Le Bel Âge ne supporte plus votre navigateur. En savoir plus

Horacio Arruda, le bien-aimé

Horacio Arruda, le bien-aimé

Par Jessica Dostie

Crédit photo: Mercerie Roger

À force de s’inviter dans nos écrans chaque jour depuis plus de deux semaines, le directeur de la santé publique du Québec, Horacio Arruda, est devenu une sorte de héros des temps modernes.

Ses explications scientifiques, son ton rassurant et sa franchise sont devenus un ancrage auquel se raccrochent bon nombre de Québécois durant la crise, tant et si bien qu’une page Facebook en son honneur a été lancée dès le début du confinement.

Parmi d’autres initiatives divertissantes mettant le bon docteur Arruda en vedette, notons le pain façonné par Jeff le boulanger ou le t-shirt de Mercerie Roger. 


École à domicile

La bonne nouvelle du jour: la plateforme L’École ouverte du gouvernement du Québec, qui répertorie des dizaines de ressources éducatives par niveau, est finalement accessible depuis ce lundi matin. Au moment de mettre en ligne, on y avait déjà enregistré plus de 6 millions de clics. 

Un outil précieux aussi pour les grands-parents qui mettent la main à la pâte (à distance) afin de contribuer aux apprentissages de leurs petits-enfants.

 

Bilan quotidien

Au Québec, la hausse du nombre de cas se poursuit: 3430 personnes infectées — c’est 590 nouveaux cas, la plus forte hausse en 24 heures —, dont 235 patients hospitalisés et 78 aux soins intensifs. Trois nouveaux décès se sont aussi ajoutés, portant le total à 25. Selon François Legault, il faut néanmoins se féliciter du nombre d’hospitalisations somme toute relativement bas. «Notre réseau de la santé est sous contrôle.»

«La bataille sera longue, a également souligné le premier ministre. Il faut être réaliste: ça va durer des semaines.» C’est entre autres ce qui a poussé le gouvernement à décréter la fermeture des commerces tous les dimanches d’avril, à l’exception des stations d’essence, des pharmacies, des dépanneurs et des restaurants offrant des mets à emporter, ce qui permettra aux employés des épiceries «de se reposer».

 François Legault a finalement enjoint les Québécois aux prises avec de l’anxiété ou des symptômes de dépression de ne pas hésiter à consulter. «Les problèmes de santé mentale sont aussi importants que ceux de santé physique.»

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, rédactrice en chef

Lumières de courtoisie

Vidéos