Du chocolat pour la santé

Du chocolat pour la santé

Par Marie-Claude Masson

Crédit photo: iStockphoto.com

Qu’on le laisse fondre ou qu’on le dévore goulûment, le chocolat procure un instant de bonheur qui comble les papilles. Longtemps critiqué pour sa teneur élevée en sucre et en gras saturés, voilà que le chocolat retrouve ses lettres de noblesse. Plusieurs études scientifiques démontrent que le cacao agit de manière positive sur notre métabolisme. Sa composition chimique enviable – magnésium, potassium, fer, calcium, fibres, etc. –, permet d’inclure sans culpabilité ce divin plaisir à notre diète. Terminé les mythes sur les prétendus vices de cette gourmandise, on profite maintenant de ses nombreuses vertus!

Les bienfaits du chocolat

Collation antidéprime. Plusieurs choisissent instinctivement le chocolat comme source de réconfort lorsqu’ils ont l’humeur à plat… Eh bien!, de nombreuses recherches leur donnent raison: la phényléthylamine et la sérotonine contenues dans le cacao jouent un rôle considérable dans la régularisation du sommeil, de l’humeur et du stress. En réalité, le simple plaisir de manger du chocolat déclenche une sécrétion d’endorphine provoquant un effet euphorisant. Bref, le chocolat, c’est bon pour le moral! 

Pour le coeur. La plus récente découverte concernant le cacao: sa puissance antioxydante que certaines études évaluent plus grande que celle du thé ou du vin rouge. Grâce à ses flavonoïdes, le chocolat noir réduirait le risque de maladies cardiovasculaires en favorisant la fluidité du sang et en abaissant la tension artérielle. Les flavonoïdes interviendraient également sur des maladies dégénératives tels les cancers et l’ostéoporose.

Protège-artères. Mêmes les personnes préoccupées par leur taux de cholestérol peuvent s’offrir sans inquiétude une petite douceur fondante. Les acides gras contenus dans le cacao réduiraient le taux de cholestérol total du sang et augmenteraient la présence du «bon» cholestérol qui protège les vaisseaux. Une autre bonne nouvelle pour le cœur!

Choco-tonique. Quand un petit coup de fatigue survient, du chocolat à la rescousse! Il contient de la théobromine et de la caféine, deux agents qui stimulent l’activité intellectuelle et qui permettent une plus grande résistance à la fatigue physique.

Pouvoir anticarie. Incroyable, mais vrai: le cacao participe à la prévention de la carie dentaire! Grâce à ses tanins, sa richesse en fluor et en phosphate, il entrave le développement des bactéries, renforce l’émail et attaque les acides formés par les sucres. Impossible d’avoir une dent contre le chocolat!

Oui mais...

Oui, mais…

Pour profiter des bienfaits du chocolat – et pour en éloigner les méfaits! – il faut cependant se méfier des abus… Si, contrairement à la croyance populaire, manger beaucoup de chocolat ne provoque pas de «crise de foie», de cauchemars, de constipation ou de migraine, le tour de taille pourrait rapidement souffrir d’un excès… On compte en moyenne plus de 500 calories par 100 g de chocolat et, même allégé, l’apport calorifique reste plus que généreux. La consommation idéale: deux carrés de chocolat par jour. Deux carrés? Voilà une ration peu généreuse qui laisse parfois sur la faim… Rassurez-vous, il n’y a aucun danger à dépasser ces limites à l’occasion!

L’important, c’est de bien choisir. Bon nombre de tablettes et de lapins de Pâques vendus dans les dépanneurs, épiceries et grandes surfaces ne méritent tout simplement pas l’appellation «chocolat». Pour être digne de ce nom, la friandise doit forcément contenir une part appréciable de beurre ou de poudre de cacao, ce qui est loin d’être toujours le cas… Les fabricants remplacent souvent la fève précieuse par du sucre et des graisses, tous deux dommageables pour la santé.

Voilà pourquoi on oriente ses choix vers des produits à fort pourcentage en cacao, sans quoi… adieu les vertus! Une recommandation difficile à suivre pour certains qui ont en horreur l’amertume du chocolat noir. Sachez qu’il existe des variétés de chocolats au lait moins irritants pour les «dents sucrées», mais dont la teneur en cacao reste appréciable.

Mise à jour: septembre 2008


Vous avez aimé cet article? Prenez plaisir à découvrir le magazine en cliquant ici!



Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos