Budget déco: cher ou pas cher?

Budget déco: cher ou pas cher?

Par Michèle Dubreuil

Crédit photo: iStockphoto.com

Maryse Duval

Économies 

«Un canapé en cuir, ce n’est pas essentiel. Du beau cuir, c’est cher. Très cher, même. Je conseille toujours à mes clients de choisir un canapé recouvert d’un beau tissu plutôt qu’un canapé en cuir de qualité moyenne. Il leur coûtera une fois et demie moins cher que ce dernier et, habillé d’un tissu de qualité, il durera aussi longtemps, tout en étant plus confortable (on a tendance à glisser dans un canapé en cuir qui n’est pas d’excellente qualité).»

Investissements 

«À un moment donné dans la vie, il faut céder à ses coups de coeur, sinon on ne sera jamais satisfait. Un tableau, un meuble ou une lampe vous font envie depuis longtemps? Pourquoi ne pas les acheter? Côté pratique, quand mes clients emménagent dans un condo, je leur conseille d’investir dans des chaises de qualité pour la salle à manger. Bien souvent, c’est dans cette pièce que se prennent tous les repas. On s’y installe aussi avec son portable, on y fait sa comptabilité, etc. Ma recommandation: choisir des chaises super confortables, quitte à faire des économies pour la table.»

Philippe Dagenais

Économies 

«Vous pouvez économiser en simplifiant l’habillage des fenêtres. Il suffit d’installer un simple voilage, du plafond au sol, sans plus. Et d’oublier les draperies. Il est également possible de réaliser des économies sur les accessoires. À ce chapitre, il existe sur le marché un vaste choix de coussins et d’objets décoratifs, beaux, design, et vendus à des prix intéressants. En matière de tapis, je conseille de viser le milieu de gamme. Là encore, les styles sont variés et le volet contemporain est plus étoffé que jamais.»

Investissements 

«Les sièges (canapés et fauteuils) sont les pièces d’ameublement où je conseille d’investir. Cependant, ne les choisissez pas dans les couleurs du moment (elles se démodent vite). Préférez les tons neutres (gris, beige, noir) qui traversent le temps sans prendre une ride. Quant à l’éclairage, oubliez le bas de gamme. Misez sur des lampes qualité, quitte à en acheter moins.»

Manon Lapointe

Économies 

«Dans une cuisine et une salle de bains, j’opte toujours pour des carreaux et des mosaïques de qualité. Je les choisis classiques, simples, neutres et de bon goût, de préférence aux dernières nouveautés, plus chères. Cela permet d’en mettre à la grandeur de la pièce plutôt que d’en faire un usage parcimonieux. Même démarche pour le choix des armoires. Il existe de très beaux stratifiés ainsi que de la mélamine (les nouvelles technologies l’on rendue méconnaissable) qui peuvent remplacer le bois. Comme je ne suis pas très ‘’tissu’’, je choisis toujours des habillages de fenêtres très simples.»

Investissements

«Où va l’argent économisé? Dans des comptoirs en granit ou en quartz. À mon avis, c’est un must. J’investis aussi dans du mobilier intégré, dans des tableaux, et je soigne l’éclairage. Finalement, j’ajoute quelques éléments qui créent un effet “wow”, comme des cloisons formées de panneaux ajourés ou texturés.»

Michèle Bélair-Pagnetti

Économies 

«Cela peut sembler paradoxal, mais j’estime qu’engager un designer d’expérience permet de réaliser des économies. Eh oui! Même si vous devez lui payer des honoraires, il vous fera économiser du temps, car il sait où tout trouver, de même que de l’argent, car il vous évitera de faire des erreurs. Et Dieu sait si celles-ci sont coûteuses en déco. Puis une chose à ne pas oublier : si vous voulez que votre designer gère de façon adéquate le budget, il faut dès le départ qu’il sache exactement de quelle somme vous disposez.»

Investissements 

«Pour moi, c’est clair qu’il faut investir dans la salle de bains et la cuisine. On transforme la première en une “bulle à soi” pour en faire un lieu de relaxation et de bien-être, un havre de paix où tout est raffiné, y compris l’éclairage. On passe ensuite à la cuisine, puisqu’on reçoit de plus en plus à la maison – les restaurants étant devenus hors de prix. Signe des temps, cet espace est de plus en plus ouvert et, même si on accorde de l’importance à l’esthétique, il y règne un esprit convivial. On n’a qu’à penser aux invités qui sont désormais appelés à mettre la main à la pâte, au lieu d’attendre qu’on vienne les servir à table.»

Line Lapierre

Économies 

«Règle générale, je dis aux gens qu’ils peuvent économiser sur ce qui se déplace et se change facilement, comme les accessoires et les lampes. Pas besoin non plus de payer une fortune pour les tabourets autour d’un îlot: on ne s’éternise pas là, on s’y installe en vitesse pour casser la croûte. »

Investissements 

En contrepartie, il faut investir dans ce qui est fixe et qu’on devra donc conserver longtemps. Des comptoirs en quartz, par exemple, dans la cuisine et la salle de bains. Et puisque la tendance est au décor dépouillé et que les boiseries se font rares, il faut donner plus d’importance aux sols; d’où la nécessité d’investir dans de beaux revêtements, peu importe leur nature. Pour ce qui est des fauteuils et des canapés, le confort est primordial. Mais, évidemment, il a un prix. Ces meubles sont donc à classer dans la catégorie des investissements.»

Andrée Pellerin Beck

Économies 

«Pas de budget pour acheter des oeuvres d’art? Rassurez-vous, vous n’êtes pas condamné pour autant à vivre entre des murs nus. Achetez des oeuvres sur papier, moins chères que des huiles et des acryliques, des lithographies notamment, et soignez les encadrements. Elles apporteront une nouvelle dimension à votre décor. Autre source d’économie, les meubles “dedans-dehors”. La vogue des salons d’extérieur a fait naître un nouveau type de mobilier. Pourquoi ne pas profiter à l’année de ces meubles qui trouvent aussi bien leur place dans un coin repas, un séjour, une chambre que sur une terrasse ou un balcon? Vous songez à installer des persiennes californiennes? Elles sont chères et, en cas de déménagement, vous devrez les abandonner sur place. Songez plutôt aux stores à lamelles (évitez ceux en métal et privilégiez le bois); eux aussi permettent de moduler la lumière et ils sont vendus à une fraction du prix.»

Investissements 

«Avec l’argent économisé, on pensera bien sûr à acheter un canapé et des fauteuils de qualité. Mais il existe un grand oublié que l’on choisit trop souvent à la va-vite et qui mériterait qu’on lui accorde plus d’attention: le matelas. Cet achat doit être considéré comme un investissement. Bien dormir, ça n’a pas de prix.»

Vous aimerez aussi:


 De bonnes adresses déco
À la recherche de bonnes adresses déco? Voici la sélection de Bel Âge!

Déco: les grandes erreurs… selon 5 designers Déco: les grandes erreurs… selon 5 designers
Quelles sont les erreurs les plus fréquentes en décoration? Nous avons interrogé cinq designers, voici leurs réponses. Elles pourraient bien vous éviter quelques faux pas.

Art de l'encadrement L’art de l'encadrement: dix conseils pratiques
Huiles, aquarelles, lithos et affiches, l'encadrement sert à mettre l’oeuvre en valeur mais aussi à la protéger. Quelques conseils sur la façon d’encadrer ses tableaux selon les règles de l’art.
Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos