Grains de folie

Grains de folie

Par Jean-Louis Gauthier, Rédacteur en chef Bel Âge magazine

Je me suis surpris à me demander ce que j’aurais répondu si on m’avait posé la question. Quelles sont les folies – les belles folies – qui ont jalonné ma vie? 

J’avais beau chercher, m’interroger, je ne trouvais pas. Se pouvait-il que je n’aie jamais fait de folies? Trop raisonnable? Trop rationnel? L’inquiétude m’a gagné peu à peu. Car il me semble que la capacité à se laisser aller, à sortir de temps en temps des sentiers battus, c’est là un indice de bonne santé mentale. ... 

Qu’est-ce que c’est, faire une folie? 

Acheter un billet de train, d’autobus ou d’avion les yeux fermés, en laissant le hasard décider du choix de la destination? Admettons! Mais moi, je n’ai jamais fait ça. Jamais osé ! Pas assez audacieux et intrépide peut-être. J’ai même de la difficulté à quitter la maison pour aller passer un week-end à Trois- Rivières. Et il y a des risques que je renonce à mon escapade si la chambre 512 du Gouverneur Hôtel, celle qui se trouve au bout du couloir, n’est pas libre. Vous voyez le genre! 

Autre exemple de folie: s’offrir un vêtement vraiment plus cher que ce que l’on a l’habitude de payer? Une paire de chaussettes à 40$, par exemple. Jamais fait ça non plus! D’autant que les chaussettes les plus résistantes, celles qui ne font pas de trou dans le talon ou au gros orteil après quelques usages seulement, c’est dans une grande surface à petits prix que je les ai dénichées. Six paires pour 12$, qui dit mieux? De toute façon, il me semble que ce genre de comportement, payer très cher pour un vêtement, entre davantage dans la catégorie des «dépenses excessives» que dans celle des «belles folies». Ça vous donne un high sur le coup, mais l’effet ne dure jamais bien longtemps. ... 

Chacun la sienne!

Bien malin celui qui saura me dire ce qu’est une belle folie. Il y a sans doute autant d’acceptions que d’individus, une belle folie étant par définition taillée sur mesure comme un vêtement haute couture. Chacun la sienne! 

Finalement, à force de réfléchir, j’ai fini par trouver, par repérer mes propres folies. Elles n’ont rien de spectaculaire, on pourrait même dire que ce ne sont pas vraiment des folies. 

Un exemple: un moment vécu hier après-midi, dans l’ascenseur. Il y avait un jeune papa portant son petit garçon dans ses bras. Dans un bras, en fait, car, de l’autre, il tenait une chaise d’enfant et un ourson. J’ai compris qu’ils arrivaient de la garderie. Eh bien! croyez-le ou non, même les bras ainsi chargés, le père a réussi à enlever la tuque au petit, puis à lui passer la main dans les cheveux pour leur redonner un peu de volume. Émouvant! Je n’ai pu m’empêcher de dire au jeune homme que je l’admirais et que cet enfant avait bien de la chance d’avoir un papa acrobate. Voilà! Pour moi, ça, c’est une belle et une vraie folie, oser être moi-même, spontanément, briser la glace et franchir cette barrière qui nous sépare les uns des autres. 

Autre exemple: l’autre jour, j’ai écrit à Julie Drolet, lectrice de nouvelles à RDI, pour lui dire combien j’aime sa présence à l’écran, simple et souriante. Une folie! 

Au fond, mes plus belles extravagances, je les commets quand j’ose laisser parler mon coeur. Je me sens tellement plus léger par la suite, comme si ces grains de folie et de tendresse me donnaient des ailes. ... 

Finalement, cet article de la page 38, qui peut sembler bien léger, m’a fait prendre conscience d’une chose: la «belle folie» n’est pas aussi si futile qu’elle en a l’air. J’en ai même tiré la conclusion qu’elle n’était pas assez présente dans ma vie. Mais on peut toujours s’améliorer, pas vrai? 

Improvisons donc... Ne serait-ce qu’en changeant de parcours, de temps à autre, pour aller au travail, au lieu de toujours emprunter la même sempiternelle route. Belle folie! Et pourquoi ne pas s’arrêter, chemin faisant, afin de humer la première rose au rosier? Belle folie aussi! 

Ça tombe bien, c’est le printemps! La saison des recommencements, moment tout désigné pour sortir de sa zone de confort, déjouer ses habitudes, sortir des sentiers battus et ré-enchanter sa vie.

Jean-Louis Gauthier Rédacteur en chef

jean-louis.gauthier@bayardcanada.com

Vous aimez les billets de Jean-Louis Gauthier? Vous pouvez les consulter ici!

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Éditrice et rédactrice en chef

Briser la glace

Vidéos