Notre sommeil en jeu

Notre sommeil en jeu

Le réchauffement climatique aura des conséquences néfastes non seulement sur l’environnement, mais également sur notre santé, à commencer par notre sommeil.

Dans une étude intitulée Rising temperatures erode human sleep globally, une équipe de chercheurs basés au Danemark et en Allemagne a quantifié le phénomène en analysant le sommeil de 47 000 personnes originaires d’une soixantaine de pays: nos nuits sont déjà écourtées de 44 heures par année en raison de températures plus élevées que la moyenne.

Qui plus est, une autre étude publiée cette année dans la revue Nature Climate Change, orchestrée par l’équipe de Camilo Mora, de l’Université d’Hawaï, révèle que les catastrophes climatiques jouent un rôle probable dans certaines éclosions de maladies. Inondations, canicules et sécheresses, entre autres, sembleraient avoir exacerbé 218 des 375 maladies infectieuses humaines, dont le paludisme, le choléra et la COVID-19. C’est du sérieux.

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet de Linda Priestley

Dites don!

Vidéos