Le cancer du poumon combattu par l’immuno-oncologie

Le cancer du poumon combattu par l’immuno-oncologie

Bristol-Myers Squibb Canada Co.

Crédit photo: Lorne Cochrane / Bristol-Myers Squibb Canada Co.

Lorsque Lorne Cochrane a découvert que son frère jumeau avait un cancer de poumon de stade 1, il a décidé de consulter son médecin pour faire un bilan de santé, au cas où.

«Je pensais vraiment que mon médecin ne trouverait rien, puisque je me sentais très bien», a fait remarquer Lorne.

Toutefois, les résultats des tests ont révélé que Lorne était atteint d’un cancer du poumon non à petites cellules de stade 4 qui s’était propagé à de multiples endroits dans son organisme. Cette nouvelle a eu l’effet d’une bombe.

Les médecins de Lorne ont immédiatement instauré un traitement de chimiothérapie, mais son cancer était trop agressif, et ils ont finalement dû arrêter le traitement. À l’époque, Lorne avait plus de 20 tumeurs réparties dans tout son corps. «En gros, je suis rentré chez moi pour mourir», a souligné Lorne.

Aujourd’hui, il est en rémission après un traitement d’immuno-oncologie.

Ce renversement de situation remarquable a été obtenu grâce au tout nouveau type de traitement du cancer – l’immuno-oncologie – que Lorne a reçu dans le cadre d’un essai clinique. L’immuno-oncologie utilise les capacités naturelles du système immunitaire de l’organisme pour lutter contre les cellules cancéreuses et les tuer.

Les essais en cours démontrent également que différents traitements d’immuno-oncologie, administrés en monothérapie ou en association avec des médicaments plus anciens, pourraient également améliorer le taux de survie des patients atteints d’autres types de cancer, redonner espoir à plus de patients et révolutionner la façon dont nous traitons le cancer.

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos