14 façons de dire non à un régime

14 façons de dire non à un régime

Par Isabelle Huot

Crédit photo: Laurence Labat

Isabelle Huot, docteure en nutrition, fait le décompte avec nous pour faire le point sur les régimes et les mauvais plis qu'ils peuvent entraîner.

 

1. On ne pense pas «régime», mais plutôt «saines habitudes alimentaires ».

2. Aucun groupe alimentaire n’est mis de côté, comme le proposent certaines approches drastiques (ex.: le régime cétogène).

3. On tient un journal pour être attentif à ce qu’on mange tous les jours et pour tenter d’évaluer notre niveau de faim, on tente d’évaluer notre niveau de faim (sur une échelle de 0 à 10) et de satiété avant et après chaque repas ou collation.

4. On s’attarde aux émotions qui déclenchent notre faim psychologique. Par exemple, le stress ou l’ennui provoque-t-il une envie irrésistible de manger une rangée de biscuits?

5. La famille est mise à contribution. De cette manière, pas question de faire deux repas différents, et tout le monde en profitera.

6. On tient un garde-manger rempli d’aliments sains (noix, graines, craquelins de grains entiers, conserves de légumineuses, pâtes de blé entier, quinoa).

7. Pour calmer les fringales, on apprête à l’avance des fruits et légumes, comme des crudités prêtes à consommer (carottes, poivrons, concombre, brocoli en fleurons…) ou une salade de fruits maison.

8. Pour ne pas confondre la soif et la faim, on boit un verre d’eau avant de manger.

9. On entreprend un programme d’activité physique progressivement: par exemple, 10 minutes de marche au début, et on augmente jusqu’à 30 minutes par jour.

10. On se gâte avec autre chose que des aliments. Un article de sport, un bijou, un parfum, un soin de beauté…

11. On ne refuse pas une sortie sociale. Après tout, on n’est pas au régime!

12. On se pèse une fois par mois seulement et on mesure notre tour de taille. Le poids pourrait en effet demeurer stable, alors que notre circonférence, elle, s’améliorerait.

13. On se rappelle tous les bénéfices qui découlent de nos nouvelles habitudes, la perte de poids n’étant qu’un facteur parmi d’autres: augmentation de l’énergie et de la concentration, meilleur sommeil…

14. On fait preuve de bienveillance, on se dorlote et on apprend à s’aimer.

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Éditrice et rédactrice en chef

Poupou et nous

Vidéos