Journée mondiale de l’hépatite : dépistons!

Journée mondiale de l’hépatite : dépistons!

Par Élise Jetté

Crédit photo: iStock Photo

On estime à près de 45% le nombre de personnes atteintes par l’hépatite sans le savoir.La campagne #cestunavertissement de la FCF a pour but d’inviter les Canadiens à répondre à un questionnaire confidentiel en ligne sur les facteurs de risque de l’hépatite – plus particulièrement ceux et celles qui sont nés entre 1945 et 1975 – soit le groupe le plus à risque d’avoir une hépatite C chronique sans le savoir.

Heureusement, plusieurs patients peuvent être guéris. «En général, les gens visitent leur médecin quand ils ne se sentent pas bien mais, malheureusement, ceux et celles qui sont infectés par l’hépatite C ne ressentent souvent aucun symptôme ou signe avant-coureur du virus, plus particulièrement au début», explique le Dr Morris Sherman, président du conseil d’administration de la Fondation canadienne du foie et hépatologue de Toronto.

La campagne vise aussi à anéantir les préjugés lié au virus, plusieurs l'attribuant à une dépendance aux drogues. En réalité, quelque chose d’aussi banal que recevoir des soins de manucure à la fin des années 1980 ou au début des années 1990 aurait pu être dommageable.

On estime à 100 000 le nombre de personnes infectées par le virus de l’hépatite C qui ne sont pas diagnostiquées et qui courent le risque de subir des conséquences plus graves comme une cirrhose, un cancer du foie ou même un décès prématuré. 

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Éditrice et rédactrice en chef

Briser la glace

Vidéos