Comment choisir son téléphone intelligent

Comment choisir son téléphone intelligent

Par Pascal Forget

Crédit photo: iStockphoto.com

Acheter un téléphone intelligent est plus facile qu’on le croit, même quand on ne suit pas de près les toutes dernières avancées de la technologie! Il n’est d’ailleurs pas nécessaire de choisir le modèle le plus cher ou le plus sophistiqué pour en profiter. L’important, c’est de trouver celui qui nous permettra de rester en contact avec nos proches, tant par la voix que par messagerie texte, courriel, vidéo ou même sur Facebook. Une fois ces fonctions de base remplies, il sera toujours temps de découvrir ses fonctions plus avancées et autres applications ludiques! Cela dit, quels devraient être nos critères de sélection?

La facilité d’utilisation

L’iPhone d’Apple est réputé pour sa simplicité, spécialement pour les utilisateurs d’ordinateurs Mac et de tablettes iPad (le fonctionnement est le même). Si la plupart de vos proches en ont un, il peut être tentant de les imiter, ne serait-ce que pour la possibilité d’échanger avec eux par FaceTime, ces communications vidéo très faciles. Un gros bémol, toutefois: il est plutôt coûteux, surtout si on s’offre le dernier modèle. Les téléphones de type Android, offerts par différents manufacturiers dans un vaste éventail de prix, permettent quant à eux de personnaliser l’interface à son goût (pour afficher la météo sur l’écran d’accueil, par exemple). Trop compliqué? On peut aussi activer un menu d’accueil simplifié (dans les préférences, sous «Menu d’accueil»): les icônes deviennent alors plus grosses et seules les options de base sont proposées. Une excellente façon de s’initier!

La prise en main

Autre élément important, le téléphone devrait être agréable à tenir en main, ni trop volumineux, ni trop petit, ni trop lourd! Il ne doit pas non plus nous donner l’impression qu’il glisse facilement des mains (dans ce cas, un étui en silicone pourrait se révéler fort utile). Les modèles Android, par exemple, sont offerts en plusieurs formats. Or, un téléphone avec un écran plus grand évite de plisser les yeux pour voir et pourra, dans bien des cas, faire aussi office de tablette. 

Le clavier

Les téléphones intelligents ont des écrans tactiles (on touche l’écran pour écrire ou composer un numéro). Cela dit, même si les téléphones à touches ne sont plus aussi populaires, il en existe toujours de tout aussi performants, si on trouve ce type de clavier plus agréable. Certains modèles BlackBerry ont même des miniclaviers avec une touche par lettre.

La caméra

La fonction «appareil photo» peut sembler secondaire à première vue, mais on y prend vite goût! On s’en sert autant pour immortaliser de beaux moments que pour faire des appels vidéo à des proches qui ne vivent pas à proximité. Petit truc de pro: le flash de l’appareil se révèle aussi très pratique comme lampe de poche!

Le volume

Pour s’assurer de toujours bien entendre quand on nous appelle, on vérifie si le volume du téléphone est suffisamment élevé avant de l’acheter, tant en le portant à l’oreille qu’en mode mains libres (hautparleur). À noter que certains appareils, dont le Doro 824, sont même compatibles avec les appareils auditifs.

Le forfait

Aucun téléphone n’est vraiment gratuit, quoi qu’en disent les publicités. Son prix est alors simplement inclus dans le forfait choisi. Et si vous décidez de changer de fournisseur avant la fin de votre engagement, vous devrez régler le solde impayé. On préfère la liberté d’un forfait à la carte, sans engagement? En payant notre téléphone en entier, on pourra changer de fournisseur, à notre guise, en fonction de nos besoins (si on veut ajouter un forfait de données plus généreux à un moment donné, par exemple).

 
Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet de Linda Priestley

Dites don!

Vidéos