Avant l’achat d’une voiture: l’essai routier

Avant l’achat d’une voiture: l’essai routier

Par Nadine Filion

L’adage le dit bien: la première impression est toujours la bonne. Et parole de journaliste automobile qui fait ça depuis plus de 15 ans, les premiers instants passés derrière un nouveau volant sont ceux qui marquent le plus. Encore faut-il être à l’écoute. 

On a toujours dit que, pour la majorité des familles, la plus grosse dépense est, après l’achat d’une maison, l’acquisition d’une automobile. Et l’on sait qu’en moyenne les automobilistes canadiens conservent leurs véhicules huit ans. Mais allez savoir pourquoi, bon nombre de ceux et celles qui recherchent une nouvelle voiture ne prennent pas la peine, avant de se commettre pour tel ou tel modèle, d’en faire l’essai. 

Pourtant, au-delà de la négociation du prix, de l’entente sur les accessoires et les options, du choix de la motorisation, voire de la couleur de la carrosserie, l’essai sur route est l’une des plus importantes étapes du processus d’acquisition automobile. Mais cet essai routier, on ne le fait pas n’importe comment. Au contraire, il faut d’abord prendre son temps et mettre tous ses sens à profit... 

En ville et sur l’autoroute 

Le bon essai routier demande que l’on roule tant en milieu urbain que sur une portion d’autoroute, où une variété de situations permettent de tester les organes mécaniques et le comportement d’un véhicule. Certes, l’essai ne se déroulera que sur une dizaine ou une vingtaine de kilomètres. On remettra quand même l’ordinateur de bord à zéro avant de décoller. Et en fin de parcours, on n’oubliera pas de jeter un oeil à l’indicateur, qui devrait donner une idée approximative de la frugalité ou de la gourmandise du véhicule.

Avant de démarrer 

Avant de démarrer, il faut mettre le temps nécessaire pour bien s’installer derrière le volant. Si, pendant l’essai, on malmène continuellement l’ajustement du siège sans arriver à dénicher la position de conduite confortable, ça veut dire que mieux vaudrait regarder ailleurs. «Une voiture, c’est comme des chaussures, explique Mike Quincy, responsable du contenu automobile pour la revue américaine Consumer Reports. Si ça ne convient pas, on n’insiste pas et on passe à un autre modèle.» Car si ça ne va pas après quelques minutes, ça n’ira pas mieux «à force de marcher avec».

Tester plus qu'une voiture le même jour

Magasiner une voiture, ce n’est pas comme magasiner un réfrigérateur. Il ne suffit pas d’entrer chez un concessionnaire, de pointer du doigt un modèle et... de signer les documents d’achat. 

Au contraire, il faut d’abord cerner ses besoins. Il serait trop dommage de se retrouver avec une Smart fortwo «parce qu’elle est tellement cute»... alors qu’on a souvent à trimbaler plusieurs personnes! D’un autre côté, il ne faut pas s’attendre à ce que son automobile ait toutes les qualités: spacieuse mais sportive, sexy mais économique tant à l’achat qu’en carburant... Mieux vaut déterminer quelques grandes priorités, puis s’y tenir. 

Une fois cela fait, on peut naviguer sur Internet à la découverte des nombreux sites où l’on peut cibler deux ou trois véhicules qui répondent à nos besoins. L’idéal: on les teste au cours d’une même journée, et de préférence sur le même parcours. Non seulement les conditions routières se ressembleront, mais notre état d’esprit devrait – lui aussi – s’apparenter. En passant d’un volant à l’autre, il sera ainsi possible de découvrir que: «Tiens, cette voiture-ci est plus bruyante, mais celle-là paraît plus spacieuse.» Ou encore que: «La vision dans celle-ci est bien meilleure, mais les commandes dans celles-là sont nettement plus intuitives.» 

Bref, essayer une voiture, c’est bien beau... mais en essayer plusieurs, et le même jour, c’est nettement mieux!

Les questions à se poser

À propos de l’habitacle 

  • L’espace cargo suffit-il? Les places arrière sont-elles généreuses? La banquette se rabat-elle à plat – et facilement? 
  • Les rangements sont-ils suffisants – le cellulaire trouve-t-il à s’y caser? 
  • Les plastiques de revêtement sont-ils agréables au bout des doigts ou irritent-ils par leur dureté? 
  • La finition semble-t-elle de qualité ou l’assemblage montre-t-il des interstices inégaux? 
  • Les sièges sont-ils confortables, ou leurs occupants s’y sentent-ils à l’étroit? Leurs ajustements sont-ils suffisants? 
  • Le levier de transmission tombe-t-il sous la main? 
  • Le volant télescopique peut-il accommoder les bras de toutes les longueurs? 
  • Les pédales sont-elles accessibles aux courtes jambes? 
  • Les commandes se manient-elles de façon instinctive ou si, après 15 minutes à bord, on confond toujours le levier du régulateur de vitesse avec celui des clignotants? 
  • Régler la radio et apprivoiser le système de navigation exigent-t-ils la consultation du manuel du propriétaire ou en saisit-on les subtilités instinctivement? 
  • Peut-on mener une conversation normale avec la personne tout à côté ou la mauvaise insonorisation force-t-elle à élever démesurément la voix? 
  • La vision tout autour est-elle bonne ou d’affreux angles morts latéraux se dessinent-ils? 
  • Les quatre coins du véhicule sont-ils bien visibles ou faut-il se garer «au son»? 

Lors de la conduite 

  • La puissance paraît-elle suffisante ou les dépassements de 80 à 100 km/h s’effectuent-ils laborieusement? 
  • Les accélérations semblent-elles linéaires ou se traduisent-elles par de l’effet de couple dans le volant? 
  • La boîte de transmission fonctionne-t-elle sans heurt ou se montre-t-elle paresseuse? 
  • La direction transmet-elle bien les sensations de la route ou se manie-t-elle «dans le flou»? 
  • En manoeuvres de stationnement, le rayon de braquage est-il avantageusement court ou, tout au contraire, disproportionné? 
  • En virage serré et à bonne vitesse, la voiture maintient-elle le cap? 
  • En freinage, la réaction de la pédale est-elle immédiate? 
  • Les systèmes de sécurité travaillent-ils efficacement et discrètement ou viennent-ils briser l’élan? 
  • Sur les cahots, la suspension est-elle trop ferme ou encore si molle que la voiture est déportée?
Vous aimerez aussi:


Vous songez à louer une voiture à long terme? Ce type de location a du sens dans certaines situations. Voici ce qu'il faut savoir avant de signer le contrat.

https://www.lebelage.ca/argent-et-droits/consommation-et-habitation/acheter-une-auto-usagee-une-bonne-affaire

Vous considérez sérieusement l’achat d’une voiture électrique parce que vous trouvez très tentant de ne plus avoir à passer à la station service. Toutefois, vous n’êtes pas certain qu’un tel véhicule soit une bonne affaire et convienne à vos besoins. Les pour et les contre!
Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos