Les rénovations clés

Les rénovations clés

Par Allan Britnell

Crédit photo: iStockphoto.com

Vivre chez soi de manière autonome présente de nombreux avantages psychologiques pour les aînés – ils peuvent poursuivre leurs relations de longue date avec les voisins et jouir du confort associé à un environnement familier. Cependant, rester chez soi requiert parfois de petits ajustements. Voici quelques modifications clés à apporter à la salle de bains et à la cuisine.

Conseils de base pour la salle de bains

  • Pour prévenir les risques de chute, supprimez les descentes de bain qui ne sont pas fixées au sol.
  • Débarrassez-vous des objets inutiles. Plus votre comptoir est encombré, plus les risques d’accident sont grands. (Ce conseil vaut aussi pour la cuisine.)
  • Les sols en carrelage et les planchers lamellés sont glissants lorsqu’ils sont mouillés. Pour plus de sécurité, posez de la moquette ou un revêtement de sol antidérapant.
  • Les barres d’appui, vendues à partir d’environ 50$, sont l’un des accessoires les plus pratiques à installer à la maison. Certains modèles plus sophistiqués (à partir de 200$) pivotent à partir du mur ou du plafond, et leur hauteur, réglable, s’adapte aux besoins de plusieurs utilisateurs.
  • Remplacez le siège de toilette standard par un modèle spécialement conçu qui ajoute 7 centimètres (3 pouces) à la hauteur de l’assise. Ou remplacez la toilette au complet par un modèle muni d’une base (500 $) surélevée de 5 à 7 centimètres.
  • Certains lavabos ont un espace de dégagement permettant l’approche en fauteuil roulant et sont dotés d’une cuvette profonde qui s’incline pour plus de confort.
  • Les robinets munis d’un long levier sont plus faciles à atteindre et sont moins pénibles à manipuler pour les personnes souffrant d’arthrite aux mains.
  • Les miroirs inclinables permettent de faire sa toilette tout en restant assis.
  • Des ampoules supplémentaires (ou plus fortes) en verre dépoli compensent la perte d’acuité visuelle sans provoquer d’éblouissement.
  • Dans la douche ou la baignoire, utilisez un tapis antidérapant.
  • Les sièges de bain portatifs en vinyle ou en inox (de 50$ à 500$) se déplacent selon vos besoins. D’autres modèles, fixés au mur, se relèvent pour libérer l’espace quand ils ne sont pas utilisés.
  • Vous pouvez aussi remplacer votre baignoire par un modèle adapté qui comporte une porte étanche encastrée pour un accès plus facile, une option coûteuse, mais efficace (à partir de 4000$).
  • Pour prendre votre bain en position assise, facilitez-vous la tâche avec une douche à main à hauteur réglable.
  • Pour prévenir tout risque de brûlure, installez des dispositifs antibrûlure ou réduisez simplement la température de votre chauffe-eau.
  • Songez à agrandir la salle de bain du rez-de-chaussée pour y permettre un accès en fauteuil roulant ou en déambulateur et éliminez ainsi la nécessité de monter un escalier.
  • Les portes coulissantes dont les panneaux s’emboîtent dans le mur maximisent l’espace pour les déplacements en fauteuil roulant dans les salles de bain de dimension plus réduite.

Pour une cuisine sécuritaire

Pour une cuisine sécuritaire

  • Installez un éclairage sous les armoires ou un plafonnier muni de lampes articulées que vous dirigerez vers les zones clés comme l’évier et le plan de travail.
  • Si vous songez à faire des rénovations, optez pour des couleurs contrastantes, comme un évier en émail blanc encastré dans un comptoir foncé. Les personnes à vision réduite parviennent mieux à les distinguer, même à une certaine distance.
  • Les armoires de cuisine peuvent aussi être montées sur des rails à commande motorisée (de 2000$ à 3000$) qu’on peut hausser, abaisser ou basculer pour permettre un accès en fauteuil roulant. Ces éléments sont équipés de capteurs qui arrêtent le mécanisme si des personnes ou des objets en bloquent le fonctionnement. Même si ces armoires peuvent supporter une charge allant jusqu’à 200 kilos, il est recommandé de placer les objets les plus lourds et les plus fréquemment utilisés dans les sections du bas.
  • Des portes vitrées permettent de voir facilement le contenu des armoires, et les grandes poignées en forme de D sont plus faciles à saisir.
  • Comme pour les armoires, il est possible d’installer des comptoirs (de 2500$ à 3500$) et des tablettes pour les petits électroménagers (de 1500$ à 3000$) qui se haussent et s’abaissent mécaniquement à une hauteur mieux adaptée à vos besoins.
  • Certains aménagements personnalisés comportent des prises de courant à l’avant du comptoir ou une tablette escamotable qui offre un espace de travail pratique en position assise.
  • Un électricien peut abaisser les prises de courant et les interrupteurs pour en faciliter l’accès en fauteuil roulant.
  • Comme dans la salle de bain, il est essentiel de prévoir un espace sous l’évier pour l’accès en fauteuil roulant et des poignées à long levier pour une utilisation plus aisée des robinets.
  • Parmi les appareils adaptés aux besoins des personnes âgées, on retrouve les réfrigérateurs-congélateurs juxtaposés (placez de préférence les aliments lourds et fréquemment utilisés sur les tablettes les plus accessibles) et les cuisinières munies de commandes à l’avant (plus besoin de passer le bras au-dessus des éléments chauffants pour changer les réglages).
  • Les appareils avec arrêt automatique permettent de prévenir les risques d’accidents en cas d’oubli. On peut aussi régler le four pour qu’il s’éteigne après un certain temps.  

Mise à jour: août 2008

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos