Calvitie: causes et solutions

Calvitie: causes et solutions

Par Frédérique Laliberté

La calvitie commune, appelée alopécie androgénique – la forme la plus courante chez l’homme – est principalement causée par des facteurs génétiques. «Dans la plupart des cas, il s’agit d’un phénomène héréditaire relié à l’hormone masculine bien connue, la testostérone», confirme le Dr Yves Hébert, médecin généraliste et spécialiste en greffe capillaire (www.dryveshebert.com). Ces gènes peuvent être transmis tant du côté maternel que paternel.

Le processus est à peu près toujours le même: «On remarque une récession temporale qui dégage les tempes et remonte le front, décrit le Dr Hébert. Un petit rond commence à se dégarnir à l’arrière et, au fil des ans, ces deux zones finissent par confluer pour aboutir au modèle classique de la couronne chevelue. Il existe des variantes, encore une fois génétiques, comme la couette frontale qui, chez certains, reste en place.»

Le médecin souligne qu’une chute de cheveux peut aussi survenir après un gros stress ou un traumatisme, comme une hospitalisation aux soins intensifs. Mais ces pertes sont réversibles et après quelques mois, les cheveux repoussent. On ne parle donc pas de calvitie, mais de perte momentanée des cheveux.

Grâce aux innovations technologiques, on peut traiter l’alopécie et obtenir des résultats probants. Voici un survol des options offertes.

Calvitie - Traitements médicaux

Traitements médicaux


Deux choix sont possibles: le finastéride (commercialisé sous le nom de Propecia) et le minoxidil (connu sous le nom de Rogaine).

Le premier implique la prise d’un comprimé par jour, et ce, sans arrêt: dès que l’on en cesse l’emploi, la nature reprend le dessus... L’idéal est de débuter le traitement dès l’apparition des premiers signes de calvitie. Le finastéride contrecarre les effets de la DHT (hormone dérivée de la testostérone qui détruit les follicules pileux graduellement et insidieusement). Il stoppe donc la chute des cheveux et, dans une moindre mesure, contribue à la repousse.

«D’après les statistiques, on constate un arrêt de la perte des cheveux chez 85% des patients qui utilisent Propecia. De ce pourcentage, de 20% à 25% remarquent aussi une repousse, explique le Dr Hébert. Cela dépend beaucoup du stade auquel est rendue la calvitie. Si le processus est trop avancé, il est impossible de stimuler les follicules à produire de nouveaux cheveux.» Le finastéride (qui ne peut être utilisé chez la femme à cause de sa trop grande influence sur les hormones) peut entraîner certains effets secondaires, dont une baisse de libido. «Ce problème affecte de 3% à 4% des patients, mais généralement, au bout de 5 ou 6 mois, tout rentre dans l’ordre», souligne le médecin. Les coûts sont de l’ordre de 50$ à 70$ par mois.

Le traitement au minoxidil est plus exigeant: il nécessite l’application d’une solution sur le cuir chevelu matin et soir. Ce liquide légèrement gommant stimule la circulation sanguine de façon que les follicules soient bien vascularisés, oxygénés et, par conséquent, en meilleure santé. Hommes et femmes peuvent utiliser ce traitement. Toutefois, au bout de quelques années, il semble que le traitement atteigne un plateau. Le traitement coûte environ 60$ par mois.

Calvitie - Traitement chirurgical

Traitement chirurgical


La greffe capillaire, possible pour une calvitie intermédiaire, se pratique sous anesthésie locale. On prélève une bande de cuir chevelu dans la région occipitale que l’on découpe ensuite minutieusement en greffons (ou unités folliculaires) contenant de un à quatre cheveux.

Ces greffons sont ensuite insérés un à un dans de minuscules fentes d’environ 1/8 po (2 à 3 mm) qui se referment en emprisonnant les cheveux. Une fois la cicatrisation terminée, soit environ deux semaines, il faut compter de deux à trois mois pour qu’un nouveau cheveu apparaisse, et un an avant de voir le résultat optimal de la greffe. La plupart du temps, au moins deux sessions sont nécessaires, mais les calvities importantes pourraient en nécessiter trois ou quatre.

Étant donné que les cheveux de la région donneuse conservent leur bagage héréditaire et qu’ils ne sont pas sujets à l’influence de la DHT, la greffe permet des résultats permanents. Toutefois, comme elle n’arrête pas le processus de perte de cheveux, le Dr Hébert conseille l’utilisation simultanée du finastéride qui pourrait empêcher d’éventuelles greffes supplémentaires.

Des contre-indications peuvent s’appliquer, notamment dans des cas de diabète ou d’hypertension sévère. Les prix varient selon l’importance de la greffe, mais il faut compter de 3000$ à 4000$ pour un travail de qualité. Les prix sont variables d’une clinique à l’autre, alors magasinez! Pendant l’entrevue préliminaire, préférablement faite avec un médecin plutôt qu’un consultant, on s’assurera d’abord qu’il répond de façon satisfaisante à toutes nos questions et que celui qui pratiquera l’intervention sera un médecin diplômé ayant plus d’une greffe à son actif.

Enfin, il faut savoir comparer les chiffres fournis pour quantifier les greffes. Certaines cliniques parlent de transplantation de cheveux, d’autres de greffons, d’autres encore d’unités folliculaires. L’aspect marketing est important, il faut être très vigilant et questionner les spécialistes sur le nombre de cheveux et le nombre de greffons qui seront transplantés.

Calvitie - Laser et prothèse capillaire

Biostimulation au laser


La biostimulation au laser est utilisée dans un but préventif afin d’améliorer l’aspect et la texture des cheveux, mais il peut aussi en activer la repousse. Il convient bien aux calvities peu avancées.

La stimulation se fait à la suite d’une émission de lumière rouge par le biais d’un casque comportant une centaine de lasers à basse intensité. La lumière pénètre le cuir chevelu sans douleur ni inconfort. Cette énergie a la propriété de stimuler la circulation sanguine pour un meilleur apport d’oxygène au niveau du follicule et une réactivation des follicules qui sont en voie de tomber.

Ce traitement en clinique s’étend sur 1 an, à raison de 1 à 2 fois par semaine pour les 6 premiers mois, puis 2 fois par mois pour la suite; on compte 30 minutes chaque fois. Le prix du traitement annuel oscille autour de 3000$.

On peut compléter le traitement à la maison avec une brosse ou un peigne muni d’une dizaine de lasers. À la clinique du Dr Hébert, qui offre le traitement annuel, la brosse est incluse dans le forfait. Quant au peigne laser HairMax, on peut se le procurer dans les centres Hairfax (725$).


Prothèse capillaire


La prothèse capillaire convient à ceux qui refusent de passer sous le bistouri et à ceux qui ne peuvent se qualifier pour une greffe. «Le volumateur convient aux calvities naissantes, précise Francis Touchette, président des centres Hairfax. Ce filet ajouré, sur lequel des cheveux humains sont implantés, vient adhérer aux cheveux existants. Ces derniers sont intégrés à travers le filet. Lorsque l’amalgame est complété, on fixe le tout de façon permanente pour quatre à cinq semaines.» On procède ensuite à un réajustement en clinique. Il faut débourser de 1800$ à 2800$ pour un programme annuel incluant le renouvellement des prothèses et les services mensuels en clinique.

Pour une calvitie plus importante, il faut se tourner vers la membrane. Cette peau artificielle translucide sur laquelle des cheveux sont implantés est fixée au cuir chevelu avec un adhésif médical. Ici aussi, il faut renouveler la prothèse environ une fois par mois. Les prix varient de 1800$ à 2600$ pour un programme annuel incluant le renouvellement des prothèses et les services mensuels en clinique.

Calvitie au féminin

Calvitie au féminin


Les femmes aussi peuvent souffrir de calvitie, à un degré moindre et sous une forme un peu différente de celle des hommes cependant. Les statistiques indiquent qu’environ 30% des femmes ont un certain degré de calvitie.

La perte de cheveux chez la femme est généralement plutôt diffuse et égale un peu partout, et la ligne frontale recule rarement. Le processus et les gènes sont les mêmes, mais les effets sont plus complexes car d’autres hormones sont aussi impliquées.

Beaucoup plus de facteurs influent sur la perte des cheveux féminine, par exemple la prise de certains médicaments et les troubles de la glande thyroïde. Certaines pathologies causant un débalancement hormonal entraînent une perte de cheveux sans que ce soit un problème génétique.

Enfin, les femmes sont beaucoup plus sujettes à l’effluvium télogène, c’est-à-dire une chute de cheveux à la suite d’un stress ou de traitements de chimiothérapie, par exemple.

L’approche thérapeutique est donc plus délicate. Le recours à la greffe capillaire est plus limité et, si l’on soupçonne une pathologie sous-jacente, le médecin consulté devra recommander des tests sanguins et des examens avec un endocrinologue.

Calvitie - Soins préventifs

Des soins préventifs


Selon plusieurs médecins spécialistes, il est faux de croire que les shampooings, ampoules, capsules... vendus dans le commerce enrayent totalement la chute des cheveux. Toutefois, certains produits ont la capacité d’agir sur la santé et la qualité de la chevelure. Nos suggestions de traitements afin de redonner force et densité aux cheveux.

Hair-Check
Pour analyser votre degré de calvitie ou déterminer si les traitements entrepris sont efficaces, Hairfax propose un examen à l’aide du Hair-Check. Dans un espace de 2 centimètres carrés, l’appareil mesure précisément le nombre de cheveux sur le dessus de la tête par rapport à la zone occipitale, non affectée par l’alopécie, ce qui permet de quantifier la perte de cheveux. Examen de départ et la prise de mesure, 175$; 50$ tous les six mois par la suite. www.hairfax.com

Laboratoires dermatologiques Ducray
La mousse fortifiante et réparatrice Forstim s’applique après le shampooing, de deux à trois fois par semaine. Parmi les ingrédients actifs, la méthionine augmente la résistance et la brillance, alors que la vitamine B5 prévient le dessèchement. En complément, les capsules Anacaps fortifient les cheveux, stimulent la pousse et amoindrissent les effets du vieillissement grâce à des isoflavones de soya. Une cure de 3 mois (2 capsules chaque matin) est recommandée; 23,50$ pour la mousse et 34$ pour 60 capsules, en pharmacie.

Phyto
Le shampooing énergie Phytoaxil prépare les cheveux à recevoir des traitements spécifiques. La sauge et le romarin assainissent et revitalisent le cuir chevelu. En outre, les cheveux sont fortifiés grâce à la vitamine PP et à l’oligozinc, un actif qui favorise la synthèse de la kératine, composante essentielle de la fibre capillaire. Parmi les actions du Soin intensif antichute Phytoaxil, on note l’amélioration de la circulation sanguine du cuir chevelu grâce à l’extrait de shiitaké et à l’huile essentielle de cananga. À employer 4 fois par semaine le 1er mois, puis 2 fois par semaine les 2 mois suivants; 24$ pour le shampooing et 79$ pour le soin. Points de vente: www.phyto.com

Soins préventifs (suite et fin)

René Furterer
Le Sérum régénérateur antichute Triphasic s’emploie en cure de trois mois. La solution sans rinçage, appliquée sur le cuir chevelu, stimule l’action vasculaire pour obtenir des cheveux plus vigoureux, contrôle le sébum et fournit des éléments nutritifs (vitamines A, E, B5) qui stimulent la croissance. Le Complexe 5, appliqué deux fois par semaine avant le shampooing, est une cure de vitalité capillaire. Les huiles essentielles stimulantes (lavande et orange) réchauffent, assainissent et tonifient, en plus de favoriser la pénétration des traitements utilisés conjointement; 240$ pour 16 flacons de sérum, et 49$ pour le complexe. Points de vente: 1 877 441-2011.

Garraud Lab
Le micro-patch cheveux amoindrit la fragilité des cheveux. Appliqué à la base des cheveux sur la nuque, il diffuse durant 12 heures un cocktail d’extraits de plantes tels le romarin et la pivoine pour assainir, le houblon et le palmier pour revitaliser et l’huile de soya pour fortifier. On recommande une première cure de 2 mois; 60$ pour 30 patchs, en exclusivité chez Jean Coutu.

Kérastase
L’efficacité du Bain Prévention GL agit d’abord sur le cuir chevelu, où la microcirculation est activée par la formule vitaminée, et la pousse stimulée par des agents nutritifs. De plus, le shampooing agit sur la fibre capillaire en lui procurant un effet volumisant grâce à des particules minérales coiffantes et texturisantes qui gainent les cheveux affinés; 33$. Points de vente: 1 866 537-2782.

Mise à jour: juillet 2010

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Éditrice et rédactrice en chef

Briser la glace

Vidéos