Le Bel Âge ne supporte plus votre navigateur. En savoir plus

La technologie au service des personnes diabétiques

La technologie au service des personnes diabétiques

Par Bel Âge

Crédit photo: Sami Hobbs via Unsplash

Obtenir un diagnostic de diabète en 2020 est loin d’être une sentence. Les outils technologiques permettent désormais de suivre sa condition avec précision.

«La beauté la technologie d’aujourd’hui, notamment avec les capteurs, c’est qu’on voit en direct ce qui se passe quand on mange, quand on est stressé, quand on est malade. On peut tout de suite agir et comprendre les conséquences que peuvent avoir nos comportements», indique l’infirmière spécialisée, Cherylene Pinaroc, elle-même atteinte de diabète.

À ceux qui viennent d’obtenir un diagnostic de diabète, l’infirmière rappelle que bien que la nouvelle soit parfois dure à encaisser, «vous n’êtes pas seul». Être bien entouré et assisté des bons outils permet de mieux s’adapter à son nouveau mode de vie. 

Un des changements à opérer rapidement? Modifier notre alimentation. «Ce n’est pas éliminer totalement les choses qu’on aime, mais c’est d’y aller avec modération, de faire les bons choix. Ce n’est pas facile de gérer notre alimentation, parce que traîner une balance et compter les glucides à chacun des repas, ce n’est pas réaliste. Toutefois, l’adoption d’un capteur pour monitorer notre taux de sucre en temps réel peut grandement améliorer notre quotidien.»

La technologie gagne d’ailleurs en accessibilité, une évolution qui n’est pas étrangère à la pandémie de COVID-19. «La pandémie nous a permis d’avancer. Pour plusieurs individus qui ont des difficultés à évoluer avec les technologies, c’est maintenant plus facile de les convaincre d’adopter un capteur comme FreeStyle Libre de Abbott, par exemple, pour faire le suivi de leur condition à distance», rappelle l’infirmière.

Et on n'oublie pas que le diabète, ce n’est pas la fin de la vie telle qu’on la connaît, au contraire. «Certaines personnes ont une idée préconçue de la vie avec le diabète, ils ont des préjugés sur la condition pour avoir vu des gens autour d’eux en souffrir, mais aujourd’hui avec les nouvelles technologies, les nouveaux médicaments et les nouvelles insulines, tout est là pour maintenir plus facilement la santé des gens.»

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, rédactrice en chef

Lumières de courtoisie

Vidéos