Une thérapie antivieillissement

Une thérapie antivieillissement

Par Bel Âge

Crédit photo: Louis Reed via Unsplash

Quand on avance en âge, la perte de masse musculaire – ou sarcopénie – nous guette.

Au Canada, 14 % des gens de 65 à 70 ans en souffrent, et le taux grimpe à 50 % chez les 80 ans et plus. Cette atrophie des muscles cause souvent des chutes, en plus de réduire l’autonomie.

Heureusement, une récente découverte de chercheurs de l’UQAM et de l’Université McGill permettra peut-être de contrer ce processus.

La clé? La protéine Parkin qui, une fois suractivée, exerce un effet protecteur sur les muscles.

Il reste encore à mettre au point des composés de synthèse pour stimuler la protéine, mais cette avancée constitue néanmoins un pas de géant dans la lutte contre les problèmes liés au vieillissement.

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Crier sur la plage

Vidéos