Le Bel Âge ne supporte plus votre navigateur. En savoir plus

Cancer du sein: percée génétique à Québec

Cancer du sein: percée génétique à Québec

Par Jessica Dostie

Crédit photo: Angiola Harry via Unsplash

Des chercheurs du Centre de recherche sur le cancer de l’Université Laval ont découvert un moyen de différencier un carcinome canalaire in situ (CCIS), c’est-à-dire qui va rester localisé, d’un autre carcinome plus agressif risquant de se propager rapidement.

Comment? En mesurant l’expression du gène CPB1, expliquent-ils dans le journal médical Cancers. Ce nouvel outil diagnostique permettrait, à terme, de mieux caractériser les différents types de cancers du sein et d’éventuellement cibler les patientes nécessitant une chirurgie.

En chiffres

12,5 % Une Canadienne sur huit obtiendra un diagnostic de cancer du sein au cours de sa vie.

3 % Une femme sur 33 mourra du cancer du sein.

Source: Société canadienne du cancer.

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, rédactrice en chef

Fil de soi

Vidéos