Guide d’achat d’un motorisé

Guide d’achat d’un motorisé

Par Jacqueline Simoneau

Il suffit de prendre la route pour constater l’immense popularité des véhicules récréatifs (VR), particulièrement des motorisés. L’engouement pour ce type de VR n’est pas surprenant quand on sait que les Québécois bourlinguent de plus en plus à travers l’Amérique du Nord et que, une fois retraités, ils mettent souvent le cap sur le Sud pendant l’hiver.

Il faut dire que les motorisés, aussi appelés autocaravanes, sont pratiques. Ils servent à la fois de logement et de véhicule. Ils permettent de voyager en tout confort et de profiter d’une liberté quasi totale. Avec votre VR, vous aurez la possibilité d’aller où vous voulez et de partir quand vous voulez.

Achat d'un VR: déterminez vos besoins

L’achat d’un motorisé implique cependant un investissement considérable. D’où l’importance de ne pas le choisir à l’aveuglette. Avant d’acheter un VR, vous devrez bien cerner vos besoins pour déterminer quel type vous convient le mieux. Voici quelques questions auxquelles vous devrez répondre.

  • Prévoyez-vous voyager plusieurs fois par année ou vous installer l’été sur un terrain de camping offrant tous les services?
  • Effectuerez-vous de longs trajets sur les autoroutes ou sillonnerez-vous les petits chemins?
  • Recevrez-vous des invités à coucher à l’occasion ou fréquemment ? Tenez-vous à un peu d’intimité à l’intérieur de votre VR?
  • Avez-vous besoin de beaucoup d’espace de rangement pour l’équipement, la vaisselle, les vêtements, etc.?
  • Cuisinerez-vous dans le motorisé?
  • Quels types d’appareils vous sont indispensables (climatiseur, douche, four et micro-ondes, téléviseur, etc.)?
  • Avez-vous l’intention de remorquer une voiture, un bateau ou des vélos?
  • Quelle est la capacité de remorquage de votre véhicule?
  • Combien de rallonges escamotables («extensions») vous faudra-t-il pour profiter d’un intérieur plus vaste?
  • Quel est votre budget? 

Achat d'un VR: les dépenses associées

Vous devrez prévoir un montant pour l’achat du motorisé – incluant les options choisies –, un autre pour les dépenses associées (garanties, assurances, immatriculation, etc.) et un autre encore pour les frais d’utilisation (entretien, location de terrains de camping, carburant, réparations, etc.).

Retenez aussi que certaines municipalités ne permettent pas le stationnement ni le remisage d’un VR dans l’allée de garage, ni parfois même dans la cour arrière. Vous devrez donc prévoir la location d’un entrepôt ou d’un stationnement pour VR, avec ce que cela peut supposer de frais additionnels. Informez-vous. 

Si vous ne voulez pas transporter tout l’équipement de la maison dans le VR avant chaque départ, vous devrez aussi envisager l’achat d’accessoires de cuisine, de literie, etc. Sans compter les chaises, la table et le poêle d’appoint pour la cuisson à l’extérieur. C’est comme une deuxième maison.

Bref, tenez compte de toutes les dépenses pour établir votre capacité d’achat et éviter l’endettement. Il est en effet facile de se laisser tenter par un modèle un tantinet trop cher ou par des accessoires luxueux qui, hélas, vous égorgeront financièrement et vous empêcheront de profiter pleinement et sereinement de votre véhicule. Fixez-vous une somme maximale pour l’achat du motorisé et ne la dépassez sous aucun prétexte.

Achat d'un VR: les classes

Après avoir déterminé vos besoins, vous devrez sélectionner le type de motorisé qui répond le mieux à vos exigences. Il se trouve dans l’une ou l’autre de ces quatre classes.

Classe A

C’est le plus grand motorisé. Il ressemble à un autobus et mesure entre 28 et 45 pieds de long environ. C’est dans cette catégorie que sont classés les modèles les plus luxueux, spacieux et chers. Il est particulièrement populaire auprès des retraités qui passent une partie de l’hiver dans le Sud ou qui voyagent beaucoup.

Avantages

Aménagé comme une maison, il procure un maximum de confort et de commodités. Le pare-brise offre une vue panoramique. Comme le motorisé de classe A est le plus haut à l’intérieur, on s’y sent moins coincé que dans celui d’une autre classe. Il offre également plus d’espace de rangement. Les roues, plus grosses, assurent généralement une meilleure tenue de route. Peut loger jusqu’à six personnes, selon le modèle. Il peut tirer une voiture et des équipements lourds comme un bateau.

Inconvénients

Plus un motorisé est long et haut, plus il devient difficile à conduire sur un terrain en pente ou lorsque le vent se met de la partie. Un vent latéral, comme le passage d’un camion, peut affecter sa stabilité. En ville ou sur les petites routes de campagne, il peut être difficile à manœuvrer et à stationner.

Classe B

Elle inclut les plus petits motorisés, soit ceux de 16 à 21 pieds de long environ. Il s’agit d’une base de fourgonnette dont la partie arrière a été modifiée pour inclure une aire de repos, une minicuisinette et une micro salle de bains. C’est un véhicule passe-partout. Il fait donc le bonheur des globe-trotters. Il convient aussi aux gens qui veulent rouler autant en ville que sur les routes de campagne ou l’autoroute.

Avantages

Il se manœuvre et se gare bien n’importe où. Il est doté d’un toit surélevé qui le rend plus fonctionnel. C’est le plus stable sur la route. 

Inconvénients

Certains modèles n’ont pas de douche ou de toilettes fermées. L’espace est restreint. L’équipement y est donc concentré. Il peut accommoder de deux à quatre personnes, selon le modèle.

Classe C

Elle inclut les intermédiaires, entre 20 et 33 pieds environ. Ce type de motorisé, très populaire, ressemble à une caravane greffée à une fourgonnette. C’est celui qui se rapproche le plus de la classe A. Il est toutefois un peu moins haut et un peu plus étroit.

Avantages

Il offre plusieurs des commodités d’un classe A. Il se caractérise par sa capucine, un compartiment surplombant la cabine du conducteur, où peut être aménagé un lit double. Un plus pour amener ses petits-enfants en voyage. Il peut accommoder jusqu’à huit personnes, selon le modèle. Certains de ces motorisés peuvent accueillir divers équipements (vélos, VTT, etc.), voire une minivoiture. On peut le doter de rallonges.

Inconvénients

Il peut être difficile à manœuvrer et à stationner en ville. Les vents latéraux peuvent nuire à sa stabilité sur la route. Quant aux vents de face, ils peuvent augmenter la rétention – en raison de la capucine – et, par ricochet, la consommation d’essence.

Classe B+

Le motorisé de classe B+ est quasi identique à celui de classe C, tant en matière de longueur que de caractéristiques. Il s’en différencie surtout par sa capucine qui est beaucoup moins imposante. Elle sert généralement à accueillir le téléviseur, le lecteur DVD, la chaîne audio ou du rangement.

Avantages

Plus aérodynamique que le motorisé de classe C et généralement plus luxueux que celui de classe B. Peut accommoder jusqu’à six personnes, selon le modèle.

Inconvénients

Les mêmes que ceux de la classe C.

Infos utiles avant d’acheter un VR

Vous êtes rendu à l’étape du magasinage. Pour faire un choix judicieux, voici ce qu’il faut retenir. 

Visitez plusieurs concessionnaires

Évaluez les caractéristiques des VR, identifiez leurs points forts et leurs points faibles et comparez les prix. N’hésitez pas à interroger les vendeurs. 

Faites des essais

Vous n’achèteriez pas une voiture sans faire un test routier. Il en va de même d’un VR. L’idéal, c’est d’essayer différents modèles pour voir si vous vous sentez à l’aise avec la grosseur et la longueur du véhicule, et si vous avez suffisamment d’espace. Mieux encore, avant d’acheter, louez pour un court voyage le modèle qui vous intéresse vraiment, afin d’expérimenter la vie en VR et de vous familiariser avec le comportement routier du véhicule et ses commodités.

Informez-vous sur le moteur

Même si un moteur diesel implique un déboursé plus élevé à l’achat, il s’avère souvent beaucoup plus économique à l’usage et offre plus de puissance.

Vérifiez la qualité de construction du VR

  • Que le véhicule soit neuf ou usagé, procédez à son inspection minutieuse.
  • Demandez à voir le manuel du fabricant pour obtenir des informations sur la structure et les matériaux utilisés.
  • Vérifiez si les joints sont bien lisses, si les tiroirs et les portes s’ouvrent facilement, s’il n’y a pas de traces ou d’odeurs d’humidité (même dans les véhicules neufs, il peut y avoir des infiltrations d’eau).
  • Informez-vous sur le nombre des montants dans les murs: plus il y a de montants, plus les murs seront rigides et moins ils risquent de se déformer. Examinez la finition des murs et du plancher.
  • Pensez à vous informer sur l’isolation.
  • Évitez les laines isolantes.
  • Regardez dans les armoires et les placards à la recherche de fissures dans les matériaux.
  • N’oubliez pas non plus de mesurer la longueur des banquettes qui se transforment en lits, surtout si les gens qui vous accompagneront sont grands.
  • À l’extérieur, regardez sous le VR: les fils et la tuyauterie doivent y être solidement fixés afin de résister aux vibrations. L’empattement du véhicule (la distance entre les deux essieux) devrait faire au moins 55% de sa longueur. S’il est trop court, le VR aura tendance à louvoyer sur la route. Plus il est long, plus le véhicule sera stable. Debout, placez-vous à l’arrière et observez de côté l’état des murs: ils doivent être droits de l’arrière à l’avant. Quand vous examinerez le contour des fenêtres et tous les endroits où se trouvent des joints (y compris autour du climatiseur de toit et des ventilateurs), si vous notez un léger gonflement, c’est probablement qu’il y a infiltration d’eau. Dans le cas d’un véhicule usagé, faites de plus inspecter le motorisé par un garagiste spécialisé dans les VR avant d’acheter.
  • Ouvrez et fermez les rallonges. Important, car certaines rallonges, une fois rentrées, empêchent l’accès au frigo ou aux toilettes, par exemple. Peu pratique si vous désirez vous arrêter en cours de route.

Lisez bien les garanties

Avant de signer, assurez-vous de bien comprendre toutes les garanties. Sachez ce qui est couvert et ce qui ne l’est pas. C’est souvent très complexe parce qu’un VR est un peu comme une maison: il y a la plomberie, la climatisation, l’électricité, etc. Bonne route!

Merci à Robert Boire, formateur à la Fédération québécoise de camping et de caravaning (FQCC), pour sa collaboration.

Des vacances en VR peuvent être une entreprise exaltante, à la condition d’être bien préparé. Voici ce qu’il faut savoir avant de partir.
De plus en plus de Québécois prennent la route des vacances en véhicule motorisé. La Fédération québécoise de camping et de caravaning peut vous louer un VR, si l’aventure vous tente.
Mon plus beau voyage en VR
Vous êtes déjà parti à l'aventure en VR? Vous projetez un voyage en VR? Peut-être avez-vous des conseils à donner à ceux qui préparent des vacances en VR? Écrivez-nous et partagez votre expérience.
Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos