Déco: les grandes erreurs… selon 5 designers

Déco: les grandes erreurs… selon 5 designers

Par Michèle Dubreuil

Crédit photo: iStockphoto.com

Philippe Dagenais, designer

«La grande erreur en décoration? C’est le trop. On est porté à s’entourer de trop de choses. De trop de meubles. De trop d’objets, d’accessoires, de matières, de couleurs. C’est une façon de se sécuriser, de se rassurer. Si l’on veut avoir un décor zen, épuré, il faut, au contraire, être plutôt sûr de soi.» 

Maryse Duval, designer

«Je remarque souvent un manque de planification. Les gens n’ont pas de plan d’ensemble. Et cela entraîne une mauvaise répartition de l’argent à dépenser. Quand on projette d’aménager toute la maison, on investit trop de sous dans les premières pièces à décorer. Il en reste donc peu, ou pas, pour les autres qui demeurent à moitié finies. On fait la même erreur quand on s’attaque à la décoration d’une seule pièce. Dans le cas d’un salon, par exemple, on se paie le canapé en cuir dont on rêve depuis longtemps, et on oublie qu’il faut aussi acheter des fauteuils, des tables, des lampes, un tapis, des rideaux, des tableaux, des accessoires. Un super canapé qui trône au milieu d’une pièce à moitié vide, ça ne fera jamais un “beau salon’’.


Michèle Bélair-Pagnetti, designer

«On ne s’attarde pas assez aux détails d’éclairage. On se contente souvent d’aligner des “spots’’, ce qui confère un air commercial à une pièce. Et c’est sans compter qu’on en installe généralement trop, et aux mauvais endroits. Une autre erreur: on oublie que l’éclairage permet de créer différentes ambiances. Mais pour ça, il faut varier les types de lampes (de table, lampadaire, etc.). Il faut aussi varier l’intensité de l’éclairage. Même si on est à l’heure de la domotique et qu’on vend des “kits’’ programmables, sophistiqués et assez coûteux, je préfère l’ancienne méthode, celle du bouton avec gradateur. J’en utilise généralement quatre par pièce (spot, lampe de table, lampadaire...). Je trouve cette formule plus souple que le “préprogrammé’’, qui donne toujours le même résultat. Chacun est alors en mesure de moduler l’éclairage selon son humeur et ses besoins. On peut n’avoir que quelques meubles, mais si on a un bon éclairage, la pièce peut être magnifique.»

Les grandes erreurs déco selon Sophie Bergeron et Andrée Desrosiers


Sophie Bergeron, directrice de la couleur et du design, Benjamin Moore

«Même si mon domaine, c’est la couleur, ce qui me frappe en premier lieu quand j’entre dans une pièce, c’est le gabarit des meubles. Ils sont souvent trop gros, et il y en a trop. On a du mal à circuler, alors qu’à mon avis un bon design implique nécessairement une circulation fluide. Côté couleur, l’erreur la plus fréquente est le traitement accordé à ce que j’appelle le “cinquième mur’’, autrement dit le plafond. Très souvent, quand il est peint en blanc, la nuance choisie ne convient pas. On a consulté le nuancier et on a pris la couleur qu’on aimait. Dans l’absolu. Ce n’est pas une bonne idée. Il existe une grande variété de blancs (on en compte 140 chez Benjamin Moore) teintés de bleu, de rose, de jaune, de gris chaud ou froid. Il faut choisir le blanc de son plafond en tenant compte de la couleur des murs.» 

Andrée Desrosiers, designer

«Des erreurs? En voici trois qui sont fréquentes. D’abord le manque de planification spatiale Dans le cas d’un salon, où désormais tout tourne autour de la télé, le premier réflexe est souvent d’acheter un canapé. Puis on ajoute ici et là, au gré des séances de magasinage, d’autres meubles. Mais ce qu’il faut plutôt avoir au départ, c’est une vision d’ensemble. On décide d’abord du nombre de places du canapé et du nombre de fauteuils souhaité. On mesure et on fait une implantation sur plan, à l’échelle, de tous les meubles qu’on souhaite mettre dans la pièce. Et il est important de se rappeler qu’il n’est pas nécessaire que tout l’espace soit occupé. On a tendance à oublier qu’on doit “respirer’’ dans une pièce, et que la circulation doit y être facile. En un mot, il ne faut pas encombrer inutilement.»

«Une autre erreur fréquente, les ACCESSOIRES. On est porté à en mettre trop, et à les choisir trop petits. On accumule les petits coussins, par exemple, alors que deux ou trois, de formats plus grands, auraient beaucoup plus d’impact. De façon générale, il vaut mieux opter pour des objets assez imposants, en hauteur, qui donnent du volume à une pièce. Les souvenirs de voyages? À placer dans un coin discret… Hors contexte, ils s’insèrent difficilement. Préférez les souvenirs qui se mangent, comme du bon chocolat!.»

Vous aimerez aussi:


Quand on planifie un budget déco, devrait-on prévoir cher ou pas cher? Nous avons demandé à 6 designers où on peut réaliser des économies sans rien sacrifier au look, et où on ne devrait pas hésiter à investir!
Vous avez décidé de changer votre comptoir de cuisine, mais ne savez pas lequel choisir devant l'offre variée? Voici un tour d’horizon des principaux produits offerts sur le marché, leurs qualités et leurs défauts.
Quel éclairage choisir? Quel éclairage choisir?
On sait qu’un bon éclairage peut mettre en valeur la décoration d’une pièce et contribuer à son ambiance. Mais justement, quel éclairage choisir? Tout sur la question!
Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos