Bye bye cicatrices?

Bye bye cicatrices?

Par Jessica Dostie

Crédit photo: Diana Polekhina via Unsplash

La formation de cicatrices fait partie du processus normal de guérison des lésions cutanées postchirurgicales. Si on peut en minimiser l’apparence grâce à des traitements à base de silicone, de gel dermoréparateur ou d’injections de corticostéroïdes, par exemple, aucun médicament ne permet de les éliminer ni de les prévenir. Du moins jusqu’à maintenant. 

En décortiquent certains mécanismes de cicatrisation – particulièrement le rôle du gène engrélé dans le processus –, des chercheurs de l’Université Stanford pourraient avoir découvert la clé qui permettra, plus tôt que tard, d’avoir recours à un médicament «anticicatrice» après une chirurgie. Le produit en question existe d’ailleurs déjà. 

Avec la vertéporfine, utilisée pour traiter la dégénérescence maculaire, les scientifiques américains auraient obtenu des résultats «stupéfiants» dans le cadre d’expérimentations sur des souris. Des essais cliniques pourraient même être menés sur des humains prochainement, révèle Radio-Canada, à condition que les tests sur d’autres animaux soient concluants.  

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Éditrice et rédactrice en chef

Briser la glace

Vidéos