Conseils santé pour votre animal de compagnie

Conseils santé pour votre animal de compagnie

Par Jacqueline Simoneau

Crédit photo: iStockphoto.com

Saviez-vous que plusieurs plantes peuvent causer divers problèmes de santé si elles sont grignotées par votre petit animal trop curieux? Parmi celles-ci : le laurier rose, l’azalée, le ricin, le crocus d’automne, l’hémérocalle et le chrysanthème. La plupart des plantes causent des irritations digestives plus ou moins graves. Et certaines, comme le laurier rose, peuvent entraîner une intoxication menant à une maladie du foie, des reins ou du coeur. Les graines de ricin sont également très toxiques, même en petites quantités. Mieux vaut les éliminer de votre jardin. 

Méfiez-vous aussi des bulbes, surtout si votre animal a tendance à creuser. Certains d’entre eux (tulipe, jacinthe, narcisse, perce-neige) peuvent en effet provoquer des gastro-entérites sérieuses. Soyez vigilant, notamment lors de la plantation. Ne laissez pas les bulbes traîner au sol. Mieux vaut laisser votre animal dans la maison et, si possible, lui interdire l’accès à la zone de plantation durant les premiers jours, le temps que son intérêt pour vos travaux s’estompe. 

Et gare aux épis de maïs! Évitez d’en offrir à votre animal, même s’il adore gruger le trognon du maïs. Il pourrait être victime d’une obstruction intestinale importante si un morceau se retrouve dans son système digestif. Comme le trognon ne se digère pas, il restera coincé jusqu’à ce qu’on le retire par chirurgie. 

Des jouets à éviter

Les animaux de compagnie adorent jouer. Mais ne les laissez pas s’amuser avec n’importe quoi. Plusieurs jouets et objets présentent des dangers pour eux. Conseils 

  • Tenez compte de la grosseur de votre animal en lui choisissant des jouets. Par exemple, n’offrez pas une mini balle à un gros chien, car il risque de l’avaler. Les jouets devraient être un peu plus imposants que la gueule de l’animal. 
  • Évitez tout ce qui peut se déchiqueter, tel qu’une boule de papier (d’emballage ou autre) ou d’aluminium, une peluche ou un jouet en mousse. Les morceaux déchiquetés et avalés peuvent créer une obstruction intestinale. 
  • Mettez hors de sa portée tous les objets linéaires, comme les élastiques, les ficelles, la soie dentaire, les rubans d’emballage, la laine et le fil à coudre. Ils peuvent «scier» l’intestin et le perforer ou encore causer une obstruction. 
  • Cachez les piles. Elles peuvent entraîner une intoxication et une irritation du tube digestif. 
  • Renoncez aux os et aux jouets en nylon dur et rugueux, de même qu’aux balles de tennis, car leur surface abrasive use prématurément les dents. De plus, la pression exercée pour mastiquer le jouet peut facilement briser celles-ci. 
  • N’offrez pas de jouets comportant des petites pièces. Elles peuvent se détacher et être ingérées. 
  • Ne donnez pas de ballons gonflables, même si vos animaux craquent pour eux. S’ils les crèvent, des morceaux de caoutchouc risquent de se retrouver dans leur gueule et d’être avalés. Problème: le caoutchouc ne se digère pas. 
  • Préférez les jouets spécialement conçus pour les chiens et les chats. Ainsi, vous vous éviterez bien des problèmes inutiles. 
  • Observez toujours votre animal lorsque vous lui offrez un nouveau jouet afin de noter son comportement. 

Des assurances à considérer

Chaque année, des animaux sont euthanasiés parce que leurs propriétaires n’ont pas les ressources financières pour les faire soigner. C’est vrai que prendre soin d’un animal coûte cher. Selon Desjardins Assurances, les propriétaires d’animaux dépensent en moyenne annuellement près de 900$ en soins de santé pour leurs petits compagnons. Il y a les examens de routine, mais aussi les maladies, les blessures et les accidents imprévus qui peuvent faire grimper allégrement la facture de plusieurs centaines, voire de milliers de dollars. 

Or, grâce à la technologie et à des soins plus pointus, il est désormais possible non seulement de soigner plus efficacement nos animaux de compagnie, mais aussi de prolonger leur espérance de vie. Mais encore faut-il pouvoir payer la facture. Car, même en étant prévoyant, on peut se retrouver rapidement pris de court et obligé de faire face à une décision déchirante. 

Pour résoudre ce problème, des compagnies d’assurances ont conçu des plans d’assurance maladie pour les animaux de compagnie. Sont ainsi couverts, en partie ou en totalité, les accidents, les maladies, les soins dentaires, les soins préventifs (examen et vaccins annuels, test de dépistage du ver du coeur, etc.) et les protections additionnelles (thérapies alternatives et comportementales, appareils médicaux). Un service certes intéressant. 

Sachez toutefois qu’une bonne couverture nécessitera un investissement non négligeable. La prime mensuelle, qui varie selon l’âge, la race et la couverture sélectionnée, coûte en général entre 20$ et 90$. L’idée vous plaît? Alors, veillez à choisir la protection qui répond à vos besoins. Pour éviter les mauvaises surprises, lisez attentivement le contrat, jusque dans ses petits caractères. Regardez bien les exclusions et les modalités. Jetez un coup d’oeil aux sommes maximales accordées annuellement. Vérifiez aussi le pourcentage de remboursement: les frais sont habituellement payés à 80%. Et informez-vous de la franchise annuelle à débourser. Plus l’animal est vieux, plus la prime et la franchise coûtent cher. 

Dernier conseil: tout comme pour vos assurances auto et habitation, magasinez d’abord. Les prix peuvent varier beaucoup d’un assureur à l’autre.

Merci au Dr Joël Bergeron, vétérinaire et président de l’Ordre des médecins vétérinaires du Québec, pour sa collaboration.


Vous aimerez aussi:

Pas question de laisser votre fidèle compagnon à la maison lors de vos escapades improvisées en voiture? Voici quelques conseils pour voyager avec votre animal de compagnie agréablement.
C’est fait: vous avez adopté un animal de compagnie. Vous avez hâte de le présenter à vos petits-enfants. Mais pour que tout se passe bien, voici quelques conseils de sécurité à respecter et à transmettre.

Les aliments toxiques pour votre chien ou votre chat Les aliments toxiques pour votre chien ou votre chat

Les aliments toxiques pour votre chien ou votre chat sont nombreux. Ils peuvent rendre nos petits compagnons à quatre pattes très malades, et parfois les faire mourir. Vous n'en connaissez que deux ou trois? Tour de piste des aliments les plus néfastes pour eux.
Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos