Conseils pour une vente-débarras réussie

Conseils pour une vente-débarras réussie

Par Jacqueline Simoneau

Crédit photo: iStockphoto.com

Les jours précédant la vente

  • Vérifiez les règlements municipaux 

Certaines villes fixent des dates précises pour tenir ce type d’activité, limitent l’affichage ou exigent un permis. Il n’y a pas de mesures particulières concernant les dates? Super. Évitez tout de même de tenir votre vente un week-end férié ou un jour de grand événement (festival, marathon, etc.). Vous risquez de perdre des clients potentiels. 

  • Triez les objets 

Quelques jours, voire quelques semaines avant l’événement, triez les articles à vendre. Classez-les par catégories: vêtements, livres, CD, vaisselle, etc. Cela vous facilitera la tâche lors de l’étalage. Assurez-vous que tout est en bon état et lavez tout ce qui peut l’être. Si vous avez conservé les manuels d’instructions des objets électriques ou électroniques, sortez-les. Les acheteurs seront heureux de les avoir. 

  • Annoncez votre vente 

Après avoir déterminé la date, le lieu et l’heure, annoncez votre vente quelques jours à l’avance. Il existe diverses façons de le faire: placer une annonce dans le journal local, utiliser le tableau d’affichage offert par certains détaillants ou centres communautaires, placarder des affiches sur les poteaux du quartier aux endroits achalandés (si les règlements municipaux le permettent), distribuer des dépliants aux voisins, amis et collègues, utiliser le bouche-à-oreille, placer des annonces sur les sites spécialisés gratuits (Kijiji, arrondissement.com, etc.). Pour réaliser vos affiches, utilisez des couleurs vives et des gros caractères afin qu’on les voie bien de loin. 

  • Avisez vos voisins 

En étant informés de la date de votre événement, ils ne seront pas surpris par le va-et-vient et le bruit. Mieux encore, invitez- les à profiter des aubaines avant tout le monde. 

  • Fixez les prix 

Rappelez-vous que le but d’une vente-débarras est de se départir d’objets qui nous encombrent, et non de faire de l’argent. Donc, soyez réaliste et raisonnable quant aux prix demandés. Vendez le moins cher possible si vous voulez convaincre les gens d’acheter. 

  • Faites provision d’emballages 

Vous aurez besoin de sacs en papier ou en plastique, de papier journal et de boîtes pour emballer les vêtements et objets fragiles vendus. 

  • Invitez vos proches ou vos voisins à vendre eux aussi 

C’est une bonne idée, surtout si vous avez peu de stock à offrir. Sans compter qu’une vente de quartier, ou même d’un bout de rue, est particulièrement attrayante puisque le choix est vaste et varié. Et puis, en bonne compagnie, le temps passe vite. Mieux encore, faites participer vos petits-enfants en leur proposant de monter un stand de vente de limonade. 

  • Étiquetez 

L’étiquetage des objets vous servira d’aide-mémoire lors de la vente. Un truc: inscrivez les prix sur des pastilles adhésives colorées qui attireront l’attention. Afin de vous éviter d’écrire un prix sur chaque article, vous pouvez concevoir un code de couleurs que vous afficherez sur un grand carton. Par exemple, tous les objets dotés d’une pastille rouge coûteront 1$, ceux qui ont une pastille bleue, 2$, etc. Fixez des prix ronds pour éviter les calculs compliqués. Et, bien sûr, prévoyez suffisamment de monnaie pour les futurs acheteurs. Conseil: conservez l’argent sur vous, dans un tablier muni de grandes poches, pour éloigner les voleurs. Sinon, affectez quelqu’un à la «caisse». Enfin, soyez prêt à marchander. La négociation fait partie du rituel et du plaisir des ventes-débarras.

Le jour J

  • Levez-vous tôt 

Occupez-vous des derniers préparatifs avant l’arrivée des clients. Accrochez un bouquet de ballons ou des fanions colorés autour d’un poteau – au coin de la rue et devant la maison – pour que les gens vous repèrent facilement. Installez un parasol pour vous protéger du soleil ardent… ou de la pluie, et prévoyez des bâches pour recouvrir les articles en cas d’ondée soudaine. Sortez une rallonge électrique et des piles pour démontrer le bon fonctionnement des objets électriques. Et n’oubliez pas de sortir une glacière contenant des boissons fraîches ou de l’eau pour vous désaltérer tout au long de la journée. 

  • Montez des tables 

À l’exception des vêtements qui seront suspendus (installez une ficelle entre deux arbres, par exemple), disposez tous les articles sur des tables en les classant par catégories. Ainsi, les gens pourront les regarder et les toucher sans qu’il soit nécessaire de se pencher. 

  • Soyez à l’heure 

Tout doit être prêt avant l’arrivée des premiers clients. Ainsi, vous pourrez leur consacrer toute votre attention. 

  • Proposez des rabais 

À la fin de la journée, il vous reste quelques articles à vendre? C’est le temps de proposer des «deux pour un»!

L’après-vente

  • Donnez les articles non vendus 

De nombreux organismes communautaires ou caritatifs seront heureux de recueillir les objets qui n’ont pas trouvé preneurs. 

  • Faites le grand ménage 

Dès la fin de la vente, enlevez toutes les affiches annonçant votre activité ainsi que les ballons. Démontez votre installation et nettoyez les lieux.

Vous aimerez aussi


Acheter en ligne est une alternative intéressante pour les consommateurs. Mais avant de vous lancer, voici un guide pour vous préparer adéquatement.

Grâce à Internet, vous pouvez désormais réserver et acheter des billets d’avion, des forfaits pour le Sud, des nuits d’hôtel ou des voyages complets. Rien de bien compliqué, mais attention! Il faut bien s’informer avant de payer.

Pour trouver des informations sur le Web, il faut utiliser un moteur de recherche. Le plus connu et, sans doute, le plus complet de ces outils Internet est Google, dont le nom est désormais célèbre. C’est en quelque sorte la porte d’entrée de cet immense univers d’information qu’est le cyberespace.

Consommateurs, connaissez-vous vos droits? Voici un quiz pour tester vos connaissances.
Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos