20 trucs pour se mettre en forme

20 trucs pour se mettre en forme

Par Pascale Sauvé

Crédit photo: iStockphoto.com

La technologie remplace la plupart des activités humaines. Mais notre corps, lui, n’a pas changé: il est conditionné pour bouger. Les experts s’entendent pour dire que 30 minutes d’activité par jour à une intensité modérée suffisent pour obtenir des effets bénéfiques sur la santé. Que nos activités soient formelles (sports, entraînement, etc.) ou informelles (ménage et autres activités domestiques, loisirs, déplacements ou autre), l’important est de s’activer. Le plus difficile reste bien souvent de se motiver et de passer à l’action. Besoin d’inspiration? Voici des conseils d’experts pour nous faire bouger davantage au quotidien.

Dans nos déplacements

  • On ne cède plus à la tentation de prendre l’auto quand on peut faire le trajet à pied ou à vélo. Ce sera plus facile si on est bien équipé pour ces activités (vêtements chauds, bottes confortables, sac à dos, etc.)
  • On se rend trop loin? On stationne à 15 minutes de marche de notre destination, ou on descend à l’arrêt d’autobus ou à la station de métro précédant notre point d’arrivée et on termine le trajet à pied.
  • On boycotte les escaliers roulants et les ascenseurs. On se rend au 30e étage de l’édifice? On en grimpe une partie.
  • Si on emprunte régulièrement le même itinéraire à pied ou à vélo, on peut modifier le circuit lorsqu’on a pris de la vitesse et de l’assurance: on l’allonge de quelques coins de rue, on y insère une côte ou deux, ou on traverse un parc, pourquoi pas?

En faisant les courses

  • On gare notre voiture le plus loin possible dans le stationnement du centre commercial. Double avantage: ça nous donne l’occasion de marcher, et il y a toujours de la place.
  • Au lieu de laisser pendre les sacs d’épicerie au bout de nos bras, on les       transporte en fléchissant légèrement les bras et les poignets. Un bon exercice pour nos biceps! Si on achète peu d’articles, on troque le chariot d’épicerie contre un panier à poignées, qu’on manipule, là aussi, en pliant légèrement le bras.

En entretenant la maison et dans nos loisirs

En entretenant la maison

  • On augmente notre tempo habituel en faisant le ménage. On effectue des mouvements vigoureux et on marche d’un bon pas d’une pièce à l’autre. On sera plus active, et on aura fini en un rien de temps!
  • On garde le dos droit et on fléchit légèrement les genoux en passant l’aspirateur pour solliciter les muscles des cuisses.
  • Pour laver les planchers, la baignoire, les fenêtres et les murs, on effectue des mouvements circulaires en changeant régulièrement de direction et de main pour faire travailler nos deux bras.
  • On change souvent de position lorsqu’on jardine, en se tenant tantôt accroupi, tantôt à quatre pattes, tantôt à la japonaise (les fesses appuyées sur les talons et le dos bien droit), etc. On alterne ainsi les muscles qui travaillent et ceux qui sont en flexion.
  • On profite de la vaisselle pour faire travailler nos mollets. On rentre le ventre, on étire légèrement le tronc et la tête sans lever les épaules et on se met sur la pointe des pieds. On maintient la position quelques secondes, on relâche et on recommence.
  • On ne laisse plus rien s’accumuler au haut ou au bas de l’escalier. Au contraire, on multiplie les occasions de descendre ou de gravir les marches: c’est bon pour la forme.
  • On prend l’habitude de tout faire nous-même. Tondre la pelouse (pas avec le tracteur, évidemment), pelleter l’entrée, ramasser les feuilles mortes, s’occuper du jardin, corder du bois, laver la voiture: toutes ces activités demandent de l’énergie et font travailler nos muscles.
  • Au lieu de sortir le chien dans la cour, on l’emmène marcher au moins deux fois par jour.

Dans nos loisirs

  • On fait l’inventaire de ce qui occupe nos loisirs. La question à se poser: bouge-t-on suffisamment pendant nos moments libres? Si la réponse est non, on cherche une activité qui nous fera bouger davantage. Le mot d’ordre: en essayer de nouvelles à chaque saison. Des exemples? La danse (latine, country, sociale, en ligne, le baladi), le yoga, le patinage, la natation, les arts martiaux, l’ornithologie, la randonnée pédestre, la raquette, pour ne nommer que celles-là.
  • On s’équipe à la maison d’une table de ping-pong, d’un jeu de fléchettes, de balles pour jongler, d’un cerceau pour le hula-hoop, etc. On se réunit en famille ou entre amis pour des mini-tournois ou simplement pour s’amuser.
  • On maximise le temps passé devant la télé. En regardant nos émissions, on peut faire des étirements, de la musculation, de la bicyclette stationnaire. On profite des pauses publicitaires pour pratiquer quelques activités plus exigeantes: redressements assis ou sauts à la corde, par exemple. Ou encore, on s’assoit sur un ballon d’exercice (tout au plus 30 minutes) au lieu de s’étendre sur le canapé.
  • Chaque jour, on remplace une demi-heure de télévision par une activité qui bouge. Au lieu de regarder la télévision, on allume la radio, qui nous permet de faire autre chose en même temps.


Pour bouger plus!

Avec les amis

  • Plutôt que de rencontrer les amis au resto, on se donne rendez-vous pour bouger ensemble: marcher, patiner, faire une courte randonnée de ski de fond, jouer au badminton intérieur.
  • On va danser le samedi soir. Quelques heures sur la piste de danse, c’est bon pour la forme... si on n’abuse pas de l’alcool. Ou encore, on organise des corvées de groupe: râteler les feuilles, faire le grand ménage de l’automne ou du printemps, c’est plus plaisant lorsqu’on s’y met ensemble!

Pour en savoir davantage… ou pour bouger plus!

Vous aimerez aussi:


Le yoga existe depuis 5000 ans. Pourtant, on commence à peine à en découvrir les multiples vertus. Regard sur une activité millénaire bonne pour le corps et l'esprit.

Bouger, c’est améliorer sa santé, son allure, mais c’est aussi améliorer ses capacités cérébrales! Oui, l'exercice a des bienfaits sur le cerveau. En voici des preuves.

Êtes-vous une personne physiquement active ou plutôt sédentaire? Profitez-vous des bienfaits de l'activité physique? Comment savoir?
Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Rédactrice en chef

Le temps d’une trêve

Vidéos