À découvrir: le sureau

À découvrir: le sureau

Par Isabelle Huot, , docteure en nutrition

Crédit photo: iStockphoto.com

Le sureau blanc se cultive surtout dans le Sud de la province. Garni d’un beau feuillage blanc au mois de juillet, il produit une baie récoltée généralement en septembre. Dès l’Antiquité, autant les fleurs que les baies de sureau étaient utilisées pour leurs vertus thérapeutiques. On disait qu’elles soignaient le rhume ainsi que les rhumatismes. Et il semble que le sureau était tellement populaire auprès des Européens, il y a de cela des siècles, qu’une tradition était née: chaque enfant qui quittait le nid familial recevait de ses parents un plant de sureau! 

Au Québec, on le découvre peu à peu. Seuls quelques producteurs se risquent actuellement à le cultiver. Pourtant, du sureau découlent plusieurs produits intéressants. Avec les fleurs, on fabrique des onguents, des tisanes et des teintures. Les baies de sureau, quant à elles, sont de plus en plus appréciées sous diverses formes. 

Valeur nutritive 

Les baies de sureau, d’un mauve violacé, et dont le goût rappelle à la fois le bleuet et la mûre, se démarquent particulièrement par leur teneur en antioxydants. En effet, elles en contiennent plus que le bleuet et la canneberge. Elles sont aussi riches en vitamines A et C ainsi qu’en fibres, et les polyphénols qu’elles contiennent auraient un pouvoir «chimiopréventif» et contribueraient à la prévention des maladies cardiovasculaires et inflammatoires. Enfin, les baies de sureau sont un allié de taille dans la lutte contre le rhume. Une demi-tasse (125 ml) de baies de sureau contient 56 kcal, 5 g de fibres, 14 g de glucides, 462 UI de vitamine A et 28 mg de vitamine C. 

On le cuisine comment?

Fraîches et une fois la queue enlevée, les baies de sureau se consomment de préférence le plus vite possible après la cueillette. Tout comme les autres petits fruits, elles sont idéales dans vos tartes, vos muffins, vos confitures et vos gelées. De plus, elles ajouteront une délicieuse saveur à la sauce d’accompagnement d’une viande. 

Un producteur à découvrir 

Situé à Saint-Bernard-de-Lacolle, le Verger du Sureau est une entreprise novatrice qui se spécialise dans la culture du sureau biologique et la fabrication de produits dérivés. Passionnés par la culture de ces baies aux nombreuses propriétés, Jacinthe Desmarais et Sylvain Mercier ont su élaborer toute une gamme de produits alimentaires (confitures, gelées, vinaigrettes, etc.) et pharmaceutiques (sirop, tisane, onguent). Lors de la visite royale de Kate et William, on a même servi aux jeunes mariés un amuse-bouche à base de confiture de sureau, ce qui n’a pas manqué de leur plaire. Les produits sont offerts dans plusieurs points de vente au Québec. Et une visite au verger est une expérience des plus enrichissantes qui plaira à toute la famille. Verger du Sureau. 274, rang Saint-André, Saint-Bernard-de-Lacolle, 450 246-2255. 

Infos: www.sureau.ca

Vous aimerez aussi

Le Dr. Richard Béliveau recommande d’intégrer régulièrement du curcuma dans nos menus pour ses propriétés antioxydantes. Une épice à découvrir!

Condiment au goût unique, intense et rafraîchissant, le gingembre est de plus en plus utilisé dans la cuisine des québécois. Valeur nutritive et suggestions de recettes.

Tout comme les graines de lin, les graines de chia sont riches en acides gras oméga-3 d’origine végétale et en fibres solubles. Un aliment à ajouter dans nos muffins, nos yogourts ou nos céréales du matin.
Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos