Femmes et maladies cardiovasculaires: facteurs de risque

Femmes et maladies cardiovasculaires: facteurs de risque

Par Suzanne Décarie

Les principaux facteurs de risques

Alcool. Une trop grande consommation d’alcool peut faire monter la tension artérielle et agmenter le risque d’obésité, de maladies du cœur et d’AVC.

Carence en œstrogènes. En vieillissant, les œstrogènes qui protégeaient les femmes en partie contre les maladies cardiovasculaires et les AVC commencent à manquer.

Cholestérol. Un taux élevé de mauvais cholestérol (LDL) peut favoriser la formation, sur les parois des artères, de plaques qui peuvent en venir à bloquer la circulation sanguine.

Diabète. Près de 6% des Canadiennes âgées de 46 à 64 ans ont reçu un diagnostic de diabète, une proportion qui grimpe à 13% chez les 65 ans et plus. Une femme atteinte de diabète de type 2 court huit fois plus de risques de souffrir d'une maladie cardiaque qu’une femme non diabétique.

Hypertension artérielle. Les femmes atteintes d’hypertension artérielle risquent 3,5 fois plus de souffrir d’une maladie du cœur que celles qui ont une tension artérielle normale.

Manque d’exercice. Pratiquée régulièrement (de 30 à 60 minutes tous les jours ou presque), l’activité physique réduit le risque de maladie cardiaque et d’AVC, et contribue à maintenir un poids santé, à abaisser la tension, à diminuer le taux de cholestérol et à maîtriser le stress. Près de 50% des Canadiennes âgées de 12 ans et plus sont sédentaires. Seulement 43% des personnes âgées de plus de 65 ans sont actives. Or, être actif, c’est réduire ses risques de crise cardiaque de 35% à 55%.

Autres facteurs et réduction des risques

Obésité. Comme la composition du sang se modifie chez les obèses, il est plus probable qu’un caillot se forme et bouche un vaisseau. Le cœur travaille plus fort, ce qui peut entraîner une insuffisance cardiaque. Un tour de taille de 40 po (102 cm) et plus chez l’homme et de 35 po (88 cm) et plus chez la femme accroît le risque de maladies du cœur, d’hypertension, de diabète et d’hypercholestérolémie.

Stress. Plus du quart des Canadiennes âgées de 45 à 64 ans disent connaître un degré élevé de stress. La recherche démontre que le stress psychosocial et marital est associé aux maladies du cœur chez les femmes.

Tabagisme. Le tabac diminue le taux de bon cholestérol et élève le taux de mauvais cholestérol dans le sang. Il augmente le risque de lésion et d’obstruction des artères. L’abandon du tabagisme réduit de moitié le risque d’une crise cardiaque liée au tabac dès la première année.

Réduire les risques

Pour réduire leur risque de maladie du cœur, les femmes devraient:

  • Ne pas fumer;

  • Abaisser leur taux de cholestérol;

  • Surveiller leur poids;

  • Demeurer physiquement actives;

  • Surveiller leur tension artérielle;

  • Réduire leur niveau de stress;

  • Maîtriser leur diabète;

  • Limiter leur consommation d’alcool.

Attention!

Les maladies cardiovasculaires et les AVC sont la principale cause de décès chez les femmes au Canada. Une femme sur trois meurt d’une maladie cardiovasculaire.

Au Canada, les AVC tuent 45% plus de femmes que d'hommes. Et les femmes sont 16% plus susceptibles de mourir d’une crise cardiaque que les hommes.

Vous aimerez aussi:


Cap sur les bons aliments pour avoir un coeur en santé et minimiser les risques de maladies cardiovasculaires.


Gras trans, gras saturés, cholestérol, sodium, certains nutriments peuvent nuire à notre santé cardio-vasculaire! Voici les aliments à éviter pour un cœur en santé

Si les causes ne sont pas d’ordre génétique, on peut réduire de 50% le taux de mauvais cholestérol en adoptant une alimentation santé.

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos