L’auto-examen des seins

L’auto-examen des seins

Par la Société canadienne du cancer

Crédit photo: iStockphoto.com

Quelques faits et statistiques

  • Le cancer du sein constitue la forme de cancer la plus souvent diagnostiquée (à l’exclusion des cancers de la peau autres que le mélanome), et la deuxième cause de décès par cancer chez les femmes. 
  • En 2015, au Québec, on estime à 6 000 le nombre de femmes qui recevront un diagnostic de cancer du sein (24 400 au Canada) et à 1 350 le nombre de celles qui en mourront (5 000 au Canada).
  • Une femme sur neuf risque de développer un cancer du sein au cours de sa vie et une sur 30 d’en mourir.
  • Un nombre croissant de femmes vivent avec un diagnostic de cancer du sein. On estime à 162 600 le nombre de Canadiennes toujours vivantes après un diagnostic de cancer du sein posé au cours des 15 dernières années, soit environ une femme sur 100.
  • Le taux de mortalité normalisé selon l’âge pour le cancer du sein chez les Canadiennes a chuté de 43% depuis 1986.
  • Au Canada, la survie relative à cinq ans est de 88% pour le cancer du sein (chez les femmes qui ont reçu un diagnostic de cancer du sein entre 2006 et 2008).



Les conseils de la Société canadienne du cancer

Les conseils de la Société canadienne du cancer

Pour lutter contre cette maladie, la Société canadienne du cancer recommande aux Québécoises de combiner les mesures de dépistage suivantes:

  • Passer une mammographie tous les deux ans si elles ont entre 50 et 69 ans. De 40 à 49 ans, la Société leur conseille de discuter avec leur médecin de leur risque personnel de cancer du sein ainsi que des avantages et inconvénients de la mammographie. Les femmes de plus de 70 ans devraient recevoir des conseils personnalisés en matière de dépistage de la part de leur médecin.
  • Passer un examen clinique des seins, effectué par un professionnel de la santé compétent, au moins tous les deux ans pour les femmes de plus de 40 ans.
  • Apprendre à connaître leurs seins et signaler tout changement à leur médecin dès que possible. Plusieurs femmes découvrent un cancer du sein par des changements dans l’aspect ou la sensation de leurs seins.

La Société invite aussi les femmes à prendre leur santé en main en jouant un rôle actif afin de préserver la santé de leurs seins. Pour ce faire, au-delà de la vigilance et du dépistage, elles devraient connaître les facteurs de risque du cancer du sein suivants:

  • Âge (le cancer du sein peut se manifester à tout âge, mais le risque augmente avec le vieillissement).
  • Antécédents familiaux (en particulier chez la mère, la soeur ou la fille diagnostiquée en pré-ménopause ou atteinte d’un cancer du sein où des mutations des gènes BRCA1 ou BRCA2 sont en cause).
  • Antécédents familiaux de cancer de l’ovaire.
  • Affections mammaires antérieures et cellules anormales décelées par des biopsies.
  • Aucune grossesse ou une première grossesse après l’âge de 30 ans.
  • Menstruations précoces ou ménopause tardive.
  • Tissus mammaires denses.
  • Prise d’hormonothérapie substitutive (oestrogène et progestatif combinés) pendant plus de 5 ans.

L'auto-examen des seins

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Éditrice et rédactrice en chef

Briser la glace

Vidéos