Les produits naturels et l’arthrite

Les produits naturels et l’arthrite

Par Guy Sabourin

Crédit photo: iStockphoto.com

Avant, on disait rhumatisme. Aujourd’hui, on parle d’arthrite, un mot désignant une centaine de maladies qui touchent les articulations, muscles, tendons, ligaments, peau et certains organes internes. L’arthrite fait mal. Par conséquent, toutes les avenues pour la soulager deviennent intéressantes.

Il existe plusieurs produits naturels ayant la réputation de calmer la douleur de l’arthrite. Vrai? Faux? Difficile d’avoir l’heure juste. Selon le grand spécialiste des produits naturels, le pharmacien Jean-Yves Dionne, qui partage sa science avec les étudiants en pharmacie de l’Université de Montréal, on utilise ces préparations idéalement en complément aux médicaments ordinaires. Il arrive qu’ils puissent soulager la douleur à eux seuls, particulièrement en début de maladie. Voici ceux qui jouissent de la meilleure réputation.

Les huiles de poisson jouissent d’une bonne réputation pour soulager toute forme d’inflammation. Sources d’acides gras oméga-3, elles contiennent un acide dit EPA, qui agit directement où il y a de l’enflure. Ces huiles n’interagissent pas avec les médicaments ordinaires traitant l’arthrite. Elles donnent parfois mauvaise haleine et font éructer, des raisons qui poussent certains à cesser leur traitement. Il faut prendre de 2,6 à 6 g d’oméga-3 par jour. «Il est sage de s’y habituer en commençant avec une petite dose, pour développer une tolérance, et de l’augmenter progressivement à chaque semaine jusqu’à l’obtention d’un soulagement», recommande Jean-Yves Dionne.

La glucosamine et la chondroïtine ont été très étudiées. On leur reconnaît aujourd’hui une bonne dose d’efficacité contre l’arthrose (dégénérescence de certains cartilages, la plus répandue des formes d’arthrite). Le plus intéressant: on leur attribue aussi un effet de chondroprotection, c’est-à-dire pouvant modifier la progression de l’arthrose. La glucosamine améliorerait la qualité du liquide synovial, ce lubrifiant des articulations, et pourrait même aider à rebâtir le cartilage détérioré. Dans notre corps, le sulfate de glucosamine stimule la formation de plusieurs tissus qui réparent, notamment les articulations. L’âge nous ferait perdre la capacité de synthétiser la glucosamine. De deux à six semaines de traitement viendraient à bout de la douleur. Douée d’une action similaire, la chondroïtine irait jusqu’à freiner certains mécanismes qui dégradent le cartilage. C’est pourquoi les produits naturels sur le marché sont souvent une combinaison de glucosamine et de chondroïtine – qui ne sont pas des anti-inflammatoires, soit dit en passant. Les doses recommandées sont de 500 mg pour la glucosamine et de 400 mg pour la chondroïtine, à prendre de deux à trois fois par jour en mangeant.

La griffe du diable fait partie de la gamme des plantes qui soulagent l’inflammation, avec un effet semblable à celui des anti-inflammatoires en vente libre. La griffe a toutefois l’avantage d’être mieux tolérée que ceux-ci. Son efficacité pour soigner la douleur de l’arthrite et de l’arthrose a fait l’objet d’études scientifiques. La griffe du diable a d’ailleurs reçu l’aval de la Commission E, une institution allemande très sérieuse en matière de produits naturels, et de l’ESCOP (European Scientific Cooperative on Phytotherapy), une autre institution très crédible. La dose s’échelonne de 600 à 1200 mg par jour, en prises séparées, idéalement en mangeant pour éviter les irritations gastriques. Il existe une interaction théorique avec les médicaments cardiaques, et réelle avec les anticoagulants. Il se peut aussi que la plante réduise le taux de glucose sanguin; donc avis aux diabétiques qui en prennent.

Boswellia, griffe du chat, curcuma, piment de cayenne

La résine de boswellia agit également comme anti-inflammatoire et analgésique contre la douleur. Il faut en prendre de 300 à 400 mg par jour en mangeant. Il peut arriver que des effets secondaires de la résine ressemblent à ceux de l’ibuprofène en vente libre: irritation de l’estomac, brûlures, perte d’appétit.

La griffe de chat aurait des propriétés anti-oxydantes puissantes (jusqu’à un certain point, les anti-oxydants protègent contre la détérioration des cartilages) et anti-inflammatoires significatives. Cette herbe, qui occasionne parfois de la diarrhée ou de la constipation, est contre-indiquée chez les greffés et les immunosupprimés. Le pharmacien Jean-Yves Dionne invite à bien identifier les produits, puisque plusieurs ne contiennent pas de dosages suffisants. Une bonne préparation fournit de 20 à 60 mg d’extraits standardisés à 1,3% alcaloïdes oxindoles pentacycliques par jour.

Le curcuma est un autre puissant anti-oxydant, 50 fois supérieur à la vitamine E, doublé d’un anti-inflammatoire utile dans l’arthrite. Comme anti-inflammatoire, il faut en prendre 500 mg (95% curcuminoïdes) trois fois par jour, ou de 75 à 150 mg par jour comme anti-oxydant. «Sauf que les produits contenant ces doses sont rares», déplore encore Jean-Yves Dionne.

Le piment de Cayenne contient un ingrédient actif, la capsaïcine. Vendue sous forme de crème ou de pommade qu’on applique sur la région douloureuse, la capsaïcine réduit la substance P dans les nerfs, si bien que les neurones ne perçoivent plus la douleur. Son effet a été testé avec succès contre les douleurs de l’arthrite et de l’arthrose. Il se peut que le soulagement n’arrive qu’après plusieurs jours d’application, le temps d’assaillir efficacement la substance P. Seule contre-indication: on ne l’utilise pas sur une lésion de la peau parce que ça brûle vraiment. La crème produit une chaleur qui, au début seulement, accentue parfois la douleur chez certains individus.


Gel d'arnica

Le gel d’arnica, aussi offert en onguent, outre qu’il soulage toutes sortes de blessures sur la peau, apaise aussi la douleur des articulations. La préparation doit contenir de 20 à 25 % de teinture ou encore 15 % d’huile d’arnica. Il faut l’appliquer plusieurs fois par jour sur la région douloureuse, en évitant d’en mettre sur une plaie. L’arnica a été peu étudiée, mais la Commission E et l’ESCOP approuvent son usage pour les douleurs articulaires et l’inflammation. On ne lui connaît par ailleurs aucune interaction avec des médicaments.

La pharmacienne Jeannie Collins Beaudin, qui proposait récemment des solutions de rechange aux pharmaciens du Québec pour soulager la douleur de l’arthrose (dans L’Actualité pharmaceutique), y va d’une liste de produits naturels moins étudiés mais souvent utilisés contre l’inflammation et la douleur. Ce sont le gingembre, l’ortie, l’arbre liège de Chine, l’écorce de saule et le camphre. Il existerait également des enzymes, comme la broméline la papaïne, la trypsine et la rutine, douées de vertus anti-inflammatoires.

Jean-Yves Dionne recommande enfin d’éviter les mélanges exagérés, une nouvelle mode dans les produits naturels. «Il y a une limite à mélanger, explique-t-il. Vaut mieux un produit unique, ou encore un mélange de quelques ingrédients sûrs à la dose recommandée, qu’un amalgame de toutes les plantes anti-inflammatoires possibles à dose microscopique!»

* Certains produits naturels peuvent interférer avec les médicaments traditionnels. Si vous prenez déjà des médicaments, consultez votre médecin avant de prendre quelque produit que ce soit.

Vous aimerez aussi:

Arthrite: tenez votre journal!
Le Journal de prise en charge de la douleur arthritique, créé par la Société d’arthrite du Canada, veut faciliter le partage d’informations concernant le patient entre les professionnels soignants. Une bonne idée!
Produits naturels: la prudence s'impose!
Ils ont beau avoir Dame Nature de leur bord et être vendus sans ordonnance, les produits de santé naturels n’en sont pas pour autant inoffensifs.

Si certaines pharmacies virtuelles sont honnêtes, d'autres ont des pratiques frauduleuses et vendent des produits de mauvaise qualité...

Vous avez aimé cet article? Prenez plaisir à découvrir le magazine en cliquant ici!

Mise à jour: août 2008

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet de Linda Priestley, Rédactrice en chef

Le bel âge, c’est nous!

Vidéos