Traiter la ménopause au naturel

Traiter la ménopause au naturel

Par Manon Limoges

Crédit photo: iStockphoto.com

Vous êtes peut-être de celles, de plus en plus nombreuses, qui songent à se tourner vers les produits de santé naturels pour soulager leurs symptômes de ménopause. Vous avez entendu des histoires d’horreur sur l’hormonothérapie, le fait que les professionnels de la santé ne s’entendent pas sur ses bienfaits ajoute à votre scepticisme et vous vous dites que des petites granules ne pourront pas vous faire de mal.

Vous avez peut-être entrepris une recherche et déniché des informations intéressantes sur l’actée à grappe noire, le ginseng brésilien, le vitex ou le tribulus terrestris, tous reconnus pour soulager les symptômes de la ménopause. Formidable! Ces produits soignent justement ce dont vous souffrez et, ô bonheur, ils sont en vente libre! Si ce n’est déjà fait, vous projetez de vous rendre à votre magasin de produits naturels ou à la pharmacie du coin pour vous procurer ces herbes encapsulées qui vont changer votre vie. Au risque de jouer les rabat-joie, nous vous arrêtons là.

Bon pour vous?

«Presque partout où l’on vend et fait la promotion des produits naturels, on met l’accent sur les propriétés curatives, sans prendre en considération l’état de santé des clientes. On oublie trop souvent de se référer à la liste des contre-indications, interactions médicamenteuses et précautions qui accompagnent généralement, mais pas toujours les produits, explique Chantal Saint-Denis, naturothérapeute-phytothérapeute. Ne pas tenir compte de l’historique médical des clientes, c’est leur vendre un produit qui ne sera pas efficace ou, dans le pire des cas, sera carrément dangereux.»

Si, par exemple, vous êtes modérément incommodée par des bouffées de chaleur et des troubles de l’humeur, l’actée à grappe noire semblerait indiquée pour vous. Mais si vous faites de l’anémie, cette herbe est à proscrire parce que, entre autres effets indésirables, elle réduit l’absorption du fer. Elle ne convient pas davantage aux personnes souffrant de maladie du foie ou de cancer.

Précautions élémentaires

Si vous prenez déjà des médicaments pour un autre problème de santé, certaines plantes peuvent en intensifier les effets, alors que d’autres peuvent les annuler. Par exemple, le millepertuis, prescrit dans certains cas de dépression, peut augmenter la métabolisation des antidépresseurs, des contraceptifs oraux, de la digoxine (utilisée dans le traitement des maladies cardiovasculaires) et de la théophylline (utilisée dans le traitement de l'asthme). 

Avant d’acheter un produit de santé naturel, la vraie question n’est pas tant de savoir s’il est bon pour soulager tel ou tel symptôme, mais bien plutôt s’il sera bon pour vous.

Précautions élémentaires

La période de la ménopause est un débalancement hormonal qui se manifeste par des symptômes plus ou moins intenses et étendus selon chaque femme. Il est donc important de procéder à un bilan de santé, incluant un bilan hormonal, avant de penser à quelque traitement que ce soit. Pour Chantal Saint-Denis, ne s’en tenir qu’aux symptômes est une erreur qui peut finir par coûter cher, à tous les points de vue.

Mais qu’en est-il des femmes en ménopause qui ne présentent aucun autre problème de santé et ne prennent aucun médicament? «Ce n’est pas parce qu’on ne ressent aucun autre symptôme que ceux de la ménopause que tout est parfait à l’intérieur. Le simple fait d’avoir des bouffées de chaleur ne nous informe pas sur les taux d’œstrogène et de progestérone présents dans l’organisme et complique le choix d’un traitement», répond la spécialiste.

Dans tous les cas, vaut mieux se prêter aux examens requis auprès de son médecin pour obtenir un diagnostic fiable. Pour les femmes dont le bilan de santé ne révélerait rien d’alarmant et qui opteraient pour les PSN réputés pour soulager certains symptômes de la ménopause, Chantal Saint-Denis recommande néanmoins d’obtenir l’information complète sur les produits convoités et de résister à l’envie d’acheter sur la foi de simples publicités.

Consulter un professionnel

Si votre médecin n’est pas familier avec la pharmacopée «naturelle», vous pouvez toujours consulter un naturopathe. Idéalement, celui-ci vous sera recommandé par votre médecin ou par quelqu’un que vous connaissez. Autrement, il vous faudra magasiner. Assurez-vous qu’il appartient à un regroupement professionnel reconnu et, pour plus de sûreté, vérifiez qu’il ne fait pas l’objet de plaintes auprès de l’Office de protection du consommateur. Une visite chez un naturopathe coûte de 50$ à 90$ et dure entre une heure et une heure et demie. De deux à trois visites peuvent être nécessaires pour trouver ou ajuster le traitement, selon vos besoins.

Mise à jour: février 2009
Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Crier sur la plage

Vidéos