Écolo même en vacances

Écolo même en vacances

Par Jacqueline Simoneau

Découvrez le tourisme responsable

Ce type de tourisme concilie le développement économique et le respect de l’environnement. Il englobe notamment l’agrotourisme et l’écotourisme. Pour découvrir le répertoire des destinations écotouristiques et agrotouristiques du Québec, visitez ces sites: www.aventure-ecotourisme.qc.ca et www.agrotourisme.com.

Préférez les vols directs

Les voyages en avion génèrent énormément de gaz à effet de serre (GES), principaux responsables des changements climatiques. Si vous devez prendre l’avion, privilégiez les vols sans escale puisque c’est au décollage et à l’atterrissage que l’avion brûle le plus d’essence. Plus encore, pour faire contrepoids aux émissions de GES résultant de votre trajet, achetez des crédits compensatoires qui serviront à financer des projets de reboisement. Ces nouvelles forêts permettront de capter les émissions nocives dans l’atmosphère. Vous pouvez les acheter auprès de certaines agences de voyages ou d’organismes certifiés tels que Planetair et Compensation CO2 Québec.

Minimisez les emballages

Retirez les emballages superflus de vos produits avant votre départ. Transvidez crèmes, lotions et shampooings dans des contenants de voyage réutilisables.

Diversifiez les modes de transport

Pour les petites distances, combinez la marche et le vélo. Pour les grands trajets, privilégiez les transports en commun. N’utilisez votre voiture que si vous en avez réellement besoin. Et quand c’est possible, prenez le train au lieu de l’avion.

Écolo en camping

Campez de façon responsable. Pour ne pas abîmer le sol et la végétation, installez votre tente sur une surface de roche, de sable, d’aiguilles de conifère… ou un terrain de camping préexistant. Rappelez-vous: une tente autoportante est non seulement plus facile et plus rapide à monter, mais elle cause moins de dommages à l’environnement puisqu’elle nécessite moins de piquets et de trous. Et campez à au moins 70 m d’un lac ou d’une rivière pour prévenir la pollution des cours d’eau.

Employez de la vaisselle recyclable ou réutilisable

Autre bonne idée: transportez la nourriture dans des contenants réutilisables. Aussi, achetez vos produits dans des emballages réduits, en vrac ou non emballés individuellement.

Embrochez les guimauves sur du bois mort...

... ou sur des bâtons conçus à cette fin. Jamais sur des branches d’arbres vivants.

N’enfoncez pas de clou dans un arbre

Prévoyez des façons plus écologiques de faire sécher vos vêtements ou de suspendre vos objets.

Utilisez des piles rechargeables au lieu des piles jetables

Pour les postes de radio, les lampes de poches, etc.

Lavez sans phosphate

Pour la vaisselle et l’hygiène personnelle, apportez des savons biodégradables. Recherchez les produits affichant l’ÉcoLogo. Utilisez de petites quantités à la fois et ne lavez rien à proximité d’un cours d’eau afin de limiter la prolifération des algues bleues, entre autres. Pour disposer de l’eau usée, creusez un trou et versez-y l’eau ou déposez-la dans les installations prévues à cet effet. Jamais dans le lac ou la rivière. Le savon biodégradable est biodégradable dans le sol, mais non dans l’eau!

Évitez les embarcations à moteur

Pour explorer les plans d’eau, préférez un canot, un kayak ou un voilier à une embarcation à moteur.

Minimisez l’impact des feux de camp

Choisissez une surface durable éloignée de la végétation et à l’abri du vent. Maintenez de petites flambées que vous alimenterez avec du bois mort ramassé au sol et cassable avec les mains. N’y brûlez pas vos déchets. Ils risquent d’émettre des toxines dans l’atmosphère. Si le bois mort risque d’être rare là où vous vous rendez, apportez vos propres bûches, écologiques de préférence. Assurez-vous que le feu est bel et bien éteint avant votre départ.

Éliminez adéquatement les déchets humains

Si vous devez faire vos besoins dans la nature, creusez un trou d’environ 15 cm de profondeur à au moins 70 m des sources d’eau, dans un endroit éloigné où les gens ne seront pas susceptibles de marcher ou de camper. Une fois terminé, remplissez ce trou de terre et recouvrez-le de feuilles mortes ou de brindilles. Apportez du papier hygiénique blanc fait de fibres recyclées à 100% pour accélérer la décomposition.

Ne laissez rien derrière vous

Si le site est pourvu de bacs de recyclage, d’installations de compostage et de poubelles, servez-vous-en. Sinon, ramenez tous les déchets et produits recyclables ou biodégradables à la maison. Pensez à apporter plusieurs sacs poubelles.

Écolo en randonnée et à la plage


ÉCOLO EN RANDONNÉE

Évitez les déplacements hors-piste

En restant dans les sentiers balisés, vous n’endommagerez pas le sol et la végétation sensibles au piétinement.

Pique-niquez intelligemment

Transférez les aliments et les boissons dans des contenants réutilisables. Proscrivez la vaisselle, les ustensiles et les gobelets jetables. Apportez des linges à vaisselle plutôt que des essuie-tout en papier. Et s’il n’y a pas de bacs de recyclage et de poubelles en vue, rangez les ordures dans un contenant que vous rapporterez à la maison.

Laissez en place ce qui s’y trouve

Afin de respecter les richesses naturelles et de préserver l’écosystème, évitez de cueillir des fleurs, des champignons sauvages ou des plantes, et de rapporter des éléments naturels tels que des cailloux et des branches.

Respectez la vie sauvage

Abstenez-vous de nourrir les animaux ou de toucher à leur habitat. Évitez le bruit pour ne pas les effrayer.

Utilisez des insecticides naturels

Les produits contenant du DEET sont nocifs pour vous comme pour l’environnement.

ÉCOLO À LA PLAGE

Utilisez des sacs en tissu plutôt que des sacs en plastique pour transporter vos affaires. N’emportez pas d’assiettes, d’ustensiles ou de verres en plastique ou en polystyrène pour les pique-niques sous le parasol. Le vent risque de les emporter vers la mer, ce qui nuirait à la faune marine. Utilisez les poubelles mises à votre disposition pour vos déchets. Déposez vos mégots dans une boîte en métal. Optez pour un lait solaire plutôt qu’une huile insoluble dans l’eau. En bateau ou en plongée, évitez de toucher au corail ou de jeter vos déchets par-dessus bord.

Renoncez aux petites bouteilles d’eau

Achetez l’eau en grosses bouteilles consignées qui vous serviront à remplir vos gourdes et autres contenants réutilisables.

Sources: Environnement Canada, Équiterre, Passeport vert du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) et Sans trace Canada.

Vous aimerez aussi:

 25 conseils pour protéger l'environnement
Voici une revue des gestes astucieux à faire pour préserver la planète. Sans doute en trouverez-vous à ajouter à votre panoplie!

 Entretenir sa pelouse sans pesticides
Entretenir sa pelouse sans pesticides est une autre façon de protéger l’environnement. Pour une pelouse «verte», voici quelques conseils.

 Nettoyer vert!
Vous souhaitez utiliser des produits de nettoyage écologiques? En voici quelques-uns bons pour la maison et pour la planète!

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos