix environnemental. Dans plusieurs magasins de produits naturels et plusieurs grandes chaînes. www.prolav.com

Lemieux. Fabriqués par une entreprise québécoise, les nettoyants Lemieux existent depuis 15 ans. On y trouve de tout: savon à vaisselle et à lessive, détergents neutres (pour l’entretien des sols et des surfaces dures), fini à plancher, etc. Parfumés avec des huiles essentielles, les produits Lemieux ne contiennent ni nitrate, ni phosphate, ni enzymes. Ils sont biodégradables entre 79% et 98% à l’intérieur de 28 jours. Ils sont vendus, en vrac, dans les trois succursales de l’entreprise, situées à Montréal et à Brossard. On les trouve également en bouteille dans 20 points de vente. www.nettoyants-ecolo-lemieux.com

Nature Clean. Fabriqués par une entreprise familiale ontarienne, ces produits sont conçus pour les personnes sensibles: ils ne sont pas parfumés, ou alors très légèrement. Faits de matières végétales, ils ne contiennent ni phosphates ni colorants et sont biodégradables à 99% à l’intérieur de 28 jours. On trouve sur leurs étiquettes le logo Choix environnemental. Dans plusieurs magasins de produits naturels. www.natureclean.ca

Recettes maison

Recettes maison

Vous voulez fabriquer vos propres produits de nettoyage? Soyez prudent! Certains des produits généralement utilisés à cette fin sont toxiques (lorsque ingérés) et irritants pour la peau, les yeux et le système respiratoire; c’est le cas notamment du borax et des cristaux de soude. En revanche, d’autres sont inoffensifs: le bicarbonate de soude, qui peut s’utiliser comme poudre abrasive, pour blanchir et assouplir les tissus ainsi que pour débloquer les renvois d’eau, et le vinaigre blanc qui, mélangé à de l’eau, est utile pour nettoyer fenêtres, miroirs, douche et bain.

À noter: vous trouverez plus d’information sur les recettes maisons en consultant le document Maison propre et jardin vert. Guide de l’entretien ménager et du jardinage écologique publié par la Ville de Montréal. On peut consulter ce guide en ligne.

Avant de faire votre choix

Jetez un coup d’œil à l’emballage des produits. Si la liste des ingrédients s’y trouve, c’est bon signe. S’il y a un numéro de téléphone que vous pouvez composer pour obtenir de l’information, ça l’est également. Cela indique une certaine transparence de la part du fabricant.

Enfin, privilégiez des produits fabriqués près de chez vous, qui se dégradent rapidement dans l’environnement et qui sont vendus dans des contenants recyclés et/ou recyclables, ou encore en vrac. Cela vous permettra de faire un pas de plus pour l’environnement…

Le logo vert

Sur les produits verts, vous trouverez peut-être le logo Choix environnemental, ou Éco-logo. Créé par Environnement Canada dans le but d’aider les consommateurs à choisir les produits peu nocifs pour l’environnement, ce logo est aujourd’hui géré par Terra Choice, une société privée. Vous pouvez être certain que les produits sur lesquels il est apposé ne sont pas nocifs pour l’environnement. En revanche, si ce logo n’apparaît pas sur un produit, cela ne veut pas dire qu’il n’est pas bon. Avoir le droit d’utiliser ce logo coûte cher: certaines entreprises ne peuvent le faire ou s’y refusent.

Mise à jour: avril 2008

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos