Le Bel Âge ne supporte plus votre navigateur. En savoir plus

Louer une voiture à court terme

Louer une voiture à court terme

Par Nadine Filion

Crédit photo: iStockphoto.com

Premier grand conseil qui ne surprendra personne: magasinez. Comme dans bien d’autres cas, vous pencher sur trois ou quatre propositions vous permettra de repérer le meilleur prix.

Pas difficile de magasiner

Rien de plus facile que de rechercher une voiture à louer, puisque chaque grande compagnie (Hertz, National, Budget, Avis et Entreprise) gère un site Internet élaboré, fiable et très complet. Même que, généralement, effectuer votre réservation par Internet vous permettra de dégoter un prix plus intéressant que par téléphone. Ne prenez cependant pas de risque et faites-vous quand même donner un prix par la centrale de réservations. Vous pourrez alors en profiter pour soutirer à l’agent quelques renseignements quant aux termes et conditions.

Le bon choix

Si vous êtes à la recherche du plus bas prix possible, vous l’obtiendrez évidemment en louant une compacte ou une sous-compacte, donc les plus petites voitures qui soient. Voilà qui peut être parfait lorsque vous n’avez personne d’autre que vous à transporter et que vous ne prévoyez pas parcourir de grandes distances. 

Cependant, si vous voyagez à plusieurs, en famille par exemple, mieux vaut choisir un véhicule plus spacieux, tels une intermédiaire, un utilitaire sport ou peut-être même une fourgonnette. Après tout, vos valises, il faudra bien les caser quelque part – ne sous-estimez pas l’espace qu’elles prendront. Idéalement, il faudra qu’elles tiennent dans le coffre ou sous le couvre-bagages, à l’abri des regards indiscrets. Il serait dommage qu’un périple vire au cauchemar, parce que des brigands ont défoncé votre voiture louée pour faire table rase sur vos effets personnels. 

D’une catégorie à une autre

Vous pouvez être tenté de louer une sous-compacte et miser sur le fait que, une fois au comptoir du locateur, vous serez promu à une classe supérieure. Il est vrai que, dans l’industrie de la location automobile à court terme, si aucune voiture de la catégorie réservée n’est disponible, on devrait vous remettre, sans surprime, les clés d’une voiture de catégorie supérieure. Mais si, sur place, le surclassement n’est pas proposé, il pourrait vous en coûter cher de vouloir de vous-même aller vers une voiture plus luxueuse. Mieux vaut donc prévoir le coup avant de partir et réserver exactement ce dont vous avez besoin. 

Attention à ces locateurs qui veulent vous faire passer une voiture pour ce qu’elle n’est pas. Vérifiez bien la liste des modèles qui, dans une catégorie donnée, pourraient vous être proposés. Jesse Caron se souvient encore du jour où il a loué d’une entreprise qui classait le Chrysler PT Cruiser parmi les intermédiaires... alors que le véhicule est indéniablement de format compact.

Aussi, si vous prévoyez de longs trajets, vous apprécierez le confort d’une voiture plus haut de gamme, dotée de quelques options comme les sièges chauffants, le toit ouvrant, voire le système de navigation. Certes, plus vous recherchez haut dans les catégories, plus la facture sera salée. Par contre, en certaines saisons et dans certaines régions du monde, «la différence peut ne pas être aussi grande que ce que l’on a d’abord imaginé», dit Jesse Caron, recherchiste automobile de CAA-Québec.

Ce grand voyageur sait de quoi il parle, puisqu’il loue régulièrement des voitures à l’étranger, tant aux États- Unis qu’en Europe. Selon lui, il vaut la peine de faire quelques scénarios de location par catégories: on pourrait découvrir que, finalement, l’intermédiaire plus spacieuse et plus confortable que la compacte ne coûte que quelques négligeables dollars de plus par jour.

Les assurances lors d’une location automobile

Les assurances

Il est toujours surprenant de voir à quel point les assurances, lors d’une location automobile, peuvent coûter cher – parfois presque autant que le tarif quotidien du véhicule. Est-ce que s’assurer contre les dommages est vraiment nécessaire? Oui, très certainement. Mais il se peut que votre propre assurance automobile ou que votre carte de crédit offre une telle couverture. Si c’est le cas, tant mieux, et n’ayez surtout pas peur d’utiliser l’une ou l’autre. Vous pourrez ainsi décliner les coûteuses assurances du locateur.

Votre assurance automobile personnelle, si elle comporte l’avenant 27 pour «dommages aux véhicules n’appartenant pas à l’assuré», devrait offrir à votre voiture de location les mêmes protections qu’à votre propre véhicule. Qui plus est: «Cette couverture est la plupart du temps plus avantageuse que celle offerte par le locateur», dit le Groupement des assureurs automobiles. Et comme vous avez déjà payé pour la chose, aussi bien en profiter... Tout comme vous avez tout intérêt à profiter des assurances pour voitures de location offertes par votre carte de crédit Or ou Platine.

Par contre, assurez-vous d’avoir en main les documents liés à ces couvertures. Il vous faudra notamment demander à votre assureur ou à l’émetteur de votre carte de crédit des preuves écrites portant votre nom – un imprimé des conditions puisées à même le site Internet ne suffit pas.

Prenez un moment pour vérifier les conditions de ces couvertures. S’appliquent-elles à la voiture que vous souhaitez louer? Notez que, généralement, les Ferrari, Lamborghini, Maserati et autres exotiques du genre ne sont pas couvertes. Aussi, serez-vous couvert là où vous souhaitez aller? Israël, la Jamaïque et l’Irlande, de même que les... terrains de stationnement sont habituellement exclus. Certaines couvertures sont limitées dans leur durée ou n’assurent pas contre le vandalisme, d’autres imposent un âge minimum au conducteur, alors que quelques-unes exigent la possession d’un permis de conduire international. En cas de pépin, vous aurez certes à jouer l’intermédiaire afin de mettre en contact le locateur et votre assureur ou l’émetteur de votre carte de crédit. Selon Jesse Caron, «ce n’est rien, comparativement aux centaines de dollars d’économie que vous ferez en déclinant les assurances du locateur». 

Attention: dans certains pays européens, l’assurance collision est incluse dans le prix de base. Soyez sûr de la faire retirer de la prestation, histoire de ne pas la payer inutilement...

Responsabilité civile et petits caractères

Responsabilité civile: ne partez pas sans elle!

L’assurance responsabilité civile est non seulement indispensable, elle est même obligatoire dans certains pays et États. Au Québec, elle est obligatoire avec un seuil minimum de 50 000$, mais la majorité des primes la fixent à un million de dollars. Si vous avez une assurance automobile, vous êtes donc couvert au Canada et aux États-Unis. Le Groupement des assureurs automobiles juge cependant qu’un million de dollars est insuffisant. Il recommande donc d’augmenter la couverture, le temps du voyage: «Deux millions de dollars pourraient mieux vous protéger advenant un sinistre, surtout aux États-Unis où l’on ne badine pas avec les poursuites.» En Europe, l’assurance responsabilité civile est souvent comprise dans le prix de base. Si elle ne l’est pas, assurez-vous d’y souscrire.

Le secret est dans les petits caractères...

On ne le répétera jamais assez: lisez les détails de la transaction et, en petits caractères, les termes et conditions. Vous connaîtrez alors tout ce qu’il faut savoir sur l’heure et l’endroit de la cueillette, les modalités du retour, les frais exigés pour un second conducteur... Bref, «le secret est dans les petits caractères», dit Jesse Caron. 

Ce dernier recommande d’imprimer tous les documents: le libellé de la transaction, les termes et les clauses, les preuves d’assurances, bref tout ce qui pourra vous aider si, au comptoir du locateur, vous rencontrez de la résistance. Surtout, ne vous laissez pas bousculer par les agents qui pourraient être pressés de vous mettre dans une voiture et de vous voir partir. Prenez le temps de vérifier les détails et de poser toutes vos questions. Si on affirme que tel ou tel véhicule n’est plus disponible et que vous vous sentez lésé par la nouvelle proposition, demandez à visiter l’aire de stationnement où se trouvent tous les modèles. Peut-être y trouverez-vous, contre toute attente, ce qui vous convient. 

Surtout, avant de partir au volant de la voiture louée, insistez pour qu’un préposé vienne avec vous en constater l’état. Un pare-chocs enfoncé, une portière égratignée, un pare-brise amoché, des jantes écorchées, un revêtement de siège déchiré? Le préposé doit l’inscrire au contrat, ce qui ne vous empêche pas de prendre quelques photos. Lors de votre périple, vous égratignez le seuil du coffre avec votre valise? Une pierre qui vole endommage la peinture? Ne soyez pas trop inquiet: selon Jesse Caron, la plupart des locateurs ont un bon niveau de tolérance envers ce qu’ils appellent l’usure normale.

Conseils en vrac

Quelques derniers points pour vous faire économiser, si vous êtes flexible

  • Cueillir une voiture de location à l’aéroport est toujours plus cher – et de beaucoup. Faites des scénarios dans les sites Internet des locateurs avec une possible cueillette en ville. Peut-être voudrez-vous sauter dans un taxi pour ramasser la voiture à un autre comptoir qu’à celui de l’aérogare.
  • En réservant longtemps d’avance, vous courrez la chance d’obtenir un très bon prix. Ça ne vous empêche pas de surveiller, en cours de route, si les prix diminuent. C’est le cas? Vous n’aurez qu’à modifier votre réservation.
  • Cueillir une voiture louée en un endroit et la remettre en un autre entraîne des frais exorbitants. Vous voudrez peut-être reconsidérer votre itinéraire pour revenir sur vos pas – ou encore envisager le train ou l’avion.
  • Aux États-Unis, les véhicules de location ont pratiquement tous une transmission automatique. Mais en Europe, où la petite voiture à boîte manuelle est roi et maître, on vous fait payer cher la boîte automatique. Et souvent, elle ne se trouve que sur les modèles les plus luxueux... Tant mieux si vous pouvez conduire «standard».
  • Sauf en de très rares exceptions, aucune limite de kilométrage n’est fixée. Cela dit, si vous débarquez en Europe et que vous comptez rouler beaucoup, vous voudrez choisir une voiture à motorisation diesel plutôt qu’à essence. Non seulement le diesel, pour un même plein de réservoir, permet de pratiquement doubler vos distances, mais son prix au litre, de l’autre côté de l’Atlantique, est moins élevé que celui de l’essence.
  • La plupart des locateurs offrent l’assistance routière, mais ils n’ont pas tous de nombreux points de service. Vérifiez quelles entreprises sont présentes le long du trajet que vous emprunterez: si un pépin survenait, vous serez plus rapidement servi par celles qui se trouvent à proximité.
  • Enfin, conservez avec vous le numéro de l’agence où vous avez cueilli la voiture. «Avec quelqu’un qui connaît la voiture que vous avez louée, le contact sera beaucoup plus personnel qu’avec un agent de la centrale de réservations qui reçoit 500 appels du genre par jour», conclut Jesse Caron.

Merci à Jesse Caron, recherchiste automobile de CAA-Québec, pour sa précieuse collaboration. 

Vous aimerez aussi:


Louer une voiture à court terme, ça peut paraître cher. Pourtant, avec quelques trucs en poche, il y a moyen de s’en tirer à bon compte.
Vos visites au garage tournent souvent au cauchemar? Avant de faire réparer votre voiture, soyez prêt en suivant ces quelques conseils. Vous éviterez les mauvaises surprises.
L'achat d'une voiture électrique, une bonne affaire? L'achat d'une voiture électrique, une bonne affaire?
Vous considérez sérieusement l’achat d’une voiture électrique parce que vous trouvez très tentant de ne plus avoir à passer à la station service. Toutefois, vous n’êtes pas certain qu’un tel véhicule soit une bonne affaire et convienne à vos besoins. Les pour et les contre!
Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, rédactrice en chef

Fil de soi

Vidéos