1 Canadien sur 2 aura un diagnostic de cancer durant sa vie

1 Canadien sur 2 aura un diagnostic de cancer durant sa vie

Par Élise Jetté

Crédit photo: iStock Photo

Le risque à vie est de 49 % chez les hommes, et de 45 % chez les femmes. Un tel risque impose un énorme fardeau aux citoyens, au système de soins de santé et aux organismes de bienfaisance qui financent la recherche sur le cancer et offrent des services aux personnes touchées par la maladie.

«Ces tristes statistiques révèlent que le cancer est une maladie qui nous touchera presque tous dans une certaine mesure, a déclaré André Beaulieu, porte-parole et directeur des Communications à la SCC. Près de la moitié d'entre nous auront au moins une forme de cancer dans notre vie. De plus, 1 Canadien sur 4 mourra d'un cancer. Ce pourrait être votre conjoint, un de vos parents, votre enfant ou vous-même. Heureusement, nous pouvons agir pour changer les choses. Environ la moitié des cas de cancer sont évitables, et la recherche continue d'améliorer le pronostic pour les personnes aux prises avec le cancer.»

La hausse du nombre de cas de cancer s'explique surtout par une population vieillissante qui s'accroît. Selon les estimations tirées du rapport, 206 200 Canadiens apprendront cette année qu'ils sont atteints d'un cancer et près de 90 % d'entre eux auront franchi le cap des 50 ans. En raison du nombre croissant de Canadiens qui vivent jusqu'à un âge avancé, le nombre de cas de cancer devrait aussi augmenter.

Chez les hommes québécois, les cancers les plus fréquents sont ceux de la prostate et du poumon. Chez les femmes, le cancer du sein est le plus fréquent. 

Je fais mon budget beauté

Entre nous

Le billet d'Aline Pinxteren, Éditrice et rédactrice en chef

Briser la glace

Vidéos