Le Bel Âge ne supporte plus votre navigateur. En savoir plus

Je n’ai plus de goût, quoi faire?

Je n’ai plus de goût, quoi faire?

Par Isabelle Huot

Crédit photo: Szabo Viktor via Unsplash

Des changements physiologiques dus à l’âge ou à la prise de médicaments peuvent altérer nos fonctions gustatives. L’amère et l’acide sont les saveurs les plus touchées, suivies par le sucré, le salé et l’umami. Le plaisir de manger s’en trouve parfois diminué.

Par conséquent, on mange moins varié et notre alimentation devient monotone, d’où le risque de carences nutritionnelles. Pour déjouer cette perte sensorielle:

- On en discute avec notre médecin et notre pharmacien, et on valide auprès d’eux les effets secondaires de notre médication.

- On mastique suffisamment les aliments afin de favoriser la production de salive et de libérer les molécules aromatiques.

- On s’hydrate suffisamment de façon à éviter le dessèchement de la bouche.

- On évite de fumer.

- On aromatise nos aliments avec des fines herbes et des épices plutôt que du sel.

- On crée une belle ambiance lors des repas afin que le plaisir soit au rendez-vous: bougies, jolies assiettes…

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, rédactrice en chef

Fil de soi

Vidéos