Bien organiser la maison

Bien organiser la maison

Par Michèle Dubreuil

Crédit photo: Ikea

Votre maison est toujours en ordre? Même si rien ne traîne, cela ne signifie pas pour autant qu’elle soit bien organisée! Alors que le rangement rime avec «apparence» et qu’on dit d’une maison bien rangée qu’elle est impeccable, l’organisation se rapporte à la «fonctionnalité». Elle permet d’accomplir les tâches plus efficacement et plus rapidement. Nous sous sommes penchés sur quelques points chauds de la maison: l’organisation de la cuisine, des placards et des photos.

La cuisine 

C’est le point névralgique quant à l’organisation. Les armoires, les tiroirs, le garde-manger, les comptoirs peuvent en effet devenir facilement embourbés, si bien qu’on ne s’y retrouve plus et qu’on perd du temps. La première chose à faire? Élaguer. On ne garde que ce qui est vraiment utile. Out, les «doublons». Avez-vous vraiment besoin de deux louches, de deux ensembles à fondue, de poêlons de toutes les grandeurs? Dehors les petits appareils électriques brisés que vous vous proposez depuis des lunes d’apporter à réparer. Mettez au recyclage les contenants de plastique qui ont perdu leur couvercle. Demandez-vous quand vous avez utilisé pour la dernière fois votre appareil à raclette ou votre tajine rapporté du Maroc... Et les chopes à bière achetées en Bavière lors de votre premier voyage en Europe et qui prennent la poussière sur la tablette du haut, pourquoi ne pas les offrir à quelqu’un qui saura les utiliser? Une fois le superflu éliminé, on pourra organiser ce qui reste. 

Tiroirs bien organisés pour tout trouver en un rien de temps. Rationnels, des séparateurs pour tiroirs profonds auxquels on ajoute des range-couverts, des casiers à épices, des range-assiettes. Séparateurs, 14$. Ikea.

Organisation des comptoirs

Ces derniers ne doivent pas servir de rangement mais demeurer des plans de travail. On évite l’encombrement et on n’y laisse que les choses dont on se sert au quotidien: grille-pain, bouilloire électrique, cafetière, presse-fruits. 

La loi de la proximité

La zone de préparation des repas doit se trouver à proximité de la cuisinière. Regroupez les objets qui s’y rattachent (cela vous évitera des pas) et rappelezvous qu’ils doivent être faciles d’accès: pot pour les cuillères de bois et les spatules, barre d’accroche fixée au dosseret pour les ustensiles, planches à découper et couteaux (déposés sur une barre aimantée, leur lame se trouve protégée, ils n’encombrent pas les tiroirs et vous les avez à portée de main). Les épices doivent être près de la cuisinière, mais non au-dessus de celle-ci, car la chaleur les endommage. Sans compter qu’un accident est vite arrivé: les petites bouteilles d’épices en verre qui tombent seraient la principale cause de remplacement des surfaces de cuisson. La poubelle doit se trouver elle aussi à proximité de la zone de préparation. 

La loi de la proximité s’applique également au garde-manger. Regroupez les ingrédients utilisés pour la pâtisserie, les pâtes avec les boîtes de tomates, etc. Installez des tablettes coulissantes: elles permettent de voir ce qui se trouve au fond et d’accéder facilement à ce dont on a besoin. Rangez les aliments dans des contenants carrés ou rectangulaires, qui prennent moins d’espace que les ronds. Choisissez-les transparents, ils permettent de mieux gérer les stocks. 

Théorie des mouvements

Plus un objet est utilisé souvent, plus il doit être facile d’accès et facile à ranger. Si, une fois par année, vous devez vous servir d’un escabeau pour atteindre votre moule à gâteau «Bundt» placé tout en haut de l’armoire, il n’y a pas de problème. Mais si, tous les week-ends, vous devez faire la même chose pour atteindre vos moules à muffins, c’est qu’il est grand temps de revoir votre planning. Pour maximiser l’utilisation de l’espace, réduire vos mouvements et tout trouver rapidement, installez des casiers pour les ustensiles, des séparateurs dans les plateaux, des tablettes empilables dans les armoires où il y a de l’espace perdu, des paniers coulissants sous l’évier. Et n’oubliez pas d’installer dans les angles des plateaux tournants («Lazy Susan»), qui facilitent grandement l’accès à tout ce qui s’y trouve. 

On recycle. Bacs en plastique pour une cueillette sélective. À partir de 3,99$. Ikea. 

Organisation des placards

Vêtements: éliminez et organisez

On achète et on achète. Les vêtements s’accumulent. On conserve tout en se disant «on ne sait jamais». En conclusion, pas toujours facile de voir clair dans ses placards. Vous avez l’impression de toujours porter la même chose? Vous n’avez pas tort. Il paraît même que 80% du temps on ne porterait que 20% de ce qui se trouve dans notre garde-robe. C’est dire que, durant une année, la majorité de nos vêtements ne sont portés que par des cintres… Sur quels critères doit se faire l’élimination? Selon les spécialistes de l’organisation, il en existe trois. 

  • Le premier: si on n’a pas porté un vêtement depuis deux ans, inutile de penser qu’on le portera à nouveau. Out! 
  • Le deuxième: évitez de garder un vêtement qui a été «très tendance» en pensant qu’un jour il sera de nouveau à la mode: dans quelques années, l’inspiration sera peut-être la même, mais l’interprétation sera différente et vous aurez l’air «dépassée». 
  • Dernier critère pour éliminer: si la taille ne convient plus, que le vêtement soit trop grand ou trop petit. Il vaut mieux le donner. 

Ensuite, on passe à l’étape de l’organisation. D’aucuns choisissent de classer pas couleurs, mais il est suggéré d’opter pour un classement par catégories : les chemisiers à manches longues, ceux à manches courtes, les pantalons, les jeans, les robes, etc. Si on veut gagner de la place, on utilise des cintres où il est possible de suspendre plusieurs jupes et, pour les tailleurs, des cintres munis de pinces qui peuvent recevoir une veste avec une jupe ou un pantalon. Dans tous les cas, on élimine les cintres des teinturiers qui à la longue déforment les vêtements. 

Mesures utiles: une penderie doit avoir environ 60 cm de profondeur et, comme hauteur, celle du vêtement le plus long auquel on ajoute 15 cm pour la tringle et le cintre. 

Les chaussures 

Dans un grand walk-in, on peut les mettre sur des tablettes de façon à les voir. Si on veut plutôt gagner de la place, on se procure des supports qui permettent de suspendre plusieurs paires de chaussures tout en occupant peu d’espace. Personnellement, je range les miens dans leurs boîtes (on y trouve généralement un dessin de la chaussure ou une courte description qui permettent de savoir ce qui se trouve à l’intérieur) que j’empile sur des tablettes. Ils sont ainsi à l’abri de la poussière. 

Tout à portée de main. Quelques paniers, des tablettes, des porte-chaussures pour s’y retrouver facilement. HomeSense.

Organisation des photos

On parle ici des photos d’avant le numérique. Le manque d’organisation en la matière ne saute pas aux yeux, car la plupart du temps les photos sont dissimulées dans une boîte au fond d’un tiroir ou d’un placard. Et c’est vrai que le désordre dans ce cas n’est pas aussi embêtant que dans la cuisine ou les placards. Mais le ménage à y faire vient en tête au chapitre de la procrastination. Et souvent, celle-ci dure des années… Il faut reconnaître que la tâche prend généralement plus de temps qu’on pense et qu’on a facilement l’impression, même après quelques heures, de ne pas avancer. Dans un premier temps, évitez de vous «perdre» à regarder… cela viendra plus tard. 

Organisez d’abord. Groupez les photos par sujets : les parents quand ils étaient jeunes, votre enfance, les enfants, les petits-enfants, les réunions de famille, votre premier voyage en Europe, etc. En même temps, éliminez toutes les photos qui sont floues, celles où vous ne reconnaissez ni les personnes ni les lieux. Ce n’est qu’après avoir mis de l’ordre que vous pourrez vous attarder à regarder. À cette occasion, inscrivez au dos des photos les noms de ceux qui y figurent. Ceux qui hériteront de ces souvenirs apprécieront de ne pas se retrouver devant des «inconnus» qui n’en sont pas vraiment. Après, il ne vous reste qu’à les ranger dans des albums, des boîtes ou des enveloppes dûment identifiées. 

L’organisation en mode perso…

Si, à la lecture de cet article, vous avez constaté que votre maison n’est pas super organisée, rassurez-vous, vous n’êtes pas seul. Pour ma part, j’ai une propension à collectionner dans la cuisine des choses que je n’utilise jamais. Ainsi, j’ai un tajine, un éplucheur de pommes à manivelle, une cocotte Römertopf (avec son livre de recettes daté de 1970), un assortiment de moules cheminées hérités de ma grand-mère, et aussi un four-grille-pain. Rien de tout ça n’a jamais servi. J’ai également quelques «doublons», par exemple deux louches, dont l’une porte le logo d’Air France. La petite histoire raconte que ma mère l’a reçue d’un membre de la branche française de sa famille qui travaillait pour la compagnie aérienne et qui était à bord de l’appareil amenant au Québec le président Vincent Auriol, en… 1951. J’ai aussi dans mes tiroirs deux couteaux à pain, deux couteaux à dépecer dont un dans son emballage d’origine, eux non plus jamais utilisés. Deux mandolines également. À cela s’ajoutent deux appareils pour la cuisson à la vapeur.

Et c’est sans compter «ma bibliothèque culinaire», véritable running gag parmi les amis, car tous savent que, bien que je ne cuisine pas, j’ai la manie de feuilleter des livres de cuisine. Et surtout, que je ne résiste jamais à l’envie d’en acheter un autre… toujours le dernier. Il va sans dire que j’ai la collection complète des magazines Ricardo…

Vous aimerez aussi:

Quand on planifie un budget déco, devrait-on prévoir cher ou pas cher? Nous avons demandé à 6 designers où on peut réaliser des économies sans rien sacrifier au look, et où on ne devrait pas hésiter à investir!
Quelles sont les erreurs les plus fréquentes en décoration? Nous avons interrogé cinq designers, voici leurs réponses. Elles pourraient bien vous éviter quelques faux pas.
On sait qu’un bon éclairage peut mettre en valeur la décoration d’une pièce et contribuer à son ambiance. Mais justement, quel éclairage choisir? Tout sur la question!
Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos