Dons d’organes: le processus

Dons d’organes: le processus

Par Chantal Tellier

Crédit photo: Photo by Christian Langballe on Unsplash

Merci pour les bons conseils de votre revue. J’ai une question un peu particulière. Je voudrais donner mon corps à la science à ma mort et j’aimerais connaître le processus.

La réponse de Claudia Beaulieu, technicienne prosecteur à la Faculté de médecine de l’Université de Sherbrooke: Pour donner son corps à la science, on peut remplir un bon de commande sur le site du Gouvernement du Québec (quebec.ca), qui nous donne accès à une carte de donneur, à faire signer par deux témoins. Cette carte est à garder avec notre permis de conduire ou notre carte d’assurance maladie. Mais le plus important est évidemment d’informer nos proches de notre décision. Ils pourront, si nécessaire, confirmer notre consentement au moment de notre décès.

On peut aussi communiquer directement avec l’institution à laquelle on veut léguer notre corps, ce qui facilitera les démarches par la suite. Notre corps sera ensuite évalué pour s’assurer qu’il correspond bien aux critères qui s’appliquent. Le cas échéant, il sera dirigé vers l’établissement qu’on a choisi. Si notre famille le souhaite, elle pourra récupérer nos cendres après la période d’étude, qui varie de quelques mois à quelques années, ou nos cendres seront inhumées dans un lot de l’institution choisie.

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Éditrice et rédactrice en chef

Briser la glace

Vidéos