10 aliments pour une meilleure santé cognitive

10 aliments pour une meilleure santé cognitive

Par Isabelle Huot

Crédit photo: Laurence Labat

De plus en plus d’études tendent à prouver que l’alimentation contribuerait à freiner le déclin des fonctions cognitives. Une méta-analyse récente portant sur plus de 34 000 sujets a montré que l’adoption du régime méditerranéen réduisait considérablement le risque de développer des désordres cognitifs, et que l’huile d’olive et les noix étaient liées à une fonction cognitive améliorée. Le régime MIND (Mediterranean-DASH Intervention for Neurodegenerative Delay), combinaison des composantes de la diète méditerranéenne et du programme DASH (Dietary Approaches to Stop Hypertension), recueille aussi beaucoup d’évidence scientifique. Il mise grandement sur les végétaux et limite les apports en viandes et sucreries. L’adhésion à ce régime a été associée à une amélioration des fonctions cognitives (notamment la mémoire) et à un ralentissement du déclin dû à l’âge. On a également observé un risque réduit de Parkinson et d’Alzheimer et un ralentissement de la progression de ces maladies neurodégénératives.

 

Selon le régime MIND, voici les 10 aliments ou groupes d’aliments à privilégier:

1 Les légumineuses

2 Les petits fruits (fraises, framboises, bleuets, camerises)

3 L’huile d’olive extra-vierge

4 Le poisson

5 Les légumes verts feuillus (épinards, kale)

6 Les noix

7 La volaille

8 Les légumes en abondance (tous)

9 Les grains entiers

10 Le vin (modérément)

 

Et les 5 à éviter:

1 Le beurre et la margarine dure

2 Le fromage gras

3 Les aliments frits

4 La viande rouge (bœuf, porc, veau)

5 Les sucreries (bonbons, boissons sucrées, desserts)

 

Le saviez-vous?

Les données quant aux effets positifs des suppléments de vitamines, de minéraux et de plantes naturelles sur les performances cognitives ne sont pas probantes. Des études menées auprès d’un sous-groupe de la population présentant des taux élevés d’homocystéine (un acide aminé associé notamment à l’Alzheimer) ont toutefois montré que les suppléments de vitamine B12 et d’acide folique pouvaient apporter certains bénéfices au plan de la cognition.

 

Fructanes: j’accuse!

En cas de ballonnements, flatulences ou gaz, on pointe souvent du doigt le gluten, une protéine présente dans certains grains céréaliers: blé, orge, seigle… Or, en l’absence de maladie cœliaque et d’hypersensibilité au gluten, il pourrait plutôt s’agir d’une intolérance aux fructanes, un type de glucides qui fermentent au niveau du côlon. Dans ce cas, l’approche FODMAP, développée par des chercheurs australiens, allégerait les symptômes de l’intestin irrité. Info: monashfodmap.com

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos