Messages du gouvernement: apprenez à reconnaître une arnaque

Messages du gouvernement: apprenez à reconnaître une arnaque

Par Josée Jeffrey

Crédit photo: iStock

Des courriels ou des textos qui semblent provenir du gouvernement fédéral ou provincial ne le sont pas en réalité. Voici ce qu’il faut savoir pour éviter les pièges.

Cette année, lors de la production de leurs déclarations de revenus, les contribuables étaient invités à s’inscrire pour recevoir, par courriel ou par texto, des notifications les informant sur leur avis de cotisation ou toute autre information fiscale dans Mon Dossier au fédéral ou dans Mon dossier pour les citoyens au provincial.

Recevoir ainsi des notifications du gouvernement peut sembler risqué, mais Revenu Québec affirme qu’il s’agit en fait de l’une des méthodes les plus sûres pour la transmission de communications importantes liées à notre dossier fiscal. Voici pourquoi.

Sécurité renforcée

Les notifications de Revenu Québec et de l’Agence du revenu du Canada ne contiennent jamais d’hyperlien, ce qui réduit considérablement les risques de fraude en ligne. Aucun renseignement personnel n’est transmis dans ces courriels.

Contrôle des informations

En choisissant de recevoir des notifications par courriel, on est informé en temps réel de tout changement important dans notre dossier.

Accès simplifié

Les courriels de notification nous invitent à visiter notre dossier en ligne afin de consulter de manière sécuritaire les avis de cotisation ou de détermination relatifs au crédit d’impôt pour solidarité ou toute autre communication importante liée à notre déclaration de revenus et aux prestations auxquelles on a droit.

Révocation facile

On a le choix de ne plus recevoir de notifications par courriel ou de modifier nos préférences de communication à tout moment dans notre dossier en ligne.

LES INDICES POUR RECONNAÎTRE UNE FAUSSE NOTIFICATION

1. Les courriels ou textos en provenance de l’Agence du revenu du Canada et de Revenu Québec ne demandent jamais de renseignements personnels. Ils ne nous demandent jamais non plus de procéder à un virement d’argent.

2. Ces courriels ou textos ne contiennent jamais de liens cliquables, de renseignements personnels, de montants d’argent ni de pièce jointe. Si c’est le cas, il ne faut pas cliquer sur le lien ni sur la pièce jointe et ne pas répondre au message.

3. Pour résumer, un vrai message d’une agence gouvernementale se limite à nous inviter à consulter notre dossier sur son site.

Voici l’exemple d’un vrai message envoyé par l’ARC: 

Pour s’inscrire et consulter ses informations fiscales en ligne

Vidéos