5 conseils pour apprivoiser la planche à pagaie

5 conseils pour apprivoiser la planche à pagaie

Par Jessica Dostie

On n’a pas encore osé se mouiller sur une planche à pagaie, le sport nautique de l’heure? Le moment est venu de s’initier à cette activité nautique plus accessible qu’on pense, grâce aux bons conseils de Justin Tardif-Francœur, cofondateur de la marque Maddle.

 

1. On choisit un moment où l’eau est calme.

«On ne se met pas trop de pression! C’est plus facile quand il n’y a pas trop de vent ni de vagues. Sur une planche à pagaie, le vent n’est jamais notre ami, même les experts le disent! On apprécie davantage les sorties par temps calme.»

 

2. On ne pagaie pas immédiatement debout.

«Une fois la planche à l’eau, on commence par s’assoir dessus, les pieds dans l’eau, afin de se sentir en équilibre. On peut ensuite se placer à genoux pour pagayer. Ce n’est que lorsqu’on se sent bien à l’aise qu’on peut tenter de se mettre debout: à genoux, on dépose nos deux mains devant soi avant de placer nos pieds de chaque côté de la poignée centrale. Enfin, on pousse à l’aide de nos mains pour nous relever. Surtout, on n’oublie pas d’attacher la laisse à un de nos pieds.»

 

3. On apprend comment tomber.

«C’est tout à fait normal de tomber à l’eau! Si on sent qu’on est sur le point de perdre pied, on saute à côté de notre planche afin de contrôler notre chute sans frapper la planche, qui peut être très rigide même si elle est gonflable.»

 

4. On est patient.

«On se donne un peu de temps pour se familiariser avec la planche, pour trouver notre équilibre (c’est plus facile si on regarde au loin) et s’assurer qu’on navigue en eaux assez profondes pour tomber en toute sécurité.»

 

5. On opte pour le bon équipement.

«Nous conseillons habituellement un modèle de type all around. Cette planche au nez rond est conçue pour la navigation sur les lacs et les rivières. Et comme son nez est légèrement relevé, ça favorise une glisse optimale et exige moins de force pour avancer. Les planches gonflables sont parfaites si on a moins d’espace de rangement. Côté matériaux, on préfère celles qui comportent au moins deux couches (soit PVC ou MSL Fusion), et ce, même si on ne recherche pas une planche de performance. Pourquoi? Les modèles à simple couche ont tendance à faire la banane et sont donc plus difficiles à manier.»

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet de Linda Priestley

Dites don!

Vidéos