Survivre au temps des fêtes

Survivre au temps des fêtes

Par Jacqueline Simoneau

Vous succombez facilement à tous les plaisirs culinaires du temps des fêtes. Forcément, vous prenez du poids. Nos conseils.

  • Offrez-vous une collation santé en fin d’après-midi pour ne pas arriver chez vos hôtes le ventre creux. Vous résisterez mieux aux tentations.
  • Tenez-vous loin du buffet! Ainsi, vous ne grignoterez pas toute la soirée.
  • Choisissez judicieusement vos aliments. Préférez le saumon fumé aux bouchées feuilletées hypercaloriques, la trempette au yogourt à celle à la mayo. Par contre, ne vous privez pas du bonheur de goûter au ragoût de pattes. Après tout, Noël n’arrive qu’une fois par année. Limitez simplement votre portion.
  • Mangez lentement et prenez part à la conversation. Comme on ne parle pas la bouche pleine, vous mangerez moins.
  • Offrez d’aider vos hôtes. Plus vous serez occupé, moins vous pigerez dans les plats.
  • Durant la soirée, bougez, dansez, sortez marcher. Vous vous distrairez tout en brûlant des calories.
  • Vous recevez? Cuisinez après avoir pris un bon repas, vous serez moins tenté de tester plusieurs fois vos plats. Et donnez les restes à vos invités lorsqu’ils partent.
  • Visez le maintien de votre poids actuel. C’est un défi suffisant.

Quatre conseils pour éviter bien des maux

  • Pour que vos invités conservent un souvenir mémorable de votre repas des fêtes, respectez les règles d’hygiène. Dans le cas d’un buffet par exemple, ne placez pas toute la nourriture sur la table dès le début du repas. Et utilisez des assiettes propres lors du second service pour éviter la contamination. Si possible, déposez les mets chauds sur des plaques chauffantes et les aliments frais sur des bols remplis de glace pilée
  • Le surmenage et les changements dans vos habitudes alimentaires vous constipent? Augmentez votre consommation d’aliments à haute teneur en fibres – céréales de son, fruits, légumes, dattes, figues et pruneaux – et buvez beaucoup d’eau pour faciliter leur digestion. Mangez à des heures régulières, faites une quinzaine de minutes d’exercice par jour (une marche par exemple) et… buvez du café! Cette boisson active le travail de l’intestin.
  • Maux de tête, nausées, sensation d’être dans les vapes et grosse fatigue accompagnent vos lendemains de fête? Première étape de votre remise en forme: une douche bien fraîche. Le reste de la journée, prenez des repas légers et équilibrés en oubliant les aliments épicés ou gras, les sucreries et l’alcool. Faites des siestes fréquentes et allez marcher longuement au grand air afin d’oxygéner vos poumons, de désintoxiquer vos organes, de relancer la circulation et de vous requinquer.
  • On ne le dira jamais assez: la modération a bien meilleur goût, surtout si vous prenez le volant. Dans les soirées, alternez alcool et boisson non alcoolisée. Allongez votre vin blanc avec un peu d’eau gazéifiée. Buvez lentement. Vous éviterez qu’on remplisse votre verre plusieurs fois au cours de la soirée. Grignotez des amuse-gueule avec l’apéro. Vous atteindrez l’état d’ivresse trois fois plus vite si votre estomac est vide. Mais attention: manger ne réduit pas le taux d’alcoolémie. Et rappelez-vous qu’une consommation à l’heure, c’est le temps moyen que prend le corps d’un adulte pour l’éliminer.
Vous aimerez aussi:
Le temps des Fêtes est le moment idéal pour savourer une panoplie de mets succulents et de desserts décadents. Voici 10 conseils pour éviter les excès alimentaires et avoir quand même du plaisir!
Des astuces antistress pour vivre la période des fêtes en forme et détendu.
Voici 15 mythes et vérités sur l’alcool pour festoyer sans danger, sans culpabilité et sans gueule de bois.

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos